Kaïs Saïed, Ahmed Chafter, Ezzeddine Chelbi… Les 5 infos de la journée    Fuite de gaz sous la mer suite au sabotage des gazoducs Nord Stream 1 et Nord Stream 2    Fenêtre FIFA : Tous les résultats des matches amicaux    Un nouveau coronavirus découvert chez les chauves-souris russes commence à inquiéter les scientifiques    Match amical à Paris (France) | Tunisie-Brésil 1-5 : Une soirée cauchemardesque    Tunisie – Fin de mission de Lorenzo Fanara ambassadeur d'Italie à Tunis    Mondial 2022 : La vente de billets dans sa dernière phase    Basket / Coupe arabe des clubs (F) : L'ES Cap-Bon battu en demi-finale    Les supporters tunisiens mettent l'ambiance au Parc des Princes pour le match Tunisie - Brésil    Ukraine : La dernière pièce qui manquait pour justifier l'horreur nucléaire    4 ans de prison pour un conseiller à l'ambassade de Tunisie à Londres    Siliana: 430 tonnes de sucre subventionné injectés sur le marché    Kairouan: Des protestataires scandent "Dégage" au gouverneur Mohamed Bourguiba [Vidéo]    Vidéo fuitée des 600 mille dinars : le syndicat envisage des poursuites judiciaires    Tunisie-coronavirus : Nouveau bilan    8 entreprises sur 10 trouvent que le niveau d'information sur les services administratifs digitaux est insuffisant, selon une enquête du CJD    La Fondation Orange Tunisie lance son nouvel appel à projets Villages pour l'année 2022    Un vaisseau de la Nasa a percuté un astéroïde pour le dévier    Auto-Stellantis propose aux travailleurs français une prime de 1 400 euros    Oui, le rôle des médias est aussi d'éduquer !    Le front de Salut national met en garde contre une "explosion sociale"    Tunisie: Journée des startups vertes, le 29 septembre 2022    Tunisie: 11 morts et 332 blessés    Les cinq ministres des Affaires étrangères de l'UMA invités à un sommet à Alger    Zarzis | Migration clandestine : Des «harragas» portés disparus    Majdi Karbai : l'extrême droite italienne évoque un blocus maritime    Les recettes du tourisme font un bond de 86%    Nouri Lajmi : la couverture des législatives sera problématique à cause du mode de scrutin    Tunisie : Seulement 22 % des entreprises sont très satisfaites des services administratifs digitalisés    Antonio Guterres : Les nations Unies seront toujours aux côtés de la Tunisie    Boudriga répond à Saïed : la faillite des entreprises publiques derrière les pénuries    Ligue des Nations: les matches de ce mardi    Hand | Championnat arabe des clubs champions messieurs – Finale : EST-EZZamalek (Cet après-midi à 17h30) : Pronostics interdits !    Billet | Le rêve de toute une vie    BCT : Plus de deux millions de chèques rejetés    Météo en Tunisie : Pluies orageuses    «Gadha» (seconde vie) de Anis Lassoued dans les salles : Vous avez demandé la vie ? Mettez le paquet !    Rétrospective Abbas Kiarostami : A la découverte des œuvres du maitre du cinéma iranien    Tunisie-Bourse : Le marché entame la semaine dans le vert    Décès de Qaradawi, Kaïs Saïed, syndicat sécuritaire… Les 5 infos de la journée    Une délégation de la BERD en Tunisie    L'extrême droite victorieuse en Italie - En Tunisie, les enjeux semblent échapper au pouvoir    Les Tunisiens Qui Sont-Ils ? D'où Viennent-Ils ? Les Révélations De La Génétique    Le Goethe-Institut présente l'exposition «Mirath : Music» : Le patrimoine culturel comme une entité vivante    Nouveau souffle à la Maison du roman : Des rêves, des projets et un bel envol !    Un dispositif sécuritaire draconien pour la fermeture des locaux d'un syndicat de police    La liberté d'expression en Tunisie selon Dilem    Film Gadeha , Une seconde vie d'Anis Lassoued : Un film immersion dans la pré-adolescence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Chronique d'une naissance
Projection spéciale — 5 courts-métrages restaurés
Publié dans La Presse de Tunisie le 10 - 11 - 2017

Devant un public de professionnels et de cinéphiles, les responsables ont voulu donner un avant-goût de ce que pourraient être le travail et la programmation d'une cinémathèque qui joue pleinement son rôle.
