Tunisie : Des plans terroristes visant le secteur du tourisme déjoués    Une nouvelle loi assure à Ghanouchi la présidence de l'ARP pour encore 5 ans    Plan de sauvetage économique : Fakhfakh se réunit avec les principaux partenaires internationaux    Blocage du processus politique en Libye : La Tunisie incite à surmonter la crise    En raison de l'abondance des produits locaux : Nouvelle stratégie de rationalisation de l'importation    Portrait poignant de deux afghanes sous le joug masculin    Business infos    Taoufik Mekacher : «Nous ne céderons jamais !»    3 cas de fraude à Sousse    COVID-19 : Les femmes ont adhéré plus que les hommes aux mesures de prévention et de sécurité (ONU Femmes)    Services de santé en régression : Gafsa réclame une faculté de médecine et d'un CHU    Mémoires militantes et mots incandescents    Le transfert des archives de Cinéma se poursuivra en 2021    "Il faut porter encore en soi un chaos, pour pouvoir mettre au monde une étoile dansante".    Des plans terroristes visant le secteur touristique et les lieux de souveraineté déjoués    Tunisie : Selim Azzabi en visite à Beja [vidéo] : Plusieurs visites de terrain sont prévue tout au long de cette semaine    Projet Elife pour faciliter l'insertion professionnelle des jeunes Tunisiens    Nizar Yaiche, ministre des Finances : L'impact du Covid-19 sur les finances publiques est estimé à 5 milliards de dinars    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 9 juillet à 11H00    Cinéma | A L'Agora, regardez votre film à côté de votre star préférée !    Tunisie: Mohamed Abbou dit convenir totalement avec l'UGTT pour ne pas céder les entreprises publiques    Bizerte : 300 mille dinars pour le réaménagement des zones industrielles    Entre AGIL et SAM : Un partenariat gagnant-gagnant    Amical : L'AS Rejiche défie l'Espérance de Tunis et l'Etoile du Sahel    Patric (Lazio) suspendu quatre matchs pour morsure    Un Tunisien remporte le 1er prix d'un concours mondial de poésie, Découvrez son poème    Volley-ball | 22e championnat arabe des nations : Le compte à rebours    Vers la création de succursales de l'AAU dans les régions intérieures du Sahel et Sfax    Le ministère de l'Agriculture signe deux accords de coopération technique avec la FAO    Retour au calme à Remada après une nuit agitée    Tunisie: Haykel Mekki accuse Iyadh Elloumi d'avoir condamné par avance le chef du gouvernement    Nouveau projet «Bassamat Ebdaaia» : Laboratoire de création    Sfax et son histoire urbaine : Vue plongeante sur l'histoire d'un centre urbain    Météo : ciel dégagé et températures stables    ARP : Adoption du projet de loi amendant le décret-loi n°116 régissant la mission de la HAICA    Club Africain : Plusieurs personnalités Clubistes pour vérifier la liste des adhérents    STB Bank    Tunisie-ONU : Vers la mise en place d'un cadre de coopération quinquennal    L'amendement de l'art. 10 de la loi relative à la Cour constitutionnelle est juridiquement possible (Saloua Hamrouni)    Il y a 14 ans jour pour jour, la photo la plus triste de l'histoire de football    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Concours international de poésie en langue française : le Tunisien Nadhir Guedri lauréat du 1er prix    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« BIZERTE SMART CITY », les citoyens de plus en plus acquis à la démarche
Publié dans Investir En Tunisie le 19 - 12 - 2017

L'association « Bizerte 2050 » a mis sur le métier son ouvrage relatif au programme ambitieux qu'elle a initié en vue de faire de Bizerte une Smart City, c'est-à-dire une ville durable où les différents services qui s'adressent au citoyen se trouvent gérés digitalement, en se basant sur les dernières applications numériques développées tant en Tunisie, par des start-up novatrices, qu'à l'étranger par des entreprises confirmées.
