Hafedh Caïd Essebsi malmené à son arrivée à l'aéroport de Tunis-Carthage    Tunisie- Hamadi Jebali ” Les chefs du gouvernement étaient nommés selon les caprices de BCE”    Huawei Y9 Prime 2019 : Une expérience unique de caméra selfie rétractable    Tunisie-Ligue 1 (1ere journée) : Un objectif commun pour tous    Volley-Mondial U19 : Première victoire pour la Tunisie aux dépens de la Biélorussie    En vidéo : Safi Saïd réagit à la polémique autour des candidats binationaux    Tunisie: Kamel Morjane donne le lancement de l'exploitation du champ gazier Nawara    Journées de la Céramique d'Art de Carthage: 1ère édition du 31 août au 08 septembre 2019    Journées de la coopération Tunisie- européenne de la Recherche et de l'Innovation, les 9 et 10 Septembre    4,3% de recul pour l'indice de production industrielle    Lancement d'appels à candidature à des programmes dédiés aux startups Tunisiennes    Saisie de marchandises de contrebande d'une valeur de 255 mille dinars    OPPO Signe des accords sur des brevets avec Intel et Ericsson pour augmenter ses    Hausse du plafond des dépenses de la campagne présidentielle    Un rapport américain assure qu'une fois au Conseil de sécurité des Nations-Unies, début 2020, la Tunisie pourra trouver une solution à la crise libyenne    LG et LUMI s'associent pour offrir une solution d'IoT plus complète pour chaque maison    Basket-ball : la sélection tunisienne perd en amical avant le Mondial    Programme TV du vendredi 23 août    Boga lance une campagne marquée par le renouvellement de son image    Tunisie- Nouri Lajmi appelle les candidats à la présidentielle et les médias à respecter le silence électoral    Un CAB dominant confirme en Coupe arabe des clubs    Nouvelle composition de l'ARP    Ligue 1 : Liste des joueurs Clubistes convoqués contre le Stade Tunisien    Arrêt du train de la banlieue sud    Les pharmaciens menacent de rompre la convention avec la CNAM    L'Amazonie, le poumon qui produit 20% de l'oxygène de la Planète, est en feu !    Incendies catastrophiques en Amazonie    La Poste Tunisienne certifiée Masterpass QR    Une statue pour rendre hommage à l'artiste défunt Sofiène Chaâri    Festival Carthage 2019 : 5000 livres seront offerts au public en marge du concert de Lotfi Bouchnak    Mohamed Ali Chihi – Ambassadeur de Tunisie à Moscou – décoré de la médaille de la Coopération russe    PANDA TOUR    Trois cinéastes Tunisiennes au programme de la 44ème édition du TIFF 2019 du 5 au 15 septembre    Mohamed Khélil : Les Frères musulmans et la phase précédente vécue par le pays sont un point noir dans l'histoire de la Tunis et cela servira de leçon    Tunisie – Météo : Pluies attendues les 22 et 23 août 2019    Démarrage du Championnat du Monde de Volley-ball à la Salle omnisports du Complexe olympique de Radés    Alain Giresse s'en va – La FTF annonce la résiliation à l'amiable de son contrat !    Le festival de La Goulette accueille la pièce de théâtre ‘'Juif''    Fin de la cavale du meurtrier de Farès, le jeune serveur tunisien d'origine Djerbienne tué par balles pour un sandwich    Slah Mosbah aux festivals : programmé à son insu    Les candidats aux élections présidentielles tunisiennes par Noor sur TikTok (Vidéo)    L'aéroport de Tunis-Carthage ouvre à nouveau ses portes au public dès jeudi 22 août    Rendez-vous avec le Grand Gala de l'Opéra Italien au théâtre de Carthage    Le visa Schengen sera désormais plus dur à obtenir    Syrie: Les forces du régime entrent dans une ville clé du nord-ouest du pays    Depuis onze jours, des dizaines de migrants restent bloqués en mer    Libye : L'armée libyenne bombarde la piste de décollage de l'aéroport de Zouara    10 blessés dans l'atterrissage en urgence d'un Airbus sur un champ de maïs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Biographies des ministres de la nouvelle composition du gouvernement
Publié dans Info Tunisie le 15 - 01 - 2010

M. Lazhar Bououni, ministre de la justice et des droits de l'homme
M. Lazhar Bououni qui vient d'être nommé, ministre de la justice et des droits de l'homme, est né à Redeyef, en avril 1948. il est licencié en droit public (1970) et docteur d'Etat dans la même spécialité (1979).
