Tunisie | Covid-19 : 80 décès et 2059 nouvelles contaminations recensés en 24 heures    42% des jeunes au chômage ont trouvé un emploi par leurs propres moyens (Etude)    BCT : Hausse des billets et monnaies en circulation de 17%, à la date du 21 janvier    Tunisie : La crise de l'ammonitrate et la colère des agriculteurs    La Chambre de commerce et d'Industrie de Sfax exhorte les entreprises intéressées par le projet de la Zone Logistique de Gargour de rejoindre le Consortium Régional    Le bateau transportant des bovins soupçonnés d'avoir la maladie de la langue bleue interdit de débarquer au port de Bizerte (OMMP)    Le PDL va proposer des motions de censure à l'encontre de Mechichi et Ghannouchi    Mohamed Hédi Chérif n'est plus!    Tunisie – Education : Les surveillants et surveillants généraux persistent dans leur grève ouverte    Ligue 1 : L'AS Soliman plonge le CA en plein crise    CAN U17 : La Tunisie n'ira pas en phase finale    Tunisie – ALERTE METEO : Avis de tempête    Pr. Mohamed Douagi : Allez circulez, il n'y a plus rien à voir    Par Jawhar Chatty : Peut-on dire de quelqu'un qu' il a été enterré en grande pompe ?    Moi et mon cancer...    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    La continuité dans un esprit de changement    Singularités et textures monumentales (2/2)    Covid-19 : Le gouvernorat de Tunis enregistre le bilan quotidien le plus élevé en 24 heures    Mechichi reçoit des membres du bloc parlementaire al-Karama    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie: En images, des éleveurs à El Hencha en colère contre la pénurie du fourrage    DECES: Abderrahmane BEN MESSAOUD    EST-ST :2-1 | Revoilà Khénissi !    Ligue 1 — 9e journée L'USM se reprend, la JSK au bout du rouleau !    NEWS: Revoilà Maher Haddad    Mes odyssées en Méditerranée: "Simpaticuni", premier Journal siculophone de Tunisie (1911-1933)    «Night in Tunisia» par-delà le temps et les frontières: Les pérégrinations d'un morceau    On a lu pou vous : « Chroniques de la Révolution tunisienne : Chroniques 2011/ 2014 » de François G.Bussac: Chroniques contre l'oubli    Rachida Triki, spécialiste en esthétique et philosophie de l'art, à La Presse : « La misère symbolique est une menace pour l'éducation du goût et l'exercice de la pensée »    Prix à la consommation et inflation 2020: Chute évolutive du taux d'inflation    Célébration de la journée mondiale de la culture africaine et afro descendante le 24 janvier de chaque année    Mondial de handball 2021 – Maroc vs Chili en direct et live streaming : Comment regarder le match ?    Tunisie – Les nouveaux joujoux de la police tunisienne arrivent à bon port !    Tunisie-Culture: Autorisation aux espaces culturels et artistiques d'organiser leurs activités!    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Covid-19 : Une situation sanitaire extrêmement grave    Le FMI appelle la Tunisie à prioriser les dépenses de santé et met en grade contre un déficit de plus de 9%    «Mâ lam tasqot mina elomôr... lam taôd khadra» (Celle qui ne tombe de l'âge... n'est plus verte), recueil de poèmes de Amor Daghrir : La patrie est une femme !    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Tunisie: Dialogue, dialogue...quand tu brides l'action    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    JEEP RENEGADE best-seller en 2020    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    Le président algérien s'est fait opéré en Allemagne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Orchestre national tunisien à l'ouverture des Nuits de l'Opéra à Hammamet : Des artistes pleins de talent
Publié dans La Presse de Tunisie le 23 - 08 - 2019

Virtuosité, tarab et découverte, telle était l'ambiance de la soirée inaugurale de la première édition des «Nuits du théâtre de l'Opéra à Hammamet». Au programme, l'orchestre national tunisien, dirigé par le maestro Mohammed Lassoued, et les deux belles et jeunes voix tunisiennes Ahmed Rebaï et Eya Daghnouj.
L'amphithéâtre de plein air de Hamammet continue à s'illuminer des feux de la fête. A peine la 55e édition du Festival international de Hammamet achevée avec succès, c'est un nouveau festival qui s'y invite pour inaugurer sa première édition: «Les nuits du Théâtre de l'Opéra à Hammamet». Ce festival né de la volonté de rapprocher le Théâtre de l'opéra du public, partout sur toutes les scènes tunisiennes. L'édition pilote, qui a lieu à Hammamet du 20 au 23 août, offrira une sélection parmi les productions des différents pôles du Théâtre de l'opéra de la Cité de la culture à Tunis.
Loin des murs de la cité,c'est l'Orchestre national tunisien avec ses artistes du Pôle musique et opéra qui est allé à la rencontre du public de Hammamet. Sous la direction de Mohammed Lassoued, la soirée a été plus qu'un enchantement : une révélation.
Eya Daghnouj, qui n'a cessé d'enchanter le public tunisien depuis ses débuts dans l'émission «The Voice», a inauguré la soirée avec des airs de malouf tunisien. Elle reprend ensuite «Al Omr Bin Idik» de la grande artiste tunisienne Naâma à qui elle a rendu hommage dans un concert mémorable sur la scène du festival de Hammmamet le 24 août dernier. Avec sa voix envoûtante et son charisme naturel, la jeune chanteuse a interprété «Hanat Al Akdar» de Oum Kalthoum à la demande du public qui connaît parfaitement son répertoire favori. Puis Eya s'est lancée dans un superbe récital de chansons keffoises.
Avant de céder la scène à la deuxième partie de la soirée, Eya a enchanté le public de Hammamet avec «Issal Alaya» de la célébrissime Layla Mourad.
Lors de la deuxième partie, Ahmed Rebaï, jeune chanteur en vogue, a su conquérir le public avec des reprises du répertoire tunisien et oriental en plus de son propre répertoire. Un talent prometteur qui se fait un prénom aux côtés du nom familial légendaire en musique tunisienne. Il interprète à merveille Abdelhalim Hafedh, Ali Riahi,Najet Essaghira avant de présenter ses titres les plus récents dont «Ana Nhebbek» et «Waad» avec la même fraîcheur et un souffle tunisien moderne.
Pour finir en beauté, Ahmed Rebaï a invité sur la scène Eya Daghnouj. Les deux artistes ont réuni leurs voix et leur talent dans un duo pour un hymne à l' amour en interprétant une chanson de Kadhem Essaher «Kon Monsifan ya sayedi el kadhi».
Une soirée réussie qui a donné le ton de ce festival naissant «Les Nuits du théâtre de l'opéra à Hammamet». Le festival en quatre dates s'est poursuivi avec, le mercredi 21, un florilège des créations du pôle Ballet et Art Chorégraphique où le public a découvert les «Quatre Saisons» du Ballet de l'Opéra de Tunis ainsi que les créations, entre folklore et modernité du nouveau ballet de danse tunisienne. Suivi de la pièce de théâtre «Don Quichotte céder le passage» du Pôle Théâtre et Arts Scéniques de Chadly Arfaoui et la clôture aura lieu ce soir vendredi avec l'opéra «Didon et Enée» de l'Orchestre et Chœur de l'Opéra de Tunis avec la participation du Ballet de l'Opéra de Tunis et du Centre national des arts de la marionnette.
Ainsi sont «les nuits du théâtre de l‘Opéra à Hammamet», riches, curieuses et pleines de nouvelles étoiles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.