Tunisie: Fixation du dernier d'acceptation des dossiers de compensation des entreprises affectées par la crise du coronavirus    L'Agence de Développement de l'Union Africaine et le Groupe Ecobank dévoilent les grandes lignes de priorité de leur initiative conjointe d'appui aux Micros et PME en Afrique    Didier Raoult défend toujours l'hydroxychloroquine    Quatre personnes arrêtées et une autre maintenue en liberté dans l'affaire de l'empoisonnement au « méthanol » à Hajeb El Ayoun    Wall Street Journal met à l'honneur l'app mobile visionnaire du Club Sportif d'Hammam-lif    Date de l'examen de l'affaire de Sami Fehri fixée    Saisie d'argent et de faux bijoux d'une valeur de 250 mille dinars    Tunisie: Des chômeurs et des propriétaires de taxis “Louage” protestent devant le siège de l'ARP    Tunisie – Météo : Températures en baisse et pluies éparses l'après-midi sur le centre-ouest    Qatar – L'appel au secours des sportifs tunisiens    Les villes post-covid-19 | Najem Dhaher, chercheur et maître de conférences en urbanisme et aménagement, à La Presse : « Fin des aménagements dogmatiques et standardisés et retour à l'approche sanitaire »    Leaders Immobilier inaugure prochainement sa nouvelle agence au Lac 2    Inégalité fiscale et économique en Afrique du Nord : Savoir trouver le juste équilibre    Ligue 1 : La date de reprise des entraînements pour tous les clubs    Répartition des 938 cas guéris par gouvernorat    Retour des incendies criminels : Des pertes matérielles et financières!    REMERCIEMENTS ET FARK : Saïda JAZIRI    Pierre Abi Saab, Journaliste et critique libanais, à La Presse : Questions de culture    MEMOIRE : Saloua KOURAICHI    Organisation internationale du Travail : Plus d'un jeune sur 6 se retrouve sans emploi en raison de la crise du COVID-19    Perspectives clubistes : Le combat des chefs    Point de vue : Retour précipité !    Lutte : Reprise de l'élite, le 4 juin    Ligue 1 : Le CS Chebba reprend les entraînements    Tunisie: Les institutions publiques sont priées de mettre fin aux contrats de deux députés    Kais Saied furieux contre les nouveaux tarifs consulaires ?    Le personnel et cadres de la Santé publique observent ce jeudi « Une Journée de colère nationale »    Ligue 2 : L'AS Réjiche espère assurer sa montée dès l'aller des barrages    Olivier Poivre d'Arvor, reconduit à la présidence du musée national de la Marine    Désocialisation    Arrestation d'un suspect qui serait impliqué dans l'incendie de la locomotive de tractation des wagons de phosphates à Medhilla    Mohsen Marzouk : La Turquie veut avoir une relation de dominateur avec la Tunisie    Six quartiers de Bagdad reconfinés    Hong Kong tente de rassurer les investisseurs étrangers    Une force motrice    Création sous peu d'une agence de gestion des biens confisqués    Dix personnalités et la relance culturelle    Le long parcours d'un auteur prolifique    Les hommes sont plus créatifs que les femmes, selon Samir Agrebi    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Francesca Bellino, journaliste et romancière, à La Presse : «Inventer de nouveaux espaces où la diversité peut coexister»    Le conflit israélo-palestinien est-il condamné à s'éterniser ?    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    Pour L'UGTT, il faut en finir avec la précarité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 │ Reprise des tournages : La Chambre syndicale nationale des producteurs du cinéma et de l'audiovisuel avertit
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 04 - 2020

La Chambre syndicale nationale des producteurs du cinéma et de l'audiovisuel relevant de l'UTICA, a exprimé son indignation et son refus catégorique d'une éventuelle reprise des tournages en cette période de confinement général, une reprise annoncée mercredi soir, par le ministère des Affaires Culturelles.
Dans un communiqué publié, jeudi 9 avril, qui est adressé aux sociétés de production et à l'opinion publique, la chambre syndicale a précisé sa position quant à « cette décision prise en concertation avec le gouvernement et qui stipule la reprise des tournages des séries télévisées selon des conditions prédéfinies ».
Selon la Chambre syndicale, cette décision constitue » un coup flagrant au travail colossal et aux énormes sacrifices de notre société et nos institutions face à la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus afin de limiter ses répercussions sur l'économie, la société, les finances, la sécurité et la politique. »
La même source évoque » une décision unilatérale » tout en rappelant avoir auparavant manifesté son refus d'une éventuelle reprise des tournages annoncée par le ministère des Affaires Culturelles (en date du 5 avril). Avant sa décision contestée, le ministère a, au début de cette semaine, fait savoir dans un communiqué publié sur sa page Facebook que cette option était « à l'examen « .
» Recourir aux exceptions dans le traitement de faveur accordé à certaines chaînes sociétés de production et chaînes de télévision, traduit, de l'avis des syndicalistes, « la faiblesse de la présidence du gouvernement aussi bien que du ministère des Affaires Culturelles ». La Chambre explique que cette décision est sujette à interprétations, » comme étant une forme de favoritisme et de corruption qui se fait aux dépens de l'intérêt général ».
Les Syndicalistes » refusent catégoriquement toute exploitation de leur qualité professionnelle en tant que producteurs ou celle des productions télévisées et cinématographiques pour des fins de propagande politique « , lit-on encore.
Comme alternative en cette période de confinement dont la levée est en fonction de l'amélioration des indicateurs sanitaires, la Chambre propose au gouvernement, au ministère et aux chaînes de télévisions publiques et privées, de dépoussiérer le large patrimoine filmique de qualité. Sa diffusion ne manquerait pas de satisfaire les attentes des téléspectateurs tunisiens, dit-elle.
La partie syndicale insiste sur l'unité des rangs face à la crise actuelle, et réaffirme sa confiance en les institutions de l'Etat et sa volonté de trouver des solutions efficaces et pérennes ».
« À la lumière de l'ampleur de la pandémie, la chambre syndicale affiche sa crainte d'une telle décision qui » pourrait semer le doute sur un quelconque manque de sérieux dans le traitement officiel de la crise ».
Dans un secteur assez fragile et peu réglementé, la chambre syndicale a appelé les artistes, techniciens et divers intervenants qui pourraient être contraints à reprendre le travail à » ne pas céder à la pression et au chantage « . Elle les avise sur les éventuelles « contaminations sur les lieux de tournage, faisant savoir qu'aucune garantie des risques du danger du virus ne leur est assurée « .
Des dangers, a-t-elle précisé qui « pourraient les atteindre et toucher même leurs familles, une fois le tournage est terminé « , d'autant plus que le nouveau coronavirus est parfois asymptomatique, un avis dont les scientifiques et les études cliniques actuelles sont unanimes à le confirmer.
Dans un communiqué, en date du 20 mars, la chambre syndicale avait annoncé que l'arrêt des tournages constitue un défi financier et économique pour les sociétés de production, mais reste, d'un point de vue sanitaire, la meilleure solution pour endiguer la propagation du virus. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.