professeur agrégé en droit et en sciences politiques à la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis (1980-2001), M. Bououni a occupé les fonctions suivantes:
Doyen de la faculté de droit et des sciences politiques de Tunis (1986-1989), Président de l'université du centre à Sousse (1990-1995), vice-président de la cour maghrébine de justice (1993-1996), membre de la commission nationale de droit de la mer (1998-2001), Président de l'université de Tunis-Manouba (1999-2001) et ambassadeur de la république tunisienne auprès du royaume de Suède, également accrédité en Finlande et en Islande avec résidence à Stockholm (2001).
En septempre 2001 il est nommé ambassadeur de Tunisie au Portugal.
M. Bououni a occupé d'autres fonctions en tant qu'expert en droit international. Il a été président de l'association tunisienne de droit international et transnational (1997-2004) et vice-président du centre tunisien de conciliation, de médiation et d'arbitrage (1998-2001).
En 2004, M.Bououni est nommé ministre de l'enseignement supérieur, puis ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la technologie, en 2007, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
il est auteur d'un ouvrage sur le droit international public (Tunis 1999) et d'un autre sur les régimes politiques et le régime politique tunisien (2002).
M. Bououni est grand officier de l'ordre de la république, titulaire de l'ordre du mérite culturel et grand officier de l'ordre du 7 novembre. Il est marié et père d'un enfant.
M. Zouheir M'Dhaffar, ministre des domaines de l'Etat et des affaires foncières
M. Zouheir M'Dhaffar, qui vient d'être nommé ministre des domaines de l'Etat et des affaires foncières, est né le 20 décembre 1948 à sfax.
Il est titulaire d'un doctorat d'Etat et d'une agrégation en droit public et sciences politiques.
M. M'Dhaffar a enseigné le droit constitutionnel et les sciences politiques à l'université tunisienne.
Il est chef du service du droit public à la faculté de droit et des sciences économiques et politiques, de 1983 à 1987.
De 1989 à 1992, Il est secrétaire permanent chargé des études et de la formation au rassemblement constitutionnel démocratique.
De 1992 à 1995, il est président du conseil constitutionnel.
De 1995 à 1999, il est directeur du centre des recherches et de la formation au RCD.
De 1999 à 2004, il est directeur général de l'Institut tunisien des études stratégiques (ITES).
En novembre 2004, il est nommé ministre délégué auprès du premier ministre, chargé de la fonction publique et du développement administratif, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
M. M'Dhaffar a été, de 1982 à 1990, secrétaire général de l'association tunisienne du droit constitutionnel avant d'occuper, jusqu'à 1996, les fonctions de vice-président de l'association tunisienne des sciences politiques.
M. M'Dhaffar est membre du comité central du RCD depuis 1998.
Il est membre fondateur de l'académie internationale du droit constitutionnel et directeur de l'instance judiciaire de l'Union du Maghreb Arabe.
M. Zouheir M'Dhaffar est l'auteur de plusieurs ouvrages dans le domaine du droit et des sciences politiques.
Il est grand cordon de l'Ordre du 7 novembre et commandeur de l'Ordre de la République. M. M'Dhaffar est marié et père de trois enfants.
M. Mohamed Ridha Chalghoum, nouveau ministre des finances
M. Mohamed Ridha Chalghoum, nommé, jeudi, ministre des Finances, est né à Gafsa en 1962. Il est titulaire d'un diplôme d'études supérieures, spécialité financement du développement, et d'une licence en sciences économiques. Il est également diplômé de l'Institut de défense nationale.
Avant sa récente nomination, M. Mohamed Ridha Chalghoum a occupé le poste de président du Conseil du marché financier.
Il a également assumé différentes fonctions dont celles de chef de cabinet du ministre des finances et de directeur général des avantages fiscaux et financiers au même ministère.
Il a également été directeur de l'épargne et du marché financier au ministère des finances.
