REMERCIEMENT& FARK: Mohieddine MOUAKHAR    DECES: Mohamed Naceur MRAD    DECES    Express    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    Abdelmajid Chétali: Le talent, la passion, la gloire...    Pourquoi: Manque d'espaces sanitaires    Pollution marine et menace pour l'équilibre écologique: Va-t-on s'y attaquer réellement ?    L'apparition d'Ichraf Chebil critiquée sur la toile    FIBA 3×3 Nations League 2022 : les résultats de la 2e journée pour la Tunisie    CAB : Composition du comité provisoire de Jaziri    Ichraf Chébil Saied s'adresse aux femmes tunisiennes    L'incertitude politique et sociale mène à un nouvel abaissement de la notation de la Tunisie, par R&I    Abir Moussi: La nouvelle constitution est une menace pour les acquis de la femme    Première astronaute tunisienne et africaine : Telnet dévoile la liste des candidates    Bizerte – «Route du Jasmin»: «Marina Cap 3000» accueille 24 bateaux et yachts    Développement du tourisme de plaisance: Les grandes lignes de la feuille de route    Le service de la dette extérieure éponge la totalité des transferts de la diaspora    Mali : Un exploit sur le marché obligataire régional, toutes les dettes réglées    Décès du réalisateur Abdeljabbar Bhouri    Hatem M'rad: Les trois grands sens de la démocratie    WTA Cincinnati : Ons Jabeur exemptée, Serena défie Raducanu    L'UE assaillie par les migrants clandestins, +86% cette année    Semaine boursière : Le Tunindex enchaine les hausses    Un énorme soulagement à Sfax et Bizerte, dans la même journée    Royaume-Uni : Le probable successeur de Boris Johnson déjà plombé par un scandale    Foot-Europe: le programme du jour    Eventuelle grève des techniciens de la navigation aérienne    Le FTDES dénonce la poursuite de la marginalisation de la question relative au transport des ouvrières agricoles    Arrestation d'un trentenaire condamné à 11 ans de prison    Protéger les femmes    «Naseer Shamma & the peace builders» au Festival International de Carthage: Musique d'amour et de paix    « Kurt Rosenwinkel » au festival international de Hammamet: La nuit du jazz    Hédi Ben Abbès, président de la Chambre de commerce et d'industrie tuniso-japonaise (Ccitj): De premiers projets seront signés    La surchauffe de l'économie singapourienne nécessite un nouveau resserrement monétaire    La BNA mécène du festival de Dougga pour une culture inclusive    Par Jawhar Chatty : 13 août, la short list de Kais Saied    Salman Rushdie poignardé à New York    Un jeune tunisien meurt dans une prison italienne    La maison du luth arabe en Tunisie à l'initiative du luthiste irakien Naseer Shamma    Femmes et militaires : Ces tunisiennes qui nous honorent    Plusieurs terroristes touchés après des affrontements avec des militaires à Jebel Selloum    EST | Transferts d'été : Le remue-ménage se poursuit...    CAB : Report de l'assemblée élective…    Dialogues éphémères | Laisser faire la main de Dieu...    Programme TV du vendredi 12 août    Tahar Melligi , l'historien des artistes, décédé à l'âge de 86 ans    Orange Tunisie expérimente à nouveau la technologie 5G dans le domaine de la Culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Résidences Jiser», du 4 mai au 3 juillet 2022 à Sousse : Créer et réfléchir ensemble
Publié dans La Presse de Tunisie le 28 - 06 - 2022

Après la première étape à Sousse, le projet «Jiser», qui inclut 9 artistes d'Algérie, d'Espagne et de Tunisie (trois de chaque pays), se poursuit dans deux autres villes qui accueilleront chacune trois artistes pendant deux mois pour développer leurs projets et produire une exposition collective.
A l'initiative du Tunisien Mohamed Ben Soltane, artiste et enseignant à l'Institut supérieur des Beaux-arts de Tunis, et l'Espagnol Xavier de Luca, photographe et commissaire d'exposition, est né, en 2004, Jiser qui signifie "pont" en arabe, et qui est une association sans but lucratif basée à Barcelone, dont l'objectif est de promouvoir la création artistique (essentiellement les arts visuels et les recherches autour de l'art), et l'utilisation de l'art comme outil de transformation sociale dans l'espace méditerranéen.
Pour ce faire, on mise sur la réalisation d'activités en commun, entre rencontres, résidences artistiques et autres expositions, qui favorisent l'échange et le rapprochement entre les différentes réalités artistiques et culturelles de la région.
Après un premier projet accueilli à Tunis en 2005 à Sidi Bou Saïd, qui a pris la forme d'une exposition collective d'artistes tunisiens et espagnols, baptisée «Perceptions de la Ville», Jiser, a fait du chemin en installant le programme des résidences artistiques qui s'est, essentiellement, structuré, entre les trois villes Barcelone, Tunis et Alger.
Cette année, la ville de Sousse a intégré le programme les «Résidences Jiser 2022-2023», avec un nouvel espace de collaboration où les artistes résideront et travailleront. Il s'agit de la Galerie Elbirou, qui accueilli, depuis début mai jusqu'au début juillet, les trois artistes sélectionnés : Sirine Touibi, Kenza Daoud et Miguel Alejos.
La même galerie a accueilli, dans le cadre du projet Jiser, les 25 et 26 juin 2022, une série d'activités ouvertes au public. Il y était question d'un atelier intitulé «Migrer: Histoires oubliées. Vies qui comptent», organisé dans le cadre du projet de recherche-réflexion : Savoirs migrants, né en collaboration avec l'Université de Barcelone, et avec les interventions de Séverine Sajous (photographe / projet Harka), Imed Soltani, Souad Ben Sassi et Laïla Akik (Association la terre pour tous) et Paula Durán (Collective Sabers migrants)
Les visiteurs de la galerie ont pu, aussi, découvrir l'exposition air/sol et ont eu droit à une présentation du projet des résidences à travers une visite dialoguée avec les artistes et l'équipe, une occasion de tisser des liens et de «réseauter».
Le 26 juin était réservé à Taula (table), un programme radio en faux direct avec la participation des artistes résidents Miguel Alejos, Kenza Daoud et Sirine Touibi, les membres de l'équipe de Jiser et le public, qui ont échangé autour de la thématique de la mobilité. Le programme a été enregistré et sera diffusé sous forme d'un podcast.
Après la première étape à Sousse, le projet «Jiser» qui inclut 9 artistes d'Algérie, d'Espagne et de Tunisie (trois de chaque pays), se poursuit dans deux autres villes qui accueilleront chacune trois artistes pendant deux mois pour développer leurs projets et produire une exposition collective.
Le projet Résidences est rendu possible grâce à la collaboration de la Galerie Elbirou à Sousse, de Box24 et de l'AARC en Algérie et d'Hangar et le collectif Sabers migrants à Barcelone. Il compte également le soutien de l'Institut Ramon Llull, de la Fondation Glòria Soler, du ministère algérien de la Culture, de l'OSIC de la Generalitat de Catalunya, de la mairie de Barcelone et des ambassades d'Espagne et des Instituts Cervantès en Tunisie et en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.