Mondher Zenaïdi sort de son silence pour éclairer l'opinion publique    Coupe de la CAF : Victoire impérative de l'ES Sahel devant Enugu Rangers    Nadia Dhouib Boussabah, une compétence tunisienne nommée à la tête des Galeries Lafayette aux Champs Elysées    Tunisie-Sicile : mémoire partagée    Baisse de 0,5% de la production industrielle en Tunisie en 2018 suite aux entraves menaçant la production de phosphates et du brut selon l'INS    Ligue 1 (J15) : Le CAB veut rebondir face à l'AS Gabès    La société MAJDA TUNISIA acquiert 69.15% du capital de BANQUE ZITOUNA et 70% du capital de ZITOUNA TAKAFUL    Tunisie- L'Espagne accorde une ligne de crédit de 25 millions d'euros à la Tunisie    Programme TV du samedi 23 février    La JSK pense à Chokri Khatoui    Ferjani Sassi, pôle d'attraction    Les favoris sur leurs gardes    Un citoyen blessé suite à l'explosion d'une mine terrestre à Jebel Selloum    Le Qatar boycotte le Sommet arabo-européen prévu en Egypte    Tunisie: Un berger blessé dans l'explosion d'une mine à Kasserine    De nouveaux défis à relever    300 postes à pourvoir au Québec    L'ambition de rassembler, l'objectif de servir    Hommage à l'initiative présidentielle sur l'égalité successorale    Ras-le-bol des crevasses !    Le plein d'activités ludiques et instructives    Vers un nouveau round de négociations    La réussite du prochain sommet arabe à l'examen    Tunisie- Chawki Gueddes : “je ne vais pas démissionner”    «70% des impayés relèvent des particuliers»    Qui succèdera à Slim Riahi à la tête du Secrétariat général de Nidaa Tounes ?    «Danse avec moi…»    Les JTC, aujourd'hui et après !    Tunisie- Le ministère du Commerce lance des campagnes contre le monopole des produits subventionnés    Tunisie: Un mort et deux blessés dans un accident de la route à Kairouan    Tunisie-Ligue 2 (Journée 16): le programme de ce samedi    Tunisie: Nidaa Tounes salue la décision “courageuse” de Slim Riahi de démissionner du parti    Tunisie: L'Allemagne a expulsé 369 Tunisiens en 2018    Tunisie- Première édition du Forum SEIZE-IT Junior    Tunisie: Les policiers en sit-in ce samedi après l'agression de leur collègue au Bardo    Météo: Prévisions pour samedi 23 février 2019    Turquie : Erdogan poursuit sa purge impitoyable de l'armée    Rachad Ladjimi, Un précurseur, à l'aube de la médecine tunisienne    Forum de la Francophonie 2019 : le 9 mars à la cité de la culture de Tunis (programme)    Photos…Dorra Zarrouk au festival international des films de femmes d'Assouan, que pensez-vous de son look ?    En vidéo : Le parcours de la Tunisienne Nadia Dhouib directrice des Galeries Lafayette    200 soldats américains vont finalement rester en Syrie    Tunisie – Météo : Nuages abondants sur le nord et les côtes Est et pluies isolées durant la nuit    En Algérie, des militaires morts dans un accident d'aéronef    Basket – Championnat : Résultats et classement de la 3e journée retour play-off    L'OMS fait un bilan inquiétant de la situation sanitaire en Libye    La Tunisie exprime sa satisfaction    Libération des 14 travailleurs tunisiens enlevés en Libye : Satisfaction des autorités tunisiennes et libyennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'art sillonne le pays
« Mechey Wa Jey » du projet « Tfanen-Tunisie Créative »
Publié dans La Presse de Tunisie le 19 - 01 - 2019

S'il y a une initiative à vocation culturelle qui vise à décentraliser la culture en Tunisie et à l'exporter aussi loin que possible dans les régions, c'est bien celle de «Mechey wa Jey», conçue dans le cadre du projet «Tfanen–Tunisie Créative», soutenu par l'Union européenne et le ministère des Affaires culturelles.
Bir Mchergua, Jerissa, El Krib, Bousalem, Sakiet Ezzit, Deguech ou Douz … Autant de localités situées dans les régions intérieures de la Tunisie se sont vues et se verront bénéficier du projet «Aller-retour», qui renforce le secteur culturel et le vivifie en ciblant les jeunes à coup de formations intensives, de promotions de créations et de créateurs et bien sûr, d'œuvres artistiques, toute discipline confondue. Le projet cible novices et professionnels du secteur puisqu'en premier lieu, il sert à résauter, à rapprocher différents acteurs culturels et à remédier à une situation alarmante liée à l'infrastructure des régions délaissées du pays, qui regorgent de talents.
L'objectif de base est de cibler des jeunes rongés par la corruption, le chômage et de nombreux déboires et qui tiennent à vivre de leur art dans leur région. Selon les initiateurs, c'est faux d'affirmer qu'il n'y a que des jeunes qui veulent partir d'ici, il y a celles et ceux qui veulent rester malgré les aléas socioéconomiques de la Tunisie. « Aller-retour » tient à réinvestir des lieux voués à la culture initialement et de céder