M. Mohamed Ridha Chalghoum a été nommé, en septembre 2006, membre du conseil économique et social. Il est chevalier de l'ordre de la République, marié et père de trois enfants.
M. Slim Tlatli, ministre du tourisme
M. Slim Tlatli, qui vient d'être nommé ministre du tourisme, est né le 6 avril 1951.
Il est titulaire d'une licence en mathématiques de la faculté des sciences de Tunis, d'une maitrise en mathématiques de l'université de Grenoble et d'un mastère de l'institut d'administration des affaires de Grenoble.
M. Tlatli entame sa carrière professionnelle, en 1976, en qualité d'assistant en méthodes quantitatives à l'Institut Supérieur de Gestion de Tunis (ISG).
il a, ensuite, occupé plusieurs fonctions au sein de l'agence de promotion des investissements (API)
M. Tlatli a occupé les fonctions de consultant auprès de plusieurs organismes internationaux, dont notamment l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et l'Agence américaine d'aide au développement (USAID), dans plusieurs pays étrangers (Algérie, Jordanie, Egypte).
En 1995, M. Tlatli est nommé directeur général du bureau de mise à niveau au ministère de l'industrie.
En octobre 2002, il est directeur exécutif du programme européen pour la modernisation industrielle en Egypte.
En août 2005, M. Slim Tlatli est nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre du tourisme, chargé de la mise à niveau touristique.
En novembre 2005, il est nommé conseiller principal auprès du président de la république, président de la commission supérieure des grands projets.
En août 2008, il est nommé ministre de l'emploi et de l'insertion professionnelle des jeunes, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
De 1997 à 2000, M. Tlatli a été membre du conseil économique et social, président de la commission économique de cette institution.
Il est officier de l'Ordre de la République et commandeur de l'Ordre du 7 novembre. M. Tlatli est marié et père de deux enfants.
M. Kamel Morjane, ministre des affaires étrangères
M. kamel morjane, qui vient d'être nommé ministre des affaires étrangères, est né le 9 mai 1948 à Hammam sousse.
juriste de formation et diplomé de l'institut des hautes études internationales de Genève, m. morjane est diplômé de l'université du Wisconsin et de l'académie de droit international de La Haye.
En 1977, il a intègre le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR) au sein duquel il a assumé de hautes responsabilités, tant au siège à Genève que sur le terrain à Djibouti et en Egypte.
en 1996, il a été nommé ambassadeur, représentant permanent de la Tunisie auprès de l'office des Nations Unies et des institutions spécialisées à Genève. A ce titre, il a présidé notamment l'organe de règlement des différends de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), en 1998, et le comité des affaires administratives et financières de cette même organisation.
De 1999 à 2001, il a été représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en république démocratique du Congo
En 2001, il est nommé haut commissaire assistant pour les réfugiés à Genève.
le 17 août 2005, M. Kamel Morjane est nommé ministre de la défense nationale, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination M. kamel morjane a, par ailleurs, été président de la commission administrative de l'union générale des étudiants tunisiens et secrétaire général du bureau national des étudiants destouriens.
M. kamel morjane est grand officier de l'ordre de la république et grand cordon de l'ordre du 7 novembre Il est marié et père de deux enfants.
Mme Bebia Chihi, ministre des affaires de la femme, de la famille, de l'enfance et des personnes âgées
Mme Bebia Chihi, nommée, jeudi, par le chef de l'Etat au poste de ministre des affaires de la femme, de la famille, de l'enfance et des personnes âgées, est née le 3 février 1952, à Tunis.
Mme Bebia Chihi est titulaire d'une licence en droit et de deux diplômes d'études supérieures de l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) et de l'Ecole Nationale des Douanes de Paris ainsi que d'un diplôme de l'Institut National de la Défense.
Avant sa récente nomination, Mme Bebia Chihi a occupé plusieurs fonctions au sein de la direction générale des douanes, au ministère des finances et au ministère de l'industrie, de l'énergie et des PME avant d'être nommée présidente directrice générale de la Société Nationale de Distribution des Pétroles (SNDP, Agil).
Mme Bebia Chihi a participé aux travaux de plusieurs commissions nationales dont notamment la commission nationale de négociation pour l'adhésion aux accords du GATT et à l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC), la commission nationale de négociation avec l'Union Européenne et la commission nationale de négociation dans le cadre des accords de libre échange avec les pays de l'alliance européenne de libre échange.
