Tunisie – AUDIO : Le ministre de l'économie a commis une faute grave en induisant sciemment en erreur les députés ?    Tunisie – Sept décès au covid en une journée à Nabeul    Fitch Rating baisse la perspective de la Tunisie de "stable" à "négative"    Tunisie : Historique ! une femme à la tête du Club olympique des Transports    Tunizi, le dataset pour comprendre le dialecte tunisien    Comment perdre du poids sans nuire à sa santé?    Le marché boursier termine la séance sur une note quasi-stable    Une étude analytique de 86 textes de loi sur l'approche du genre, recommande l'élimination de la discrimination entre les sexes sur les lieux de travail    Contre les insultes à l'ARP, Hassouna Nasfi propose une motion    Pour Taoufik Hasnaoui, la diplomatie tunisienne vit une crise    Le groupe PDL présente un projet de motion pour classant les Frères Musulmans, organisation terroriste    Le médicament de la langue bleue sera disponible l'année prochaine    Epson désigne des «chasseurs d'idées reçues» pour déconstruire les mythes sur les imprimantes Jet d'Encre    Méchichi va-t-il céder au chantage de « son matelas » ?    «J'allais faire une véritable révolution au sein de l'administration pour la moderniser»    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Le Tunisien Ali Bennaceur, dans l'interview souvenir de Diego Maradona    Les musulmans doivent respecter les lois ou ''quitter la France''    Le ministre des Finances nous a induit en erreur, déclare Heykel Mekki    Tunisie : Kais Saïed remet les lettres de créances à quatre nouveaux ambassadeurs tunisiens    Accusations échangées entre deux magistrats : L'ordre judiciaire se réunit mardi    Les journalistes entament une série de mouvements de protestation    Arwa Mrad hisse le drapeau tunisien au sommet le plus haut d'Afrique    Ali Abbès nommé chef du contentieux de l'Etat Tunisienne    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 23 Novembre 2020 à 11H00    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    FIFA : Ahmad Ahmad suspendu pour 5 ans    Tunisie [Vidéo]: Pénurie de gaz, rassemblement de protestation des taxis à Sfax    Tunisie : Interruption de la circulation routière dans ces zones à cause des intempéries    La pandémie, une opportunité pour l'e-recrutement !    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Grand-Tunis | Reprise des cinq prières dans les mosquées à partir d'aujourd'hui    Tunisie-Météo : Pluies orageuses sur la plupart des régions    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    Les indiscrétions d'Elyssa    Par Amine Ben Gamra : La Tunisie face à un risque systémique majeur causé par la crise sanitaire    Tunisie : Les journalistes portent les brassards rouges ,à partir d'aujourd'hui, pour défendre leurs droits    D'un sport à l'autre    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Votes d'outre-tombe*, ou, quand les morts comptent triple**    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De très bonnes vibrations
Gentleman et Ky-Mani Marley en concert
Publié dans La Presse de Tunisie le 14 - 07 - 2016

Gentleman, très à l'aise, va voir son public en déambulant dans les gradins et en se prêtant allégrement aux poses-selfies.
C'est dans un concert à deux que les deux noms de la scène contemporaine de reggae, Gentleman et le fils de Bob, Ky-Mani Marley, accompagné de l'excellent groupe de musiciens The Evolution, ont régalé le public du Festival international de Hammamet lors de sa troisième soirée, lundi dernier. Il n'y avait pas foule, il faut dire, et il s'agissait surtout d'un public fait d'avertis et autres amateurs du genre qui se sont déplacés pour assister aux premières performances en Tunisie des deux artistes.
Il y a d'un côté le fils Marley, Ky-Mani qui, comme les autres fils du chanteur, a suivi les pas de son père avec des projets de musique allant du reggae, dub, r'n'b au hip-hop. 8 albums et des expériences dans le 7e art notamment, avec sa participation dans le succès jamaïcain One love. Et de l'autre côté, le fameux Gentleman, le chanteur allemand de reggae. Sa réelle passion pour la musique et toute la culture reggae est née, à 17 ans, lors d'un voyage en Jamaïque. De retour en Allemagne, il fait part de son expérience dans différents groupes et finit par se créer une réputation scénique (reggae, ragga). Mais c'est sans conteste, avec son fameux morceau Leave us alone, que l'artiste décollera. S'ensuivent des albums tels que Journey to Jah, Confidence et Live Another Intensity. Gentleman se démarque avec ses duos et sait bien s'entourer dans ses singles, notamment de Ras Shiloh, Anthony B, Barrington Levy et d'autres grands noms. Et il y a la rencontre des deux artistes... Une première expérience, en 2014, avec l'album MTV Unplugged de Gentleman (une célèbre émission musicale de télévision de la chaîne américaine MTV montrant des artistes populaires donnant des concerts dits «Unplugged» («débranchés»), c'est-à-dire sans instruments électriques (donnés avec des instruments «acoustiques»). Les deux artistes se trouvent une réelle connexion et finissent par recroiser leurs micros pour un album intitulé Conversations, un projet de 18 titres basé sur cet échange artistique (échange d'idées et de feeling).
Un échange qu'ils ont partagé avec beaucoup de générosité, en compagnie d'excellents musiciens de «The Evolution», avec le public du festival de Hammamet. Un échange fait d'anciens morceaux, ceux qui ont fait la renommée de Gentleman et fortement acclamés par le public, le fameux Rasta Love de Ky-Mani et autres reprises de son père, à l'instar de No woman no cry et Redemption song. La connexion s'est faite aussi avec le public, qui, face à deux artistes très décontractés (en acceptant avec beaucoup de décontraction les poses-selfies et autres embrassades lors du concert), n'a pas hésité à leur donner la réplique à coup de jump, de clap et en poussant la chansonnette. Une leçon de partage et d'amour (musicalement et humainement) que nous donnent les deux artistes surtout quand Gentleman, très à l'aise, va voir son public en déambulant dans les gradins du théâtre de plein air et en se prêtant allégrement aux poses-selfies. Quoi de plus qu'un concert fait de bonnes vibrations, du groove, une forte connexion entre les artistes et surtout de la générosité. Une soirée mémorable qui a marqué les cœurs et les esprits des présents, sans conteste, elle figure parmi les meilleures de cette édition 2016 du festival. Bravo et merci.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.