La cinémathèque tunisienne prévoit d'ouvrir ses portes en grande pompe le 20 mars prochain à la Cité de la culture, et ce, à l'occasion de la fête de l'Indépendance. C'est ce qu'annonce Mohamed Challouf, conseiller technique de la cinémathèque nationale avec à ses côtés Hichem Ben Ammar, son directeur. Au cours d'une séance spéciale tenue au cinéma l'Africa, en marge des JCC, cinq courts métrages restaurés et numérisés avec le concours de cinémathèques et laboratoires internationaux y ont été présentés.
Devant un public de professionnels et de cinéphiles, les responsables ont voulu donner un avant-goût de ce que pourraient être le travail et la programmation d'une cinémathèque qui joue pleinement son rôle ; d'abord en préservant le patrimoine, et, deuxièmement, en présentant plusieurs formats de films. Ces opérations de restauration et de numérisation ont touché cinq films-cultes du cinéma africain dont un tunisien de Ridha Béhi qui était d'ailleurs présent à la projection.
Sélection spéciale de cinq courts-métrages
Les courts métrages présentés sont des documentaires ou des fictions, mais tous sont des œuvres rares signées par des pionniers et de grands cinéastes au début de leur carrière, apprend-on en outre. Ainsi «Borom Sarret», d'Ousmane Sembène du Sénégal, sorti en 1963, expose le quotidien d'un charretier dans les rues de Dakar. «C'est l'un des premiers exemples d'un cinéma militant dénonçant la société africaine». Réalisé avec peu de moyens, ce premier film d'Ousmane Sembène «fait figure de classique du cinéma d'Afrique noire». Cette fiction a été restaurée et numérisée par la cinémathèque de Bologne, dans le cadre des projets de la «World Cinema Foundation» de Martin Scorsese.
«Lamb», de Paulin Soumanou Vieyra du Sénégal également, sorti en 1963, est un documentaire qui expose la «lutte traditionnelle» désignée par Lamb en wolof. L'œuvre a été restaurée en 2014 par la cinémathèque Afrique de l'Institut Français et les laboratoires français Eclair Group. Bon à savoir, «Lamb» a été sélectionné à Cannes en 1964, et y a été projeté cinquante ans plus tard, en 2014, au Pavillon des Cinémas du Monde.
«Le paysan éloquent», de Shady Abdessalam d'Egypte, sorti en 1970, est une fiction qui raconte l'histoire d'un paysan qui se fait voler ses biens en se rendant à la bourgade la plus proche. Ce film a été restauré et numérisé par la cinémathèque de Bologne dans le cadre des projets de la «World Cinema Foundation» de Martin Scorsese.
«Les écuelles», de Idrissa Ouedraogo du Burkina Faso, sorti en 1983, raconte l'histoire de deux vieillards qui fabriquent des écuelles traditionnelles en bois utilisées dans la vie quotidienne. Un travail harassant et délaissé par les jeunes qui semblent avoir déserté le village. Ce documentaire a été restauré à la demande de la cinémathèque tunisienne et grâce à l'aimable contribution des laboratoires Eclair, et ce, à l'occasion des JCC. Et enfin, «Seuils interdits», de Ridha Béhi, qui a raconté, en début de séance, les conditions du tournage mais également les difficultés qu'avait rencontrées le film à l'époque. Sortie en Tunisie en 1972, cette fiction de 35 minutes, qui avait fait scandale et avait été totalement censurée, a été très peu vue. Il s'agit du portrait d'un vendeur de cartes postales qui souffre de misère sexuelle et finit par violer une touriste et se faire attraper. Il s'agit du tout premier film de Ridha Béhi que la cinémathèque tunisienne numérise et restaure, avec le concours de la cinémathèque portugaise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.