Elle a également participé, depuis 2002, aux travaux de plusieurs commissions de réflexion relevant du Rassemblement Constitutionnel démocratique.
Mme Bebia Chihi est officier de l'ordre de la république et chevalier de l'ordre du 7 novembre. Elle est mariée et mère de deux enfants.
M. Hatem Ben Salem, ministre de l'éducation
M. Hatem Ben Salem, qui vient d'être nommé ministre de l'éducation, est né le 8 Février 1956.
Il est Docteur d'Etat en droit de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques et Economiques de Paris et agrége en droit public de la Faculté de Droit et des Sciences Politiques et Economiques de Tunis.
De 1996 à 2000, M.Ben Salem est ambassadeur de Tunisie, successivement au Sénégal, en guinée, en Gambie, au Cap Vert et en Turquie.
De 2000 à 2002, il est ambassadeur représentant permanent de la Tunisie auprès des Nations Unies à Genève
Il est, ensuite, nommé sucessivement coordinateur général des droits de l'Homme au ministère de la justice et des droits de l'Homme (2002), secrétaire d'Etat auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des affaires maghrébines et africaines(août 2003) et secrétaire d'Etat chargé des affaires Européennes (novembre 2004).
En aoSt 2008, il est nommé ministre de l'éducation et de la formation poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
M. Hatem Ben salem est membre de l'Institut International des Etudes Stratégiques de Londres et de la commission africaine des droits de l'Homme et des peuples. Il est maître de conférences aux universités de Lund (Suède) et de Graz (Autriche) et à l'Institut International des Droits de l'Homme de Strasbourg.
Il est commandeur de l'ordre de la république et commandeur de l'ordre du 7 novembre.
Il est marié et père de 3 enfants.
M. Oussama Romdhani, ministre de la Communication
M. Oussama Romdhani qui vient d'être nommé ministre de la communication, est né le 15 décembre 1956 à Metouia.
Après des études primaires à La Marsa et secondaires à Carthage, il a obtenu la maîtrise en littérature et civilisation anglaises, un certificat universitaire de sociologie culturelle et un doctorat de troisième cycle en civilisation américaine de l'université de Tunis. Il a été chercheur en communication interculturelle à l'Université Georgetown de Washington.
M.Oussama Romdhani a entamé sa carrière professionnelle en tant que journaliste à l'Agence Tunis Afrique Presse (TAP), avant d'occuper, successivement, les fonctions d'Attaché de presse à l'ambassade de Tunisie à Washington (1983-1987), Chef de bureau de l'Agence Tunis Afrique Presse dans la capitale américaine (1987-1990), Directeur du bureau de l'Agence Tunisienne de Communication Extérieure(ATCE) à Washington (1991-1994), Chef de mission diplomatique adjoint de Tunisie aux Etats-Unis (1991-1995) et Directeur Général de l'ATCE, depuis le 26 décembre 1995.
Le 9 octobre 2009, M.Oussama Romdhani est nommé ministre par intérim, chargé de la communication et des relations avec la Chambre des Députés et la Chambre des Conseillers, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
Il est Chevalier de l'Ordre de la République, Grand Officier de l'Ordre du 7 novembre et Commandeur de l'Ordre du Mérite national au titre du secteur culturel. M.Oussama Romdhani est marié et père de trois enfants.
M. Mohamed Agrebi, nouveau ministre de la formation professionnelle et de l'emploi
M. Mohamed Agrebi, nommé jeudi ministre de la Formation professionnelle et de l'Emploi, est né en 1961 à Nabeul.
M. Mohamed Agrebi est titulaire d'un doctorat de troisième cycle en gestion financière de la faculté des sciences économiques et de gestion de Tunis, du diplôme d'études supérieures de l'Ecole Nationale d'Administration de Tunis, d'un diplôme en fiscalité et d'une maîtrise en gestion financière.
M. Mohamed Agrebi a assumé plusieurs fonctions au sein de l'administration dont en particulier celles de directeur des avantages fiscaux et financiers au sein du ministère des finances, directeur général du bureau de soutien aux PME au ministère de l'industrie, de l'énergie et des PME.
