Conseil de paix et de sécurité de l'Union africaine : Voici la proposition d'Othman Jerandi    Opportunités : Des hommes d'affaires tunisiens prospectent les marchés kenyan et ougandais    Météo | Températures en légère hausse ce samedi    Tunisie : Les intentions d'investissement accusent une baisse de 20%    Tunisie : Leila Jaffel crée une équipe pour le suivi des activités des directions régionales de la justice    Ephéméride – 4 décembre 2012 : Les Ligues de protection de la révolution attaquent le siège de l'UGTT    UGTT : Commémoration du 69e anniversaire de l'assassinat de Hached    Tourki : l'INLUCC infiltrée et politisée depuis 2017    Coupe arabe FIFA 2021 | Tunisie-Syrie (0-2): La grande désillusion des aigles de Carthage    Le pass vaccinal sera obligatoire dans les établissements universitaires    Tunisie-Covid : Quatre morts en une journée    Tunisair : Mise à jour des conditions de déplacement vers le Canada    Tunisie Télécom accompagne la Tunis Fashion Week    Omicron, diplomatie, déficit budgétaire… Les 5 infos de la journée    Football : Où regarder Dortmund – Bayern et Roma – Inter ce samedi ?    Infos bourse – Le titre Essoukna baisse considérablement    Tourisme | Le réseau français « Selectour » tient son 11ème congrès en Tunisie    Importantes précisions du ministère de l'enseignement supérieur concernant le pass vaccinal    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, monuments et sites historiques    Coupe Arabe : Qatar s'offre Oman dans une fin de match à suspense    Tunisie : Malek Ezzahi plusieurs recrutements des personnes handicapées dans la fonction publique    L'ancien patron de l'athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack n'est plus    Coupe Arabe : le Bahreïn et l'Irak se neutralisent    Abir Moussi : Le gouverneur de Gafsa était parmi les agresseurs du 31 mars 2019    Les Gouverneurs des Banques centrales de la Tunisie, du Maroc et de l'Egypte insistent sur l'importance de la coordination entre la politique monétaire et budgétaire    Candidature au Conseil de paix et de sécurité de l'UA Précisions de la diplomatie tunisienne    Macron dans le Golfe : De très gros chèques et une sacrée revanche sur Biden    Aux Galerie « XYZ » et TGM Gallery : La Grenade exposée sous toutes ses coutures et l'Ecole de Tunis haute en couleurs    NEWS: Mounir Rached affine son effectif    Marché de fin d'année 2021 aux villages artisanaux d'Ezzahra et Hammam-lif    COMAR — inauguration du village Marathon à Tunis: Tout est fin prêt    Témoignage : Le patient industriel tunisien en mort cérébrale !    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 29 novembre au 5 décembre: La Palestine à travers ses cinéastes    Pour célébrer la fête de la Révolution et au lieu du 14 janvier: Kaïs Saïed décrète le 17 décembre jour férié    Des catamarans ''fabriqués en Tunisie'' interdits d'export, par la Tunisie    Dialogues éphémères: Variations grecques sur la prière pour la pluie    Taboubi s'excuse auprès de Bouden    Tunisie : Baisse du déficit budgétaire à fin septembre    Tunisie : Ouverture de la 22ème édition des Journées Théâtrales de Carthage ce samedi    New York : Le siège de l'ONU fermé après qu'un homme armé ait été aperçu à l'extérieur    Libye : VIDEO: Scènes de liesse populaire après la réhabilitation de Seif El Islam aux élections    Tunisie : Vers la restauration, la numérisation et de la revalorisation de la cinémathèque de Gammarth    L'Omicron était déjà présent en Europe avant la cascade de restrictions visant l'Afrique?    La Tunisie cherchait à acheter jusqu'à 175 000 tonnes de blé tendre    Première mondiale de la pièce de théâtre "l-Medea" de Sulayman Al-Bassam aux JTC 2021    Space X : Elon Musk menace ses salariés de fermeture    Coronavirus : Première déclaration du PDG de Pfizer concernant ''Omicron''    Ghazi Moalla : Trois personnalités sont les favoris pour l'élection présidentielle libyenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les chuchotis du mardi │ Le coronavirus et ses chiffres : entre dissimulations et omissions !
