Tunisie – Le gag du jour : Des parcmètres qui se font payer en Euros    Tunisie – Un agent de la poste recherché pour avoir encaissé des mandats de bénéficiaires décédés    Tunisie – Chaouachi : Vers la régularisation de la situation des domaines de l'Etat exploités par les citoyens    Le Fonds de Garantie des Dépôts Bancaires Garant de la stabilité du système financier    ''Ne donnez pas d'argent à notre gouvernement corrompu''    Liban: Dr Imed Halaq s'exprime sur l'état des bléssés [audio]    La Tunisie quatrième meilleure destination mondiale pour les américains après la Covid-19    Ligue 1 – L'Espérance de Tunis proteste contre la retransmission télévisée des matchs    Les 6 gouvernorats les plus touchés par le Coronavirus en Tunisie    Les arbitres de la 18e journée (Photos)    Appel au renforcement des mesures préventives dans les mosquées    Changement provisoire de l'itinéraire des lignes 32C, 71 et Jayara    De nouvelles mesures de soutien à l'huile d'olive conditionnée    Le programme "Formation et intégration professionnelle des jeunes" a développé les capacités de plus de 5 000 jeunes en Tunisie    Kaïs Saied inspecte les dégâts de l'incendie perpétré à Djebel Amdoun    Nouveau partenariat entre les Affaires culturelles et la Municipalité de La Marsa    Double explosion à Beyrouth : au moins 113 morts et 4 000 blessés selon un dernier bilan    La STEG met en garde contre le piratage des données personnelles    La Tunisie achemine 35 tonnes d'aides médicale et humanitaire urgentes à Beyrouth    Ministère de la santé | Mise au point sur l'épidémie de coronavirus : «Vivre avec le Covid-19»    Météo : Temps peu nuageux et affaiblissement de la vitesse des vents    CONDOLEANCES    Tunisie : Tebbini propose Mongi Hamdi et Jameleddine Gharbia comme ministres de Mechichi    Tunisie: La migration clandestine en chiffres [vidéo]    Football | Encore un président de club interpellé par la justice pour chèques impayés : Quand la passion mène en prison !    «Thneiyaa» de Hamdi Mejdoub au Rio : Slameuses libres    Tunisie: Baisse de 56% des revenus touristiques en juillet    Webinaire : L'intelligence artificielle, instrument de relance économique en Tunisie ?    Record de nouveaux cas en Libye    Un Tunisien, qui préparait son retour, arrêté en contresens sur l'autoroute    La Tunisie envoie des aides au Liban    unnamed    Mega Quizz FORTUNA : 215 000TND et une voiture à gagner    Interdit aux accompagnateurs des voyageurs d'accéder aux aéroports    Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    CAB | Nouvel entraîneur : Kaïs Yaâcoubi réussira-t-il le pari ?    Festival de Sfax 2020 et Festival de Sousse 2020 reportés    Liban: Au moins 135 morts et plus de 5000 blessés dernier bilan de l'explosion de Beyrouth    Ahmed Ounaïes: Béji Caïd Essebsi, l'esprit destourien (Album photos)    Lancement de Sundance TV concours de courts métrages au MENA    Rafael Nadal renonce à l'US Open        Concert «Nesmet al-mahabba» avec l'Orchestre philharmonique de Tunis sous la Direction de Chadi Garfi : Un régal !    Mini-Football | Coupe de Tunisie (finale) : Quel enjeu !    Deux fortes explosions à Beyrouth, bilan provisoire: une centaine de morts et 4000 blessés    Coronavirus : L'UEFA annonce une batterie de règles très strictes    Bilel Aloui revient avec son tricycle ‘'pédagogique''    Le coronavirus, un choc traumatique(1)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Slim Kaabi, Manager du bureau R.A.I : «L'économie sociale et solidaire, un salut pour l'économie nationale»
Publié dans La Presse de Tunisie le 13 - 07 - 2020

La nouvelle loi portant sur l'économie sociale et solidaire, promulguée récemment, constitue un espoir certain pour les jeunes ambitieux désirant créer de petits projets dans tous les domaines économiques (industrie, agriculture, services…).
Cette loi pourrait être un prolongement et un complément des actions des institutions de micro-crédits dans le sens où l'octroi de ces crédits est plafonné à 40.000 dinars. Il est à signaler que les institutions de micro-crédits, réparties dans tous les gouvernorats, sont contrôlées par l'institution dénommée A.C.M (Autorité de Contrôle des Micro-finances) dont le siège est à Tunis.
D'après M. Slim Kâabi, manager du bureau R.A.I (représentation, assistance et intermédiation pour la création d'emplois), cette nouvelle loi de l'économie sociale et solidaire doit être divulguée, vulgarisée et clarifiée auprès des jeunes à travers des séminaires qui devront être organisés illico presto dans chaque région de la République et assurés par les unités d'encadrement relevant de chaque gouvernorat. Cette loi pourrait résorber le chômage des jeunes en leur facilitant la création de PME dans les domaines de l'industrie, de l'agriculture et des services, sans oublier qu'elle permet d'alléger considérablement les procédures administratives pour la constitution du dossier de création d'un micro-projet.
Intervention rapide des centres techniques sectoriels
Par ailleurs, notre interlocuteur a insisté sur l'intervention efficace et rapide des centres techniques sectoriels spécialisés dans divers domaines (chaussures, textile, bois, électricité, artisanat, agroalimentaire, mécanique, électronique, sanitaire…..), afin d'éclairer les jeunes sur la situation actuelle des divers domaines de spécialisation précités au niveau national et international, de les conseiller et de les orienter vers le domaine de première nécessité, où ils doivent opter et fixer leur choix de création du micro-projet.
Arrêter le fléau des importations sauvages
En outre, et afin d'assurer la réussite et la pérennité des microprojets pour nos jeunes promoteurs, il est du devoir de l'Etat d'arrêter le fléau des importations sauvages des produits—qui sont pourtant fabriqués en Tunisie— et dont l'importation de l'étranger peut conduire à la faillite des entreprises économiques tunisiennes. Il a précisé que cette nouvelle loi sur l'économie sociale et solidaire constitue un salut pour l'économie nationale, qui n'a pas besoin de recourir à la création de macroprojets qui coûtent très cher (des milliards pour nos banques) et nécessitent une longue période de réalisation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.