Tunisie-Affaire du médecin martyr: Le Conseil de l'Ordre des Médecins désigne une journée de colère nationale    La 36e Foire internationale du livre de Tunis se tiendra du 02 au 11 avril 2021    Mercato : Leke James nie tout contact avec l'Espérance de Tunis    Tunisie: Farhat Rajhi révèle le "coup de théâtre" exécuté après la fuite de Ben Ali    Affaire CS Chebba : L'Etoile du Sahel appelle à organiser une assemblée générale des clubs    Webinaire sur l'Economie Sociale ce mardi 8 Décembre    Lancement officiel du premier appel à propositions de projets de la facilité « Investissements pour l'emploi » en Tunisie    Ligue Europa (6e et dernière journée) : le programme    Tunisie: Oussama Khlifi: Il est prématuré de parler de la gestion des dépenses de l'Etat via des décrets présidentiels    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel face aux égyptiens d'Arab Contractors en seiziemes    Témoignage effarent d'un technicien d'ascenseur à l'hôpital de Jendouba    Renversé par un bus, un élève de 9 ans décède    Gabès : Reprise de l'activité de mise en bouteille du gaz butane    Aquarelles introspectives de Reem Saad visibles du 9 au 20 décembre au palais Abdellia    CS Sfaxien : Heni Amamou testé positif au coronavirus    Programme TV du samedi 05 décembre    12 millions de dinars de dettes payées pour le Club Africain    Le taux d'inflation au-dessous de la barre des 5% en novembre 2020 (INS)    Le gel des biens de Hosni Moubarak annulé    L'ARP entame l'examen du budget du CSM pour l'exercice 2021    Le Chef de l'Etat préside la cérémonie de commémoration du 68e anniversaire de l'assassinat de Farhat Hached    La réforme de l'éducation n'est pas enterrée, affirme Sellaouti    CONDOLEANCES    Débats budgétaires 2021 : L'Université est devenue "la locomotive du chômage" en Tunisie, clament les députés    « Nahj anjletra » (Rue d'Angleterre), roman en arabe de Maya Ksouri : Diagnostic d'un échec annoncé    Webinaire à l'Institut Français de Tunisie avec Sami Mokaddem et Samir Makhlouf : Goûter littéraire entre écrivains    HUAWEI WATCH FIT, le Partenaire intelligent pour TOUS LES JOURS    Chronique 1,2,3… Santé | «Mon conjoint ronfle ! C'est grave, Docteur ?»    Tunisie: Olfa Ben Ouda, fière d'avoir trouver des solutions à la pénurie de personnel sans créer de nouveaux postes    Orange Digital Center et GIZ organisent des formations en ligne pour propulser les talents numériques    Entreprises françaises installées en Tunisie : Résoudre les problèmes en suspens    L'Ugtt commémore le 68e anniversaire de l'assassinat de Farhat Hached : «Ô peuple je t'aime »...    Universal Auto Distributors Holding : Prise de participation en attente    Handball | Ouverture de la nouvelle saison : Mercredi prochain, les trois coups    Météo : Des intempéries orageuses attendues ce samedi    Tunisie: Olfa Youssef: La ministre de la femme a renoncé à ses principes pour garder son poste    Le musée militaire de Mareth accueille un véhicule allemand ayant servi pendant la IIe guerre mondiale    Le vaccin sera gratuit en Algérie, mais non obligatoire    Le projet de la LF 2021 adopté par la commission des Finances    Un médicament qui bloque la transmission du Covid-19 identifié    "CORE, creative hub" : un nouveau programme dédié à l'économie créative et culturelle    People Power Expo Tunis du 5 au 26 décembre 2020 à la cité de la culture Chedli Kélibi    Coronavirus: Joe Biden aux américains: Portez un masque pendant 100 jours    Les députés jugent faible le budget 2021 du ministère des Affaires culturelles    Tunisie [Vidéo]: Espace culturel "Joker Prod" à Sfax pour promouvoir les talents et la créativité des jeunes    L' élection américaine de 2020    L'ONU lève l'interdiction de voyage pour six mois de l'épouse de Kadhafi et sa fille Aïcha    L'ancien chef d'Etat français Valéry Giscard d'Estaing n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Point de vue : Seul contre tous !
Publié dans La Presse de Tunisie le 21 - 10 - 2020

Au-delà du contenu et des coulisses de l'affaire du CSChebba, au-delà de ce qu'on peut reprocher à Wadï El Jary sur sa manière de gérer ses différends avec ses rivaux, on doit avouer que l'homme n'a pas tremblé et n'a pas eu peur d'affronter pratiquement tout le monde lors de l'émission «Ettassia sport».
Comme d'habitude, El Jary a paru imperturbable, «agressif» et n'a pas mâché ses mots pour défendre sa position sur cette affaire. Il n'a ménagé presque personne, de Taoufik Mekacher à Majdouline Cherni, en passant par Mehrez Boussayène, Aziz Zouhir et, bien entendu, Tarek Bouchamoui, El Jary a préparé un dossier blindé: documents officiels et correspondances, sans oublier les textes de loi qui, en grande partie, sont là pour corroborer ses dires. On sait tous que Taoufik Mekacher avait tort de ne pas finaliser l'affiliation de son club pour la saison 2020-21. Une erreur fatale qu'El Jary a bien saisie. Seulement, il pouvait «arranger» cela et trouver une solution comme il l'a fait avec d'autres clubs. Mais à la base, El Jary n'a pas raté l'occasion que Mekacher lui a servie royalement. Pour le dossier Tarek Bouchamaoui, ça fait partie du passé.
El Jary a déjà présenté officiellement sa candidature au bureau exécutif de la CAF (il va l'intégrer sans aucun doute). Il a bien joué le coup, et le fait de ne pas annoncer officiellement sa candidature parrainée par son bureau fédéral n'était pas anodin. Au contraire, c'était voulu pour deux raisons : montrer à son concurrent Bouchamaoui que c'est lui qui tire les ficelles du jeu dans cette affaire, et montrer à quel point l'Etat était dépassé sur cette affaire, surtout le ministre des Sports qui a tranché en faveur d'un candidat, alors que sa candidature n'était pas certaine. El Jary est sorti aguerri et très fort de son apparition. Ferme, à la limite frustrant avec cette bizarre facilité à gérer en même temps des conflits musclés, El Jary a bien joué sur la fragilité et la discrétion de ses rivaux. Bouchamaoui a été le plus grand perdant dans cette affaire. Quant à El Jary, on n'aime pas trop son style «hyper» autoritaire, sa dictature, mais en même temps, avouons que c'est un as de la communication avec un style spécial où politique, social et juridique sont mixés avec une remarquable confiance et une détermination qui n'a pas de limites. Ça se voit bien qu'El Jary joue seul dans le paysage sportif parce que ses rivaux ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Ils sont beaucoup moins féroces, beaucoup moins tenaces et surtout très «classiques» dans la gestion de leurs conflits. El Jary n'a pas de concurrent, ça c'est sûr. Mais attention, se mettre tout le monde sur le dos peut coûter très cher.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.