Le Ministère de l'Intérieur annonce de nouvelles nominations    Albert Memmi livre son Journal de guerre 1939-1943 à Tunis    Alerte aux mélomanes ! Anghami Plus est disponible gratuitement et en exclusivité chez Orange Tunisie    Ligue 2: Les arbitres de la 16è journée    Temps localement brumeux demain matin    Hafedh Caid Essebssi devrait être éloigné de Nidaa au moins jusqu'à la prochaine assemblée générale, déclare Ridha Belhaj    Détective Bilel : qu'apprenons-nous à nos enfants ?    Le Gouverneur de la BCT annonce une baisse du Taux d'inflation suite à l'augmentation du Taux d'intérêt directeur    Société Générale signe un partenariat avec Rugby Afrique    Tunisie: Marouane Abassi s'explique sur la hausse du taux d'intérêt directeur de la BCT    2019, L'Afrique, …, le plus morcelé de tous les continents.    Tunisie – Foot Super coupe: report du match EST-CA suite à la demande de la Fédération de football qatarie    100Artisanes Tunisiennes à Paris du 5 au 7 avril 2019 pour promouvoir le patrimoine tunisien    Les athlètes Tunisiens remportent 9 médailles au Handisport Meeting de Sharjah    Inter : les détails de l'offre pour Ivan Rakitic    Le vol de matériel d'électricité estimé à 120 milles dinars à Gammarth cause une coupure du courant    Le duo Jihed Bedoui / Houyem Ghattas fait son show !    JAC 2019: Bumcello le duo trip hop au feu sacré    JAC 2019: Charlie Winston    Grève générale possible à la Compagnie de Phosphate de Gafsa, le 5 mars prochain    Forum de l'ESEN: Seize-IT : Junior Forum le 27 février au Technopole de la Manouba    Vidéo... Hausse du taux directeur de la BCT : ''C'est de l'arnaque'', selon Salem Labiadh    La loi du silence    Le secteur bancaire face à de nouveaux défis    L'opposition n'est pas plus démocrate que les autres    La promotion de l'entrepreneuriat à l'examen    Tunisie- Le calendrier électoral sera bientôt dévoilé    Un club Astro ouvre ses portes    Des mesures en faveur des potières de Sejnane    Pour impulser les projets en suspens dans la région    Est-ce le retour à Tyr ?    Tunisie: Risque d'une peine de 20 ans de prison pour un caissier de l'hôpital de Souassi à Mehdia pour détournement de 64.000 dinars    L'Espérance à la cime de la gloire    Tennis – Open de Rio de Janeiro : Malek Jaziri éliminé par l'Argentin Federico Delbonis (1er Tour)    Le Qatar envisage de poursuivre l'Arabie saoudite devant les tribunaux internationaux    Tunisie: La Commission du consensus à l'ARP échoue à parvenir à une entente sur la réforme de loi électorale    Tunisie- Retour aux négociations entre le ministère de l'enseignement et l'UGTT    LdC Europe (8ès aller): les rencontres de ce mercredi et le programme TV    Tunisie: Affaire Baraket Essahel, maintien en détention de l'un des deux gardes en détention    Tunisie- Un don de 830 mille euros pour la STEG    Bochra, Wided et Emma avec Macron pour l'égalité entre les femmes et les hommes    France: Plusieurs blessés dans une attaque à l'arme blanche à Marseille    La Tunisie exprime sa satisfaction    La situation économique de la Tunisie reste son seul point faible, selon Gilles Kepel    Liban- Une femme à la tête du ministère de l'Intérieur    Egypte : Un terroriste se fait exploser dans la foule en plein centre du Caire    Encore quelques jours pour le programme d'entreprenariat de la Fondation Tony Elumelu    Libération des 14 travailleurs tunisiens enlevés en Libye : Satisfaction des autorités tunisiennes et libyennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une belle restitution de «l'âme» du patrimoine musical tunisien
Musique
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 11 - 2018

Les «24 parfums» de Mohamed Ali Kammoun, avec la participation de l'Orchestre symphonique tunisien sous la direction de Mohamed Bouslama, a été présenté samedi dernier au théâtre de l'Opéra à la Cité de la culture de Tunis.