Avant sa récente nomination, M. Agrebi occupait les fonctions de directeur général de la promotion des PME, au ministère de l'industrie, de l'énergie et des PME.
M. Mohamed Agrebi est professeur universitaire en fiscalité et gestion financière. Il est membre du conseil supérieur de l'investissement extérieur et membre du conseil national de la fiscalité. M. Mohamed Agrebi est marié et père de trois enfants.
M. Afif Chelbi, ministre de l'industrie et de la technologie
M. Afif Chelbi, qui vient d'être nommé ministre de l'industrie et de la technologie, est né le 14 mars 1953 à Tunis.
Il est titulaire du diplôme d'ingénieur de l'école centrale des arts et manufactures de paris, spécialité économie (1978).
M. Afif chelbi a commencé sa carrière professionnelle à l'agence de promotion de l'industrie (api) en tant chef de service, puis sous-directeur, directeur des études et directeur général adjoint (1981-1986).
entre 1986 et 1987, il a été chef du centre d'études et d'ingénierie à l'école nationale d'ingénieurs de Tunis.
de 1987 à 1990, il a occupé les fonctions de directeur de la maîtrise de la technologie et des mutations industrielles, au ministère de l'économie nationale, avant d'être promu directeur de l'évaluation des projets à la banque tuniso-qatarie d'investissement, puis directeur général du centre technique du textile (1992-1998).
Il a également occupé les fonctions de directeur général de l'agence de promotion de l'industrie (1998-2001) et de responsable national à "Euro-tunisie entreprise" (2000-2001).
En 2004, M. Afif Chelbi est nommé ministre de l'industrie, de l'énergie et des petites et moyennes entreprises poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
Depuis décembre 2001, il a été directeur général de l'International Maghreb Merchant bank.
M. Afif Chelbi est membre du conseil économique et social et membre du comité national d'évaluation de la recherche. Il est commandeur de l'ordre de la république et grand officier de l'ordre du 7 novembre.
M.Abdelhakim Bouraoui, secrétaire général du gouvernement et chargé des relations avec la chambre des députés et la chambre des conseillers
M.Abdelhakim Bouraoui, qui vient d'être nommé secrétaire général du gouvernement et chargé des relations avec la chambre des députés et la chambre des conseillers, est né en 1954 à Sousse.
Après l'obtention du baccalauréat au lycée secondaire de Sousse, il poursuit des études supérieures à la faculté de droit et des sciences économiques et politiques de Tunis. Licencié en droit (1975), M.Abdelhakim Bouraoui est par ailleurs titulaire du diplôme du cycle supérieur de l'école nationale d'administration (ENA).
Il entame sa carrière professionnelle au ministère des affaires sociales avant de rejoindre le premier ministère où il occupe, successivement, les fonctions de sous-directeur aux services du conseiller juridique et de la législation puis de directeur général (janvier 1988).
En mars 1990, M.Abdelhakim Bouraoui occupe le poste de directeur de cabinet du Premier ministre, jusqu'à sa nomination, en avril 1999, au poste de secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé de la fonction publique et de la réforme administrative. En novembre 2004, il est nommé Premier président du tribunal administratif.
En janvier 2007, il est nommé secrétaire général du gouvernement, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
M. Abdelhakim Bouraoui est Grand Officier de l'Ordre de la République et Commandeur de l'Ordre du 7 novembre. Il est marié et père de deux enfants.
M. Ridha Grira, ministre de la défense nationale
M. Ridha Grira ministre de la défense nationale, est né à Sousse le 21 août 1955.
Après un Baccalauréat ( juin 1974) au Lycée de Garçon de Sousse, il est admis en classes préparatoires au lycée Louis- le grand- à Paris (mathématiques supérieures et mathématiques spéciales). Il a été ensuite admis au concours d'entrée à l'école centrale de Paris où il obtient le diplôme d'ingénieur et le diplôme d'études approfondies (DEA) en Génie Chimique.
En parallèle, M. Grira entreprend des études de droit, d'économie et de gestion à l'université de Paris I (Panthéon-Sorbonne) et à l'institut d'études politiques de Paris.
Titulaire d'une licence et d'une maîtrise en sciences économiques et en gestion, il est admis à l'école nationale d'administration de Paris où il a poursuivi le cycle supérieur complet (Promotion Henri François d'Aguesseau).
