L'UGET appelle à boycotter la reprise universitaire    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 25 Janvier 2021 à 11H00    Le Conseil d'Administration, le personnel de la BH Assurance présentent leurs condoléances à leur directrice générale    Coupure et perturbation de l'eau potable dans plusieurs zones des gouvernorats de Tunis, Ben Arous, Nabeul et Zaghouan    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    Tunisie: Bassem Trifi: Un mineur a été placé dans la prison de Mornaguia à cause d'une erreur sur sa date de naissance    Report du procès de Chafik Jaraya au 15 mars prochain    Covid 19 | Monastir : 3 décès et 101 nouvelles contaminations    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Ligue 1 : Les arbitres de la 10e journée    Le ministère du Commerce explique l'origine de la hausse des prix de certains produits agricoles    Tunisie: Poursuite de la grève des surveillants et des surveillants généraux    Tunisie – météo : Vents forts et légère baisse de températures    Une grande transformation mondiale du secteur de l'énergie est en gestation    Vers l'augmentation de la production locale d'engrais chimiques    Abdelhamid Larguèche : Hommage à Mohamed Hédi Chérif, l'historien    Le Bureau de l'UNESCO pour le Maghreb célèbre la Journée internationale de l'éducation    La Tunisie et le Maroc, champions de la digitalisation à des fins économiques en Afrique du Nord    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    Hatem Zaara :L'évaluation du FMI aurait pu être pire    MEMOIRE : Ali Ben Sadok BEN YEDDER    DECES : Zeineb MEDDEB    DECES : Ghaya BENINA    Pour l'établissement d'une alliance enfreignant la loi : «Marsad Raqaba» porte plainte contre les banques tunisiennes    Coronavirus-Monde: Le virus creuse davantage le fossé entre les plus riches et les plus pauvres selon le rapport d'Oxfam    Informations générales sur le programme de coopération UK - OCDE - BFPME, orienté à l'accompagnement post-création dans le contexte de la crise du COVID-19    Connectivité Internet : Les freins qui persistent    Malgré une injustice arbitrale : Des Cabistes conquérants !    News | La preuve par sept !    L'invité du lundi | Anis Lounifi ( ex-champion du monde et sélectionneur dames de judo ) : « Le judo est devenu un sport à traditions en Tunisie... »    Tunisie [Vidéo]: Le Programme "Azima" veille sur le protocole sanitaire à la reprise scolaire à Médenine    Tunisie-ARP: Décès du Directeur administratif et financier, Hatem Beyaoui    Ligue 1 : L'AS Soliman plonge le CA en plein crise    Moi et mon cancer...    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    La continuité dans un esprit de changement    Singularités et textures monumentales (2/2)    Foot-Europe: le programme du jour    «Night in Tunisia» par-delà le temps et les frontières: Les pérégrinations d'un morceau    On a lu pou vous : « Chroniques de la Révolution tunisienne : Chroniques 2011/ 2014 » de François G.Bussac: Chroniques contre l'oubli    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    Deux policiers et un citoyen tués dans une fusillade à Riyad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La crise de l'approvisionnement en gaz met à nu les limites de la connexion au gaz naturel
Publié dans La Presse de Tunisie le 04 - 12 - 2020

La crise de l'approvisionnement en gaz en Tunisie qui a duré plus de dix jours durant laquelle le citoyen a été malmené entre les détaillants, les stations et le marché parallèle, à la recherche de la fameuse bonbonne, a mis en relief, entre autres, les limites du raccordement au réseau de gaz naturel en Tunisie dont les clients s'élèvent à 926 mille contre 4 millions pour le réseau d'électricité.
Sami Ben Hamida, directeur du département « commercial et marketing » de la société tunisienne d'électricité et de gaz STEG, explique dans une interview à l'agence Tunis Afrique Presse (TAP), que le programme de gaz naturel a un coût élevé aussi bien pour sa Société que pour le citoyen mais il représente toujours, un choix national et stratégique.
Le responsable a cependant, noté que la contribution du client au coût de raccordement ne dépasse pas 20% du coût total de connexion supporté par la STEG.
Ce coût atteint pour un client résidant dans une résidence privée 985 dinars, mais il ne paie que 220 dinars. Pour le client en logement collectif, le coût de raccordement est de 429 dinars, alors que le client ne contribue qu'à hauteur de 70 dinars.
Selon Ben Hamida la réticence des citoyens à se connecter au réseau de gaz naturel est liée au ccût de la connexion intérieure, laquelle lui permet d'acheminer les conduites de gaz de devant la maison vers l'intérieur.
À cet effet, le prix d'un mètre de tube en cuivre (25 dinars par mètre) a fortement augmenté ces dernières années, outre le coût élevé de la main-d'œuvre qui se charge des travaux de connexion interne.
La STEG continue d'accorder des prêts d'un montant maximum de l'ordre de 500 dinars afin d'aider les clients à se connecter au réseau de gaz naturel et à supporter la charge des coûts de connexion au réseau interne, a-t-il dit à l'Agence TAP.
Il estime que la connexion au gaz naturel offre des avantages aux clients basse tension jusqu'à 60%, car le prix moyen du mètre cube de gaz naturel pour les clients basse tension varie entre 231 millions ( particuliers) et 557 millions pour les gros consommateurs.
Solutions en vue
Afin de pallier cette situation, le directeur du département commercial et marketing de la STEG a affirmé que la compagnie envisage des solutions à cet effet, à l'instar de la conclusion d'un partenariat avec le Fonds de transition énergétique afin de fournir une assistance au citoyen et l'inciter à se connecter au réseau de gaz naturel, en se chargeant uniquement des travaux internes. La STEG se chargera d'amener le réseau jusqu'aux habitations et logements collectifs des consommateurs.
D'après Ben Hamida, un grand nombre de citoyens optent pour le gaz en bouteille vu son prix subventionné et modeste ce qui les rend hésitants à se connecter au réseau de gaz naturel.
À cet égard, la bonbonne de gaz est vendue sur le marché à 7 dinars et 700 millimes, la subvention de l'Etat étant d'environ 16 dinars et 500 millimes, ce qui signifie que son prix réel et à l'international est de l'ordre de 24 dinars, selon les données du ministère de l'Industrie, de l'Energie et des Mines.
Il a souligné que l'objectif recherché est de couvrir l'ensemble du territoire du pays sans fixer de date ou d'échéance, précisant que les projets gaziers sont réalisés en fonction des villes et des communes.
La capacité de raccordement de la STEG, au réseau de gaz naturel s'élève à 45 mille nouveaux clients par an. Son plan pour la période 2025/2021 permettra de raccorder 31 500 particuliers au réseau de gaz et 13500 clients en logements collectifs, moyennant 184 millions de dinars.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.