Retour sur la défaite inattendue de l'Espérance Sportive de Tunis 3 à 0 face au club émirati d'Al Ain en Coupe du monde des clubs champions    Les Français font connaissance avec la « Poterie de Sejnane » lors d'une exposition à Aix-en-Provence    LdC Afrique, Club Africain - Al Hilal: Formation probable et programme TV    L'IVD présente ses conclusions en l'absence inquiétante des plus hautes autorités de l'Etat    Météo: Prévisions pour dimanche 16 décembre 2018    Tunisie – Mais qu'est ce qui nous attend, au juste, pour ce mois de janvier ?    Le challenge Innovact de l'UBCI récompense des solutions bancaires innovantes    En vidéo: Le clip d'inspiration africaine de Myriem fares aurait pu éviter le Black face    Tunisie – Les experts comptables montent au créneau contre les dispositions de la loi de finances    Coupe de la CAF : Le CS Sfaxien fait un pas vers la phase de poules    France : Le 5ème samedi de manifestation des Gilets Jaunes : Le résumé de la journée    Tunisie – Yamina Zoghlmi aurait reçu des menaces de mort ?!    Ecorché vif…    La situation se décante et retour progressif à la normale    S'assurer une avance sécurisante    La compétition africaine pour se relancer !    Ce matin, ultimes mises au point    Par Hatem Boulabiar : Le Mur des Cons !    Un camouflet pour les solutions de facilité    Situation morose et grogne de partout    Leurres et entêtement à imposer les décisions    Complot contre l'Afrique subsaharienne    Les professionnels dans le théâtre appellent à remédier aux lacunes dans le secteur    La descente des terroristes de Jebal Mghila en ce moment n'est qu'une étonnante coïncidence    Le Salon « Maghreb-Orient des livres » tiendra sa 25ème édition du 8 au 10 Février 2019 à Paris    Coupe du monde des clubs : L'Espérance Sportive de Tunis entre en lice    Trump ne doit plus soutenir l'Arabie Saoudite,selon le Sénat américain    Quatre Tunisiens jugés pour terrorisme en Italie    Docteurs Taieb ACH et Adel SEKMA remportent la 21ème édition du Prix Sanofi de Recherche en santé    La dette mondiale globale est de 184 trillions de dollars    Le ministre de la Santé tire la sonnette d'alarme    Pour une nouvelle stratégie nationale    Des mesures pour améliorer les prestations    Tunisie: Hold-up d'une succursale bancaire à Kasserine précisions du ministère de l'Intérieur    Projection de presse du film « Le Pardon » de la regrettée Najoua Limam Slama    Tunisie: Le taux de régularité des vols de Tunisair atteint 42%    Le hold-up commis à Sbiba serait le ‘casse de l'année' si l'on croit la somme volée estimée à 350.000 dinars et la suite des évènements    Tunisie: Loi de finances 2019, une menace contre la stabilité sociale, selon Tnisair    L'Australie reconnaît Jérusalem comme capitale d'Israël    CM des Clubs, Espérance-Al Ain: Formation probable et programme TV    Tunisie – Abderraouf Cherif : Premiers dégâts et premiers dérapages de communication    Tunisie – Affaire des gilets rouges de Sfax, ou quand l'Etat cherche désespérément un responsable pour d'éventuels mouvements sociaux attendus    Environ 60 mille départs à l'étranger entre 2011 et 2018    Les «robes noires» voient rouge…    33e édition du Festival Neapolis du Théâtre pour enfants du 16 au 23 décembre 2018    «Didon et Enée», un voyage dans l'œuvre de Purcell à travers le prisme de la contemporanéité et du dialogue interculturel    Youssef Chahed invite les hommes d'affaires saoudiens à doubler les investissements et les échanges commerciaux entre les deux pays    Des rencontres importantes à Paris afin de promouvoir le tourisme tunisien, annonce René Trabelsi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une belle restitution de «l'âme» du patrimoine musical tunisien
Musique
Publié dans La Presse de Tunisie le 20 - 11 - 2018

Les «24 parfums» de Mohamed Ali Kammoun, avec la participation de l'Orchestre symphonique tunisien sous la direction de Mohamed Bouslama, a été présenté samedi dernier au théâtre de l'Opéra à la Cité de la culture de Tunis.