M. Ridha Grira a occupé plusieurs hauts postes administratifs au Premier Ministère dont notamment , chargé de mission et directeur général de la fonction publique.
En 1991, M. Ridha Grira est nommé Président Directeur Général de la Banque Arabe Tuniso-Libyenne de Développement et de Commerce Extérieur avant d'être nommé Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères.
Le 16 janvier 1992, il est nommé Secrétaire Général du Gouvernement, puis Ministre des Domaines de l'Etat et des Affaires Foncières, du 22 avril 1999 au 14 janvier 2010, date de sa nomination Ministre de la Défense Nationale.
M. Ridha Grira est membre du comité central du Rassemblement Constitutionnel Démocratique ( RCD) et président de la cellule du RCD d'El Manar 2 à Tunis.
Il est grand officier de l'ordre du 7 novembre et grand cordon de l'ordre de la république.
M. Ridha Grira est marié et père de deux enfants.
M. Béchir Tekkari, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique
M. Béchir Tekkari, qui vient d'être nommé ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est né en 1952 à Ksibet Mediouni.
il a poursuivi ses études primaires à Ksibet Mediouni et secondaires au lycée de Monastir où il a obtenu son Baccalauréat (philosophie) en 1970.
il a effectué ses études supérieures à la faculté de Droit de Tunis où il a obtenu la licence en Droit, puis le diplôme d'études approfondies en Droit Public et le diplôme d'études approfondies en Sciences politiques.
En 1983, il obtient un Doctorat d'Etat, puis l'agrégation en Droit et en Sciences Politiques (1984). il est également diplômé de l'institut international des Droits de l'Homme de Strasbourg (France) et de l'institut de presse et des sciences de l'information. Il est détenteur du certificat d'aptitude à la profession d'Avocat.
M. Béchir Tekkari a été assistant à la faculté de Droit de Tunis (1976) et, depuis 1988, professeur de l'enseignement supérieur. Il a enseigné dans plusieurs établissements supérieurs tunisiens et dans des universités européennes.
M. Béchir Tekkari a assumé diverses responsabilités administratives dont notamment celles de Doyen de la faculté de Droit de Sousse et de directeur général de l'enseignement supérieur.
Il a été nommé attaché à la présidence de la république en septembre 1991, puis premier président du tribunal administratif et membre du Conseil Constitutionnel en janvier 1992 avant d'être nommé en novembre 1999, ministre de la justice.
En septembre 2002, il est nommé ministre de la justice et des droits de l'homme, poste qu'il occupe jusqu'à sa récente nomination.
M. Béchir Tekkari est membre du comité central du RCD et a publié plusieurs travaux en Droit et Sciences administratives dans les revues tunisiennes et étrangères. Il est aussi membre fondateur de l'association tunisienne de Droit Foncier et a assuumé la Vice-Présidence de l'Association internationale des hautes juridictions administratives.
M. Béchir Tekkari est grand cordon de l'Ordre du 7 novembre et commandeur de l'Ordre de la République. Il est marié et père de trois enfants.
M. Rifaât Chaabouni, secrétaire d'Etat chargé de la recherche scientifique
M. Rifaat Chaabouni qui vient d'être nommé secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, chargé de la recherche scientifique, est né à Rades en 1947.
Après des études secondaires au Lycée Alaoui à Tunis, il obtient une Licence en Sciences physiques (option Chimie) de l'université de Tunis, un Doctorat de 3ème cycle en Chimie organique et un Doctorat d'Etat es Sciences de l'université Claude Bernard à Lyon (France).
M. Chaabouni a occupé les postes d'assistant de l'enseignement supérieur à l'université de Lyon, chercheur postdoctorat à l'université de Californie (USA), professeur de l'enseignement supérieur à l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Tunis et directeur de recherches au CNRS (Toulouse).
Il a été également directeur de la prospective, de la planification et de l'évaluation au secrétariat d'Etat à la recherche scientifique et à la technologie et expert à l'institut tunisien des études stratégiques (ITES) chargé du domaine de la science et de la technologie.
Il est officier de l'ordre de la république et commandeur de l'ordre du mérite éducatif. M. Chaabouni est marié et père de 3 enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.