En visite en Italie, Kais Saïed s'entretient avec Sergio Mattarella    Décès de Mohamed Naceur Trabelsi, frère de Leïla Trabelsi    Badreddine Gammoudi : Une corruption évidente dans la vente du Palais de la Baie des Anges    Afek Tounes : Le maire de Hammamet reçoit de très sérieuses menaces terroristes !    Tunisie- Daily brief du 16 juin 2021: Tentative d'assassinat contre le président de la République, Mort suspecte du frère de Leila Trabelsi, La mère du mineur agressé à Sidi Hassine victime de harcèlement….    Météo : Températures toujours en hausse    Covid-19 : 65 décès et 2091 contaminations recensés le 15 juin 2021    Tunisie-ISSHST : La perturbation des examens continue pour la deuxième semaine consécutive    Bourse de Tunis : Le marché continue de perdre du terrain    Partenariat Next Step - Inetum : Pour des solutions Cloud pérennes et sécurisées    L'Italie accorde un prêt de 200 millions d'euros à la Tunisie    Tunisie – AUDIO – IMAGES : Le scandale du comportement exemplaire de la SONEDE en matière de rationalisation de la consommation de l'eau    Lancement du programme d'aide aux micro-entrepreneurs ''SOUTIEN TPE COVID-19''    Hand – CAN Dames : La Tunisie éliminée en demi-finale    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Rencontres d'affaires virtuelles France-Tunisie, le 24 juin 2021 : Les entrepreneurs au cœur de la relance    Conférence internationale du travail : Le plaidoyer de Majoul pour un plan international de soutien aux PME    Tunisie: Une solution à l'éternelle question du dialogue salvateur    Ons Jabeur et l'australienne Ellen Perezen en quarts de finale du tournoi de Birmingham    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Journée mondiale contre le travail des enfants: Mettre fin au travail des enfants, agir Maintenant!    Mazarine Energy toujours bloquée à cause d'un seul ex-employé    Liste des compagnies intéressées par la rachat des actifs de l'ENI en Tunisie    Covid-19 | Jendouba : 8 décès et 79 nouvelles contaminations    Programme TV du mercredi 16 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 16 Juin 2021 à 11H00    Football : Programme TV de ce mercredi 16 juin 2021    DECES : Khadija Farah    La STB et l'AICTO signent un mémorandum d'entente et de coopération    L'EST poursuit sa préparation à Tabarka pour le match d'Al Ahly : Loin des yeux, près du cœur !    Arrivée du président Kaïs Saïed à Rome    Hichem Mechichi : J'étais un élève plutôt studieux !    «Solocoreografico» et «Children Smiles» au Studio el Houma : La danse sous toutes ses formes    Exposition | Yasmine Ben Khelil au B7L9 : «Chrysanthème forever... Je ne sais plus comment»    On nous écrit | Hommage à l'artiste et galeriste feu Mohamed Ali Essaadi : «Les souvenirs du passé sont les rides de l'âme»    JSK : report des assemblées générales et électives à une date ultérieure    Euro: les matches de ce mercredi    Exposition « Le Piazze [In]visibili », quand la magie des photos rencontre la poésie des mots    Monde: Daily brief du 15 juin 2021    "Les Chrétiens de Sicca Veneria" : l'Argentin Silvio Morano explore l'archéologie des fouilles militaires sous protectorat    Patrimoine : Attention, le site de Carthage se meurt !    Festival Carthage 2021: Avant-goût des spectacles exceptionnels qui attendent le public!    La 35ème édition du festival international de musique symphonique d'El Jem du 10 juillet au 14 août 2021    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rassemblement de protestation devant la TAP : Tous unis contre les nominations partisanes
Publié dans La Presse de Tunisie le 16 - 04 - 2021

En soutien aux journalistes de la TAP ayant subi mardi dernier une violente incursion de la police dans leurs locaux, la société civile s'est rassemblée hier devant l'agence Tunis-Afrique Presse. Les journalistes de ce média public continuent à rejeter la nomination de Kamel Ben Younes par Hichem Mechichi, Chef du gouvernement, à la tête de leur entreprise. Notre reportage
Malgré la pluie et le mauvais temps, l'appel des journalistes de la TAP lancé avant-hier sur les réseaux sociaux à l'attention de la société civile a été clairement entendu. Hier, des représentants de plusieurs syndicats et ONG, dont la Snjt, l'Atfd, l'Unft, la Ltdh, l'Ugtt, le collectif Soumoud, la Fédération générale de l'information, le Centre Kawakibi des transitions démocratiques, le Centre de Tunis pour la liberté de la presse...ainsi que des dizaines de journalistes de différents médias et des personnalités publiques sont venus nombreux soutenir les agenciers et le personnel de l'entreprise publique.