Publié dans La Presse de Tunisie le 07 - 04 - 2020

Entre dissimulations, mensonges et omissions, le décompte macabre des victimes du nouveau coronavirus à travers le monde ne cessa défrayer la chronique: que des zones grises dans la communication officielle de plusieurs gouvernements démocratiques et des trous noirs entachant la propagande des Etats autoritaires.
Au dernières nouvelles, la maladie Covid-19 a causé la mort de 3.335 Chinois, selon le bilan publié par l'université Johns Hopkins sur la base des informations communiquées par Pékin. Un chiffre déraisonnable qui n'est pris d'ailleurs au sérieux par personne, à commencer par les habitants de l'empire du Milieu eux-mêmes.
À en croire la propagande du régime chinois, le virus aurait fait plus de morts dans l'État de New York (États- Unis) ou dans la région de Lombardie (Italie) que dans toute la Chine.
Or, d'après plusieurs experts, le bilan réel serait dix pour ne pas dire cent fois plus. D'ailleurs, les informations distillées par la diaspora et la dissidence chinoise évoquent près de 60 000 morts.
« Le gouvernement a réussi le tour de force de cacher la réalité de l'ampleur du drame. Je ressens cela comme quelque chose d'insupportable. Parce que dès la fin novembre, début décembre il y a eu les premiers cas. », souligne Marie Holzman, présidente de Solidarité Chine chez nos confrères de « Ouest France ».
Parallèlement, dans un rapport du renseignement américain, relayé par plusieurs parlementaires US et remis à la Maison Blanche, a pointé du doigt, ouvertement, la version officielle chinoise sur le nombre des décès dus au coronavirus sur son territoire. Des chiffres qui seraient, selon ce document en deçà la réalité et fruits d'une dissimulation intentionnelle.
Ces accusations de mensonges et de dissimulations ont été confirmées durant la fête traditionnelle de QingMing (fête des morts en Chine), l'équivalent de la Toussaint en Occident, célébrée samedi dernier.
En effet, vu le nombre des urnes funéraires distribuées par le gouvernement chinois aux familles des victimes, le chiffre de 3.335 serait une grosse supercherie.
Sous d'autres cieux, on passe de la dissimulation à l'omission comme c'est le cas en France avec le nombre des morts dans les établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad).
Le jeudi 2 avril 2020, le point presse du directeur général de la santé, Jérôme Salomon a laissé tout le monde bouche bée devant l'hécatombe au sein des maisons de retraite en France. Au moins « 884 » personnes sont décédées dans les Ehpad, durement touchés par la pandémie. Toutefois, ces chiffres « très partiels », et leur collecte n'est pas encore totalement consolidée, a ajouté Salomon.
Ainsi, avec les 471 décès entre le 1er et le 2 avril, sur les sites de comptabilisation des cas de contamination au Covid-19 et des morts, le bilan de la France a grimpé ce jour-là à 1355 décès S.V.P. !
Au total, depuis le début de l'épidémie, selon le bilan officiel rendu public, hier, par le ministère français de la Santé, l'Hexagone compte désormais 8.911 personnes mortes (+833 au cours des dernières 24 heures), dont au moins 2.417 dans les maisons de retraite et autres établissements médicaux-sociaux. Il faut dire que jusqu'au jeudi dernier, le décompte officiel ne prenait en compte que le nombre des victimes décédées en hôpital. Mais avec le nombre très important des morts dans les Ehpad, les autorités françaises ont fini par réviser leur stratégie de communication et remettre les pendules de leurs indicateurs à l'heure des maisons de retraite.
Cependant, devant une telle catastrophe sanitaire,
le ministre français de la Santé Olivier Véran a annoncé, hier, le lancement d'une « vaste opération de dépistage » du nouveau coronavirus dans les Ehpad (…). Il s'agit
de «tester tous les résidents et tous les personnels à compter de l'apparition du premier cas confirmé (…) au sein de l'établissement», ce qui «permettra de regrouper les cas positifs au sein de secteurs dédiés (…) pour éviter la contamination des autres résidents», a précisé le ministre. Mieux vaut tard que jamais !
Entre un régime chinois cadenassant à grande échelle l'information, jouant à fond la carte des dissimulations mensongères, et les omissions d'un gouvernement français dépassé par l'ampleur de la catastrophe au sein de ses établissements d'hébergement pour les personnes âgées dépendantes (Ehpad), que dire alors pour les pays arabes ou africains où la non-fiabilité des chiffres officiels et l'opacité de ses décideurs/gouvernants font tâche d'huile?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.