En présence de M. Mohamed Zinelabidine, ministre des Affaires culturelles, et Son Excellence Patrice Bergamini, ambassadeur de l'Union européenne en Tunisie, le théâtre de l'Opéra, le Pôle musique et opéra et la délégation de l'Union européenne en Tunisie ont présenté samedi 17 novembre, au théâtre de l'Opéra, les «24 parfums» de Mohamed Ali Kammoun, avec la participation de l'Orchestre symphonique tunisien, sous la direction de Mohamed Bouslama. Dans un théâtre archicomble, Mohamed Ali Kammoun a émerveillé le public par des chants profonds, reflets d'un riche patrimoine puisé dans les 24 régions de la Tunisie, sans en altérer le sens ni les paraboles.
Du nord au sud, Mohamed Ali Kammoun a restitué l'âme de la musique traditionnelle tunisienne, dans une démarche anthropologique qui restitue à chaque mélodie, à chaque registre, à chaque danse, parce qu'il y avait aussi de la danse, leurs symboliques festives, spirituelles ou rituelles, avec un art magistral et une attention d'orfèvre. Le spectacle de Mohamed Ali Kammoun est un hymne à la vie, une quête de sens, mais aussi une révérence à un pays extrêmement riche sur le plan culturel.
Accompagné par l'Orchestre symphonique, sous la baguette presque magique de Mohamed Bouslama, Mohamed Ali Kammoun a excellé ce soir avec son spectacle «24 parfums» qui a fait le bonheur des jeunes et des moins jeunes au point de les faire danser de joie. Du malouf, au chant de l'Atlas tunisien, en passant par le bédoui et le désert, Kerkennah, Kairouan et Sousse, les «24 parfums» de Kammoun ont dressé le portrait musical d'une Tunisie plurielle, métissée, authentique et résolument ouverte sur la mer et les autres culture du monde.
«Salema» qui a fait danser l'artiste, «Lilla bouhalia», «Lommayma», «El bidha», «Sidi Boujaâfar», «Rit ennejma», «Galeb yrid» autant de titres que les voix masculines et féminines ont pu interpréter avec justesse. Des titres représentatives de notre identité que nous avons tendance à oublier parfois dans le vacarme de la standardisation.
Du pur bonheur livré avec grand raffinement et beaucoup d'inspiration par un artiste qui sait ce qu'il fait et où il va.
Sur le plan scénographique, le spectacle était accompagné de projections de dessins du grand designer graphique Raouf Karray qui fusionnent avec l'esprit de chacune des suites, en lui conférant du volume visuel en guise d'allégorie. Des dessins qui font partie intégrante du spectacle et qui reflètent eux aussi la richesse et la diversité de notre patrimoine national, marqué par les emprunts et les brassages avec d'autres cultures proches et lointaines.
Les œuvres du spectacle parlent toutes d'amour, et dressent au final un portrait sonore et visuel, authentique et contemporain, de la Tunisie en hommage à toutes ses régions. Elles retracent aussi les chemins aujourd'hui invisibles de la transhumance qui a permis aux chants de circuler d'un endroit à un autre en puisant à chaque halte de nouvelles modalités, de nouveaux airs qui sont le reflet de l'âme de ce peuple qui sait dire en chants et en danses ses maux et ses joies.
Mohamed Ali Kammoun nous a retranscrit ce qui a été gravé dans le palimpseste de notre identité, mais en y ajoutant sa touche de créateur qui a conféré à l'œuvre une dimension toute particulière qui va permettre aux chants profonds de la Tunisie de poursuivre leur voyage à travers le temps, en s'adaptant à chaque époque sans perdition ni déformation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.