Dans la gueule du loup    Vers la création de succursales de l'AAU dans les régions intérieures du Sahel et Sfax    Le ministère de l'Agriculture signe deux accords de coopération technique avec la FAO    Retour au calme à Remada après une nuit agitée    ARP : Adoption du projet de loi amendant le décret-loi n°116 régissant la mission de la HAICA    La Championne du monde d'athlétisme Habiba Ghribi honorée du titre d'Ambassadrice du Sport tunisien    Je conseille à Fakhfakh de démissionner    STB Bank    Démarrage du projet "Renforcement des structures institutionnelles pour la mise en œuvre de la contribution nationale déterminée en Tunisie"    L'AS Rejiche en amical face à l'Espérance de Tunis et l'Etoile du Sahel    Club Africain : Plusieurs personnalités Clubistes pour vérifier la liste des adhérents    "Tout est possible"    Météo : ciel dégagé et températures stables    Tunisie: Habib Ghédira met en garde contre les risques des nouveaux cas d'infections du coronavirus importés    Il y a 14 ans jour pour jour, la photo la plus triste de l'histoire de football    Tunisie: Un trou de 8 milliards de dinars dans le budget 2020, selon le ministre des Finances    Tunisie-ONU : Vers la mise en place d'un cadre de coopération quinquennal    L'amendement de l'art. 10 de la loi relative à la Cour constitutionnelle est juridiquement possible (Saloua Hamrouni)    Tunisie [Photos] : Actualisation de la liste de classification des pays selon le risque du Covid-19    Tunisie : sit-in à Gafsa pour revendiquer la création d'une faculté de médecine et d'un CHU    Un détenu étranger testé positif à la prison civile de Gabès    Tests négatifs pour 124 tunisiens rapatriés de Libye    32 nouveaux décès en France en 24 heures    469 nouveaux cas en Algérie en 24 heures    Concours international de poésie en langue française : le Tunisien Nadhir Guedri lauréat du 1er prix    Exposition "On dirait un Chat" d'Amin Chaouali jusqu'au 19 juillet à la Galerie Saladin    Examens nationaux : Plus de 133 mille candidats en course pour le bac    Produits pétroliers Nouvelle baisse des prix des hydrocarbures    Finances : Légère appréciation du taux du change du dinar    Bruits et chuchotements    En fin de compte, les demi-finales et la finale, au Cameroun    Plus de 1 000 nouveaux cas en 24 heures    Tunisie: Echec de la session de négociations entre le gouvernement et l'UGTT    Lancement, aujourd'hui, du projet «EU4Innovation»    L'Ocean Viking sur le point de débarquer 180 migrants en Sicile    Ça ne paie pas de... mine !    Discrimination positive dans les régions intérieures    «Carthage Dance» reporté    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 8 juillet à 11H00    Equipe nationale U20 : 8 joueurs convoqués pour le stage de préparation    «Bnet Essyassa» en librairie : Les filles de la politique écrivent    Vidéo- Buzz : Grâce à une vidéo posté sur ‘TikTok', un jeune passionné de 3D intéresse Disney    Le grand Abdelmajid Tlemçani n'est plus    Tunisie : Le transfert des archives de Cinéma à Gammarth vers la BNT se poursuivra en 2021    Une étudiante tunisienne active dans le secours des migrants remporte le prix de l'organisation Pro-Asyl-2020    Ces pays ont procédé encore une fois au confinement    Gouvernement Castex : La parité femmes/hommes respectée, mais plus à droite    Un fort séisme secoue l'Indonésie. Pas d'alerte au Tsunami    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Création bientôt d'une agence de gestion des biens confisqués
Publié dans La Presse de Tunisie le 25 - 05 - 2020

Le ministère des domaines de l'Etat et des affaires foncières envisage de créer une agence de gestion des biens confisqués et de promulguer une un projet de loi de confiscation civile, annonce le ministre Ghazi Chouachi.
L'objectif de cette agence est de préserver la valeur des biens confisqués, et de s'occuper de leur réexploitation et cession vu l'absence actuellement, d'un corps spécifique qui se charge de la gestion des biens confisqués, a-t-il ajouté dans une interview accordée à l'Agence TAP.
Il s'agit seulement, de certaines lois dont les clauses stipulent la confiscation, tels que les lois sur l'enrichissement illicite et la lutte contre le terrorisme et la répression du blanchiment d'argent, a-t-il expliqué à l'Agence Tap.
Et d'ajouter que le travail de cette agence sera différent de celui de la commission nationale de gestion des avoirs et des biens confisqués créée en vertu du décret-loi n° 2011-13 du 14 Mars 2011, pour la récupération des biens mal acquis par l'ancien président Ben Ali et ses proches.
Au sujet de la promulgation de la loi sur la confiscation civile, il a fait savoir que ce projet a été soumis aux structures concernées et il est actuellement, en phase de consultation avec les experts.
La confiscation des biens de Ben Ali et ses proches , une expérience non réussie
Concernant la confiscation des biens mal acquis par Ben Ali et ses proches, Chaouachi a souligné qu'il n'a pas abouti à un succès, ainsi des sociétés, qui étaient gagnantes sont devenues une charge pour l'Etat, durant les neuf dernières années.
La commission des biens confisqués a géré 2669 décisions de confiscation contre 114 proches de Ben Ali, mais la mauvaise gestion a fait que des biens confisqués dotés auparavant, d'une valeur certaine sont devenus sans valeur significative. Il s'agit notamment, selon le ministre de certaines entreprises et biens fonciers, qui ont perdu leur valeur financière à cause du manque d'entretien d'autant que les coûts de rénovation de certaines propriétés pour récupérer la moitié de leur valeur, sont élevés.
Le gouvernement souhaite régler le dossier des biens confisqués définitivement mais certains dossiers soumis à la commission sont complexes, d'où la création des groupes de travail pour l'identification de solutions juridiques, a-t-il encore dit.
Il s'agit également, d'inciter les juges notamment, ceux du pôle financier et les motiver pour qu'ils jouent leur plein rôle, d'autant plus que le traitement de certains dossiers et la durée des enquêtes peut s'étaler sur une décennie.
Sort des médias confisqués
Au sujet des médias confisqués à savoir Zitouna Fm, Dar Assabah ET Shems Fm, le ministre a rappelé qu'il a été décidé de rattacher radio Zitouna (35 employés) à l'Etablissement de la radio tunisienne, en attendant la signature de ladite décision par le Chef du gouvernement.
Quant à Shams FM, il a souligné qu'un appel d'offres a été lancé à deux reprises sans recevoir des offres sérieuses. Et d'ajouter que les dettes de cette radio bien entendue sont estimées à 11 Millions de Dinars et que l'Etat mobilise à travers El Karama Holding 4MD/an, vu que ses ressources sont estimées 1 MD, à cause des problèmes au niveau de la publicité, selon ses dires.
Concernant Dar Assabah (145 employés), Chaouachi a rappelé que ses dettes s'élèvent à 21 MD, contre une réserve foncière de 14 MD, d'où l'impossibilité d'honorer ses dettes.
Un appel d'offres relatif à cette prestigieuse entreprise médiatique a été également lancé deux reprises, sans recevoir une offre financier sérieuse, a-t-il dit, précisant vu qu'un homme d'affaires a proposé 500 mille dinars, puis 1 million de dinars, puis une troisième offre de 1 750 mille dinars, a été rejetée.
La commission a décidé dans ce cadre de la soumettre de nouveau à la cession tout en respectant le cahier des charges.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.