L'association a organisé une conférence de presse, jeudi dernier, dans laquelle un ordre du jour a été établi concernant les activités de l'année 2017, un compte rendu de la participation de « Bizerte 2050 » au forum international des ville intelligentes, tenu à Barcelone (14-16 novembre 2017), enfin les préparatifs déjà engagés pour l'organisation à Bizerte du 2ème congrès « Bizerte Smart City » (18-20 avril 2018)
Plusieurs actions ont été menées depuis que, dans l'esprit de jeunes compétences bizertines, a germé cette brillante idée décriée pourtant par nombre de Bizertins dont on est tenté de dire qu'ils dénient à leur ville une évolution pourtant légitime mais qui tarde à se mettre en place.
Pour clarifier le concept de « ville intelligente », un travail de sensibilisation est rondement mené. Il s'adresse aux citoyens d'abord, premiers intéressés par l'évolution de leur cité. Aux médias ensuite, sachant l'impact qu'ils ont sur les consciences. Pour les autorités, cependant, la campagne est menée afin de les convaincre des bienfaits du programme et pour leur montrer quels sont les bénéfices et retombées pour les citoyens, les institutions publiques locales et étatiques ainsi que pour les entreprises privées. Dans le but évident de les gagner à la cause.
Lors de la conférence de presse qui a réuni une vingtaine d'organes de l'information, et en réponse à des questions combinées, le président de l'Association, Borhène Dhaouadi, a expliqué que Bizerte Smart City allait, dans un premier temps intégrer le programme Smart Tunisia, avant de basculer en Unité de Gestion Par Objectif (UGPO) ou en Société d'Economie Mixte à Objectif Particulier (SEMOP) et devra être dotée de son propre budget pour réaliser son programme en autonomie. Il a mis en relief la fierté de l'équipe et souligné l'enthousiasme affiché par les partenaires mais également l'engagement des acteurs tant financiers, publics et privés, que des citoyens, de plus en plus acquis à cette démarche qui s'inscrit dans l'intérêt exclusif de la cité et des contribuables,, car visant l'inclusion sociale, la gouvernance l'économie locale et communautariste.
Les questions ont ensuite porté sur la participation de « Bizerte 2050 » au Forum international des villes intelligentes de Barcelone (14-16/11/2017). Unique ville arabe (si l'on excepte Dubaï) et africaine à être présente au Fira de Barcelone, important rendez-vous des cités mondiales ayant lancé une démarche de transformation digitale. L'expérience tunisienne encore en gestation a fait tout d'abord la promotion du pays et de la ville et fait admettre aux entreprises et villes participantes de la volonté de la ville de Bizerte et d'autres villes tunisiennes de s'engager dans cette démarche. M. Dhaouadi a expliqué qu'il n'était nullement question pour Bizerte ou n'importe quelle ville de Tunisie de copier ces villes, tant il est vrai que chaque cité ayant son statut et ses spécificités propres ne saurait appliquer un modèle particulier. Cependant, c'est l'expérience de ces villes qui devrait guider les actions tunisiennes en ce domaine de digitalisation multiforme tout en veillant à préserver, dans cette approche de ville intelligente, les caractéristiques historiques, culturelles, environnementales....
Le 3ème point a soulevé les préparatifs de la 2ème édition du Congrès international « Bizerte Smart City » (18-20 avril 2018) au palais des congrès de Bizerte, lequel connaît une heureuse résurrection après de longues années de délaissement. Cette seconde édition se veut davantage ambitieuse et devant être une belle opportunité pour renforcer l'adhésion générale à cette démarche. Elle devra permettre d'appréhender les enjeux d'attractivité du territoire pour assurer de meilleurs conditions de vie aux citoyens et aux partenaires extérieurs.
Cependant, et d'une manière plus concrète, l'Association initiatrice du programme « Bizerte Smart City » se déclare consciente de la nécessité de bâtir une vision stratégique et opérationnelle qui doit donner une feuille de route concrète et détaillée comprenant les modes de financement et d'application du programme. L'autre certitude est qu'il faut absolument envisager le déblocage de quelques projets de preuve par l'exemple, à court terme, devant permettre de montrer concrètement au citoyen l'intérêt de ce programme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.