En présence de M. Mohamed Zinelabidine, ministre des Affaires culturelles, et Son Excellence Patrice Bergamini, ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie, le théâtre de l'Opéra, le Pôle musique et opéra et la délégation de l'Union européenne en Tunisie ont présenté samedi 17 novembre, au théâtre de l'Opéra, les «24 parfums» de Mohamed Ali Kammoun, avec la participation de l'Orchestre symphonique tunisien, sous la direction de Mohamed Bouslama. Dans un théâtre archicomble, Mohamed Ali Kammoun a émerveillé le public par des chants profonds, reflets d'un riche patrimoine puisé dans les 24 régions de la Tunisie, sans en altérer le sens ni les paraboles.
Du nord au sud, Mohamed Ali Kammoun a restitué l'âme de la musique traditionnelle tunisienne, dans une démarche anthropologique qui restitue à chaque mélodie, à chaque registre, à chaque danse, parce qu'il y avait aussi de la danse, leurs symboliques festives, spirituelles ou rituelles, avec un art magistral et une attention d'orfèvre. Le spectacle de Mohamed Ali Kammoun est un hymne à la vie, une quête de sens, mais aussi une révérence à un pays extrêmement riche sur le plan culturel.
Accompagné par l'Orchestre symphonique, sous la baguette presque magique de Mohamed Bouslama, Mohamed Ali Kammoun a excellé ce soir avec son spectacle «24 parfums» qui a fait le bonheur des jeunes et des moins jeunes au point de les faire danser de joie. Du malouf, au chant de l'Atlas tunisien, en passant par le bédoui et le désert, Kerkennah, Kairouan et Sousse, les «24 parfums» de Kammoun ont dressé le portrait musical d'une Tunisie plurielle, métissée, authentique et résolument ouverte sur la mer et les autres culture du monde.
«Salema» qui a fait danser l'artiste, «Lilla bouhalia», «Lommayma», «El bidha», «Sidi Boujaâfar», «Rit ennejma», «Galeb yrid» autant de titres que les voix masculines et féminines ont pu interpréter avec justesse. Des titres représentatives de notre identité que nous avons tendance à oublier parfois dans le vacarme de la standardisation.
Du pur bonheur livré avec grand raffinement et beaucoup d'inspiration par un artiste qui sait ce qu'il fait et où il va.
Sur le plan scénographique, le spectacle était accompagné de projections de dessins du grand designer graphique Raouf Karray qui fusionnent avec l'esprit de chacune des suites, en lui conférant du volume visuel en guise d'allégorie. Des dessins qui font partie intégrante du spectacle et qui reflètent eux aussi la richesse et la diversité de notre patrimoine national, marqué par les emprunts et les brassages avec d'autres cultures proches et lointaines.
Les œuvres du spectacle parlent toutes d'amour, et dressent au final un portrait sonore et visuel, authentique et contemporain, de la Tunisie en hommage à toutes ses régions. Elles retracent aussi les chemins aujourd'hui invisibles de la transhumance qui a permis aux chants de circuler d'un endroit à un autre en puisant à chaque halte de nouvelles modalités, de nouveaux airs qui sont le reflet de l'âme de ce peuple qui sait dire en chants et en danses ses maux et ses joies.
Mohamed Ali Kammoun nous a retranscrit ce qui a été gravé dans le palimpseste de notre identité, mais en y ajoutant sa touche de créateur qui a conféré à l'œuvre une dimension toute particulière qui va permettre aux chants profonds de la Tunisie de poursuivre leur voyage à travers le temps, en s'adaptant à chaque époque sans perdition ni déformation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.