CONDOLEANCES    CONDOLEANCES : Salha LAABIDI    Tunisie : hausse des réserves de change face à l'effondrement de la situation financière et économique, Moez Joudi explique [audio]    Etoile du Sahel : Bilel Mejri réclame 700 mille de dinars    Le coronavirus...encore des mois, voire des années        Concert «Nesmet al-mahabba» avec l'Orchestre philharmonique de Tunis sous la Direction de Chadi Garfi : Un régal !    Mini-Football | Coupe de Tunisie (finale) : Quel enjeu !    Affaire EST-WAC devant le tas : Il ne faut pas trop rêver !    ESS | Entraîneur : Benzarti dans le viseur    Tunisie: Hausse de 56% du déficit budgétaire au premier semestre de 2020    Deux fortes explosions à Beyrouth, bilan provisoire: une centaine de morts et 4000 blessés    Le Président tunisien présente ses sincères condoléances au Président Michel Aoun et à tout le Peuple libanais frère    L'Afrique proche du million de cas de contamination au coronavirus    La communauté tunisienne à Beyrouth va bien    Tunisie: 15 candidats à l'immigration clandestine dont une femme secourus au large de Kerkennah    Justice | Verdict de la cour d'appel : Allégement de la peine et libération de Ben Brik    Santiago Zhang, DRH chez Huawei Tunisie: Repousser les frontières de la technologie au service de l'humain    Liban : Les ressortissants américains appelés à rester à l'abri    Explosion de Beyrouth, un survivant tunisien raconte    Une décennie d'excellence inégalée    Météo : Vent fort près des côtes et mer agitée    Tunisie: Une patiente de nouveau infectée au coronavirus après en avoir guéri    Tunisie: Samia Abbou: Aucun député du Courant Démocrate n'a voté contre le retrait de confiance à Rached Ghannouchi    Libération de Ben Brik, Première image après sa sortie de prison    Nouveau comité d'investissement pour fournir des solutions au financement de la résurgence énergétique de l'Afrique    Tunisie: Le ministère de l'Energie annonce un accord pour la levée des sit-ins à Redeyef pour trois mois    Personnel et matériels français s'envolent pour le Liban    Le bilan de l'explosion à Beyrouth dépasse 100 morts    Formation du gouvernement, programme des rencontres de Mechichi    Tunisie – Condoléances de Kaïs Saïed au président libanais    Explosions à Beyrouth : 50 morts et 2 750 blessés    Drame à Beyrouth : prés de 30 morts et 3000 blessés dans deux fortes explosions    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    Football : Iker Casillas annonce sa retraite    Ligue 1 : Programme TV de la 18ème journée    Seifeddine Makhlouf : « Le prochain gouvernement doit être composé de partis et formé sur la base de quotas partisans »    Mohsen Hassan, expert en économie et ancien ministre du Commerce, à La Presse : «Pas de sortie de crise en l'absence de visibilité politique»    Danse contemporaine à «Sahriyet été 2020 A Hammamet» : Des œuvres riches et subtiles...    226 nouveaux cas de coronavirus en Libye    Drogba candidat aux élections de la fédération ivoirienne de football    Des signes annonciateurs d'un début imminent de la guerre en Libye ?    Lutte contre la migration irrégulière : Pour une coordination plus grande entre les forces sécuritaires et armées    Gisèle Halimi, une autre icône de la diaspora tunisienne disparait    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    Kaouther Ben Hania à la Mostra de Venise    Pièce de théâtre "La conférence des oiseaux" à Sahriyet été 2020 à Hammamet    Ciné-Drive en Tunisie : Le cinéma autrement au temps du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Concours international de poésie en langue française : le Tunisien Nadhir Guedri lauréat du 1er prix
Publié dans La Presse de Tunisie le 08 - 07 - 2020

Le jeune poète tunisien, Nadhir Guedri a remporté le premier prix du concours international de poésie en langue française « Des mots pour notre planète « , organisé annuellement par l'Institut Mondial d'Art de la Jeunesse, Centre pour l'Unesco.
Nadhir Guedri a été primé pour son poème intitulé « Rêve de l'Inséparation » et figurait dans la catégorie 18- 25 ans de l'édition 2020 de ce concours placée sous le thème « La planète aujourd'hui et demain ».
Le concours international de poésie en langue française « des mots pour notre planète » est proposé aux enfants et aux jeunes de 9 à 25 ans du monde, pour la première fois en 2016.
Les organisateurs ambitionnent de « sensibiliser la jeunesse aux enjeux du changement climatique et du développement durable en les encourageant à s'exprimer poétiquement ».
Dans un entretien téléphonique avec l'agence TAP, Nadhir Guedri a évoqué le thème de son poème qui constitue un hommage à notre planète et à l'environnement, largement affectés par les catastrophes naturelles.
Le poète aborde la virulence des incendies survenus il y a quelques mois en Australie, ayant ravagé plus de 10 millions d'hectares de forêts et causé des dégâts considérables dans la faune et la flore.
Dans son poème, le poète donne la parole aux animaux pour s'exprimer et protester contre la cruauté de l'Homme envers l'environnement. Ils défendent ainsi leur existence et cet héritage commun qu'est la terre où ils ont le droit de vivre en paix.
Cette récompense est « le fruit d'un travail de longue haleine, un effort qui s'ajoute à ma passion pour la poésie et la littérature en général », a-t-il estimé.
Autour des motivations l'ayant poussé à candidater pour ce prix,- pour lequel se présentaient des candidats de divers pays-, il dit qu'elles émanent surtout d'un potentiel créatif et une confiance en soi.
La distinction de Nadhir Guedri dans les compétitions littéraires remonte à plus de cinq ans, en remportant à deux reprises, en 2015 et 2016, le premier prix du Festival national des jeunes écrivains à Kélibia (Cap Bon).
S'en suivent d'autres récompenses en 2019, avec le 1er prix du concours de poésie de l'Office des œuvres universitaires et le second prix du concours d'écriture organisé par la Faculté des sciences humaines et sociales.
La passion pour la poésie est née chez lui depuis son très jeune âge. Il avait à peine 11 ans quand il s'est fait distingué auprès de ses instituteurs dans les matières littéraires, notamment l'arabe et le français.
Une fois au lycée, il s'est orienté vers la section Lettres pour ensuite rejoindre la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis, 9 avril 1958.
Actuellement, il prépare un Master de recherche en Littérature française contemporaine. A son actif, 20 poèmes en français sur divers thèmes et des nouvelles courtes et ambitionne de pouvoir les éditer après la fin de ses études universitaires.
Nadhir Guedri souhaite voir des institutions Culturelles, -une bibliothèque publique et une maison de culture-, dans sa ville natale, Balta Bou Aouane, du gouvernorat de Jendouba qui aideraient à encadrer la jeunesse créative de la région.
Beaucoup de jeunes Tunisiens ont des compétences créatives que le poète suggère de les encourager davantage.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.