Masques blancs, bleus ou noirs et brassards rouges noués sur le bras en guise de protestation, les journalistes de la TAP brandissent à l'entrée de leur agence des écriteaux pour l'indépendance de la presse. Frappés du sigle du Syndicat national des journalistes tunisiens, les banderoles réclament la dignité des journalistes, dont beaucoup ont été attaqués et agressés mardi 13 avril à la suite de l'incursion de plusieurs corps des forces sécuritaires dans les locaux de l'agence Tunis-Afrique Presse. Une descente du ministère de l'Intérieur pour imposer par la violence l'installation du nouveau PDG Kamel Ben Younes, nommé à ce poste par Hichem Mechichi, le Chef du gouvernement, le 6 avril dernier.
Mardi noir à la TAP
De ce mardi noir, Olfa Habouba, représentante du Snjt à la TAP, garde des séquelles sur son corps, « Des hématomes et des coups sur le dos, ont été diagnostiqués par les médecins de l'hôpital », témoigne-t-elle. Faisant partie de la ceinture qui a voulu empêcher Kamel Ben Younes d'accéder à l'ascenseur qui mène au bureau du premier responsable de l'entreprise, elle a reçu des coups de coude au niveau des côtes, est tombée par terre puis s'est vue piétinée par les policiers et les compagnons du PDG nouvellement désigné.
« De ma vie et de ma carrière de 30 ans de journalisme, je n'ai jamais vu autant de brigades de sécurité à l'assaut d'une si petite entreprise. Une agence de presse encerclée et assaillie, c'est de l'ordre du surréalisme ! Cela n'arrive même pas dans les pires dictatures ! », s'émeut Olfa Habouba. Sa voix est couverte par un torrent de slogans :
« Libre, libre la Tap ! Out les mercenaires ! », « Libre, libre la Tap ! Ben Younes dehors ! », « Médias public, ni partisans, ni pro-gouvernement ! », « Le quatrième pouvoir n'est pas un pouvoir soumis ! », « Shams, Shams libre, libre ! Fetouhi dehors ! ».
Hichem Mechichi est lui aussi insulté à voix nue ainsi qu'un parti de sa ceinture politique, accusée par les agenciers d'être à l'origine de cette nomination controversée, le mouvement Ennahdha.
Pour Yosra Fraous, présidente de l'Association des femmes démocrates venue exprimer sa solidarité avec les journalistes de la TAP, le geste de Mechichi s'inscrit dans une tentative de restauration, qui l'unit au mouvement islamiste, à l'origine de la nomination de Mohamed Ghariani, ancien SG du RCD au Parlement en tant que conseiller de Ghannouchi.
« Placer à la tête de la TAP un homme connu pour sa proximité avec l'ancien régime et réputé pour sa verve de propagandiste n'est pas innocent. Grave : nous passons avec les derniers évènements vécus ici par les journalistes la vitesse supérieure. C'est par la tyrannie et l'intervention de la force et de la police que le système veut mettre à genoux les médias. Et notamment un média de service public », insiste Yosra Fraous.
En guise de riposte, depuis deux jours, les agenciers s'abstiennent de couvrir les activités du gouvernement et boycottent également celles de son allié, le mouvement Ennahdha. Nedra Boukesra, journaliste à la TAP, relève que les atteintes à l'intégrité physique des agenciers vient dans un contexte de montée des agressions à l'égard des professionnels des médias. Attaques provenant notamment de formations politiques, telles que le Parti destourien libre (PDL) et la Coalition El Karama.
Elle s'interroge : « Est-ce dans une ambiance aussi tendue qu'on veut sortir le pays de la profonde crise économique dans lequel se débat actuellement ? Le FMI a pourtant invité, dans son dernier rapport, le gouvernement tunisien à trouver les moyens d'impulser un climat de paix et de dialogue social favorables à une sortie de crise. Je me pose la question : ce gouvernement et ses alliés portent-ils réellement une vision pour ce pays ? ».
Les journalistes de la TAP ont décrété une grève générale annoncée pour la journée du 22 avril, tout en exigeant des excuses du Chef du gouvernement et du ministère de l'Intérieur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.