CAN 2021 : nouvel horaire pour ce quart de finale !!    Tunisie : Land Cruiser séries 70 disponible à la commande chez BSB Toyota    BCT : Les crédits douteux des particuliers augmentent    Ligue 1 Pro : un nouveau bureau directeur nommé dans ce grand club    Grosses pressions sur les banquiers pour financer le budget    L'étrange "évasion" d'Abdelkoddous Saâdaoui, qui en plus nargue sa patrie    Covid-19: Méfions-nous de l'optimisme    Kaïs Saïed reçoit Najla Bouden    Selon 57,8% des familles tunisiennes, l'avenir de leurs enfants serait meilleur hors du pays    Elloumi: Le gouvernement de Bouden est le pire gouvernement depuis l'époque coloniale( Audio)    César 2022 : l'acteur Sami Oitalbali nominé pour le César du meilleur espoir masculin    Côte d'Ivoire vs Egypte : Sur quelle chaîne regarder le match en direct et live streaming ?    Match Côte d'Ivoire vs Egypte : Les chaines qui diffusent le match Choc de la CAN 2022 du 26 janvier    Land'Or obtient un nouveau prêt d'environ 4 millions $    Les salariés de Cactus prod menacent d'escalade    La vraie chambre noire, c'est le palais de Carthage !    Les salariés de Cactus prod menacent d'une grève de la faim    EN : un joueur testé négatif, deux autres encore positifs !!    salon des créateurs MOOD TALENT: 6e anniversaire du 4 au 6 février 2022 à l'hôtel Dar El Marsa    Indice de perception de la corruption : la Tunisie classée au 70ème rang mondial    Corruption : La Tunisie au 70e rang mondial    Tunisie Telecom en chiffres    Kasserine: Mandat de dépôt contre un ancien gouverneur, pour corruption    Moody's évoque la Tunisie    Le chanteur Florent Pagny annule sa tournée à cause d'un cancer, sera-t-il présent à The Voice?    Prix au marché central de Tunis [Vidéo]    L'UGTT veut décréter le 26 janvier une journée nationale    Google Doodle rend hommage à l'actrice Egyptienne Souad Hosni, la Cendrillon du monde arabe    Tunisie : Grève générale à...    Tunisie – Coronavirus: 17 décès et plus de 9000 contaminations selon le dernier bilan    AS Soliman : l'Algérien Frifer Boumedyen engagé pour deux ans et demi    Entreprises publiques en difficulté | Crises en cascade    Kef: 117 nouvelles contaminations par le Covid-19    REMERCIEMENTS ET FARK : Mongi BEN AMOR    Groupe Chimique Tunisien à Mdhilla 2: Levée d'une grève entamée depuis 2 ans    Echo Afrique    CAN 2021 | Huitièmes de finale – Suite et fin – Côte d'Ivoire-Egypte : La guerre des étoiles    CAN 2021 | Une qualification significative : ls ont changé leur destin…    Exposition au musée de l'Institut du Monde Arabe : Slimen Elkamel à cœur ouvert    Dilou : Saied est en train de démanteler l'Etat Tunisien    Tunisie : Départ des vols depuis l'aéroport d'Istanbul via une seule piste    Le film documentaire "Angle mort" de Lotfi Achour primé au Fipadoc à Biarritz    Kaïs Saïed souhaiterait appliquer un modèle proche du Velayet-e faqih iranien, selon Hatem Mliki    Centenaire du cinéma tunisien : Zoom sur un pionnier nommé Albert Samama Chikly    Gordon Gray commente la démission de Nadia Akacha et parle des causes probables de cette décision    Ukraine : les USA évacuent livrant le pays à Poutine, l'UE spectatrice    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le ministère face aux syndicats
Environnement — Sac en plastique
Publié dans La Presse de Tunisie le 05 - 02 - 2016

La production d'un sac en plastique prend une seconde, son utilisation moyenne est de 20 minutes tandis que sa dégradation dans la nature dure... 400 ans
La décision n'est pas encore officielle, mais il est de plus en plus probable que le ministère de l'Environnement prenne la décision d'interdire très prochainement les sacs en plastique. Cette mesure devrait être assortie d'une période pendant laquelle les industriels auront à adopter leur production aux exigences environnementales en utilisant des matières «ecofriendly».
Depuis plusieurs années, la Tunisie connaît en effet une utilisation excessive des sacs en plastique qui sont souvent distribués gratuitement aux clients des supermarchés et autres commerces. Un comportement dont les conséquences sont néfastes sur l'environnement : des sacs en plastique un peu partout dans les villes qui mettent en péril leur esthétique et détériorent la qualité de vie.
Selon les initiateurs de cette décision qui ne tardera pas à être dévoilée officiellement, la faune et la flore pâtissent de cette situation, à l'instar de certains animaux (moutons, tortue marine, vaches...) qui ingurgitent les sacs en plastique en les prenant pour des aliments. Résultat : les sacs restent dans le système digestif de ces animaux qui n'arrivent pas à les éliminer.
Le ministère s'inquiète également des opérations anarchiques d'incinération qui dégagent des gaz polluants et nocifs.
La Tunisie produit un milliard de sacs en plastique par an dont 315 millions de sac à usage unique distribués gratuitement dans les magasins. Il faut savoir que la production d'un sac en plastique prend une seconde, son utilisation moyenne est de 20 minutes tandis que sa dégradation dans la nature dure 400 ans.
L'Agence nationale de gestion des déchets dépense chaque année 12 millions de dinars pour récupérer les emballages en plastique. Malgré les efforts consentis, les résultats restent en dessous de l'expectative.
30 mille emplois
Toutefois, la décision prendra du temps pour qu'elle soit appliquée, puisqu'il est prévu de préparer un projet de loi qui interdit définitivement l'usage des sacs en plastique tout en laissant du temps aux industriels et aux distributeurs pour s'adapter. Le ministère affirme que le délai d'adaptation sera fixé en concertation avec les ministères de l'Industrie, du Commerce et de la Santé ainsi qu'avec les professionnels du secteur à travers la Chambre syndicale des fabricants transformateurs de plastique. Plusieurs pays ont déjà franchi le pas et interdit les sacs en plastique dont notre voisin marocain. Une telle décision favorisera peut-être le retour aux traditions et au couffin de grand-père. Mais chiffres contre chiffres, la Chambre syndicale des fabricants transformateurs de plastique s'oppose aux décisions du ministère de l'Environnement et indique que cela risquerait de priver 30 mille personnes de leur emploi en supprimant du jour au lendemain l'industrie du plastique qui constitue 3% du PIB.
Le projet devrait de toute manière être soumis au Parlement très prochainement, et c'est véritablement là que se jouera le match d'influence entre les industriels et la volonté du ministre de l'Environnement d'en finir avec les sacs en plastique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.