Les Mélanges d'Histoire ancienne du Professeur Ammar Mahjoubi    Rafik Abdessalem : « Kais Saied ne distingue pas entre ses émotions et la gestion des affaires de l'Etat »    Bilan Covid-19 : 71 décès et 2228 nouveaux cas en 24h    Affaire Sidi Hassine-Sijoumi : Manifestation à l'avenue Habib Bourguiba    Tunisie – Le tribunal administratif rejette les recours déposés par le magistrat Taïeb Rached    Le chef de la diplomatie britannique répond sèchement à Macron ...    Equipe nationale : 4 joueurs quittent le stage avant d'affronter le Mali    En images Affrontements entre les manifestants et la police à l'avenue Bourguiba    CTN : Avis aux passagers à destination de Marseille    Pèlerinage à la Mecque : 60.000 résidents vaccinés autorisés    Euro 2020 : Christian Eriksen victime d'un grave malaise en plein match    Coupe de Tunisie : les deux demi-finales auront lieu le 20 juin    Handball – championnat national : Programme de la 10ème journée play-off    Seuls 20,4% des personnes qui doivent être vaccinées sont enregistrées sur Evax    Habib Ammar: « La Tunisie est une destination touristique Covid-safe »    Journée de la Russie - Sergey Nikolaev salue le succès de la coopération russo-tunisienne    Ali Kooli évoque une éventuelle suppression de licences d'alcool    Echâab dénonce une tentative d'assassinat contre Badreddine Gammoudi et Ali Ben Aoun    L'Assemblée prévoit plusieurs plénières au cours de la semaine du 14 juin 2021    Tunisie-Béja: Agression du personnel de la santé et actes de vandalisme à l'hôpital régional de Téboursouk [Photos]    Soutien social et psychologique à l'enfant mineur agressé et humilié par des agents de l'ordre    Les Affaires sociales assurent un accompagnement social et psychologique à la victime de Sidi Hassine    AGIL fête ses 60 ans et organise une journée portes ouvertes    Liberté d'expression : Les médias s'accrochent à leur indépendance    Produits made in Tunisia : Quand va-t-on consommer purement tunisien ?    Programme TV du samedi 12 juin    Si vous êtes demandeur d'un lotissement AFH, ceci vous intéresse    «La terminologie de la bourse et des organismes qui la côtoient» de Maria Leo : Un bel ouvrage, clair et utile    Exposition collective «Beyrouth» à la Galerie Terrain Vagh à Paris : La révélation d'une ville    Sophie Renaud, Directrice de l'institut français de Tunisie, à La Presse : «La Tunisie abritera les états généraux du livre francophone»    Jean Fontaine: Le migrant inversé    News | L'Etoile sonde la filière congolaise    Point de vue | Un véritable tournant !    La vérité nue    Jendouba : La récolte céréalière en hausse de 40%    Bourse de Tunis : Le Tunindex clôture la semaine sur une note quasi-stable    Zarzis-Plateforme Miskar : Les ouvriers demandent l'évacuation des migrants irréguliers à bord    Seif Al Islam Kadhafi annonce son intention de se présenter aux prochaines élections présidentielles en Libye    Derby Arabe Tunisie vs Algérie: regarder le match amical du 11 juin en Streaming    La Tunisie est fin prête pour accueillir les voyageurs du monde !    Championnat national de lecture : La finale aura lieu le 11 juillet à Radès    Le dinar tunisien s'est déprécié de 5% vis-à-vis de l'euro    Appel à candidature : Session de Formation 'Patrimoini' par Museum Lab au Kef    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    Emmanuel Macron se prend une gifle - La vidéo devient virale    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    Après la 4e guerre israélienne contre Gaza, saura-t-on éviter la 5e ?    Israël, cette démocratie islamiste ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Moez Attia, Maître-Assistant à l'Institut Supérieur des Technologies de l'Information et des Communications (ISTIC), à La Presse : « On est loin des normes et des standards de l'enseignement à distance »
Publié dans La Presse de Tunisie le 06 - 05 - 2021

Depuis plus d'une année, la Tunisie a adopté la méthode de l'enseignement en ligne pour la première fois, et ce, entre autres « grâce » à la crise sanitaire qui a frappé le monde entier. Si l'année dernière, dans le domaine de l'enseignement supérieur, cette expérience a été vécue de façon « frustrante », vu les conditions dans lesquelles elle a démarré, cette année, les établissements universitaires semblent davantage rodés. Y a-t-il un avenir pour l'enseignement en ligne en Tunisie ? Peut-il un jour remplacer « définitivement » les cours en présentiel ? Moez Attia, docteur-ingénieur en technologies de l'information et de la communication et maître-assistant à l'Institut supérieur des technologies de l'information et des communications (Istic), répond à nos questions.
Pensez- vous que l'enseignement à distance dans les universités présente des difficultés au regard des problèmes liés à la connexion, à l'accès des étudiants dans les régions, à la disponibilité des ressources ….?
L'enseignement à distance est une solution à laquelle nous avons eu recours, l'année dernière, lors de la première vague de la pandémie pour pouvoir maintenir un lien pédagogique avec les étudiants. Malheureusement il n'y a eu ni de préparation préalable sur le plan pédagogique pour les enseignants, ni la mise en place de l'infrastructure adéquate que ce soit au niveau des établissements ou pour les étudiants. Cette année, avec la deuxième vague, nous avons encore une fois eu recours à l'enseignement à distance mais rien n'a changé par rapport à l'année dernière.
Il s'agit des mêmes conditions de travail. Malgré certains efforts, le problème majeur reste l'acquisition du matériel nécessaire pour les étudiants (un ordinateur et une connexion internet fiable).La majorité des étudiants sont connectés avec un accès internet 4G et avec des smartphones, ce qui ne leur permet pas de bien suivre les cours, ni d'avoir accès à tous les supports pédagogiques.
Cela représente, par conséquent, un obstacle pour l'enseignant qui ne peut pas obliger les étudiants, par exemple, à ouvrir les caméras (faute d'une connexion internet à haut débit) pour interagir avec eux, observer leur niveau d'implication... Donc, avec les moyens dont nous disposons, on reste loin de la «classe virtuelle» et loin des normes et standards de l'enseignement à distance.
Y a-t-il un avenir pour l'enseignement en ligne en Tunisie ou est-ce juste une solution temporaire ?
Pour l'avenir de l'enseignement à distance en Tunisie, il faut un investissement important pour adopter les solutions pédagogiques adéquates consistant à fournir aux différents établissements universitaires l'infrastructure nécessaire, subventionner certains étudiants pour qu'ils puissent avoir le matériel adéquat pour accéder aux cours à distance et aux différents supports sans problèmes et faire des sessions de formation pour les enseignants pour adapter leurs supports de cours à l'EAD, qui est une approche pédagogique différente des cours présentiels.
Peut-on remplacer les cours en présentiel par ceux en ligne ?
Personnellement je préfère les cours présentiels. Rien ne remplace l'amphithéâtre, la salle de classe, le tableau, le contact direct avec les étudiants... Mais je pense que l'EAD a beaucoup d'avantages aussi, car, cela nous permet d'avoir des supports pédagogiques numériques accessibles pour les étudiants à tout moment, etc.
Je pense qu'il faut réfléchir à un système ou régime d'enseignement mixte, c'est-à-dire en fonction du contenu pédagogique on peut décider quels cours, travaux dirigés ou travaux pratiques se font en ligne et lesquels se font en présentiel. Il faut, par ailleurs, un temps d'adaptation pour les enseignants ainsi que les étudiants. On ne peut pas faire un virage de 180° du jour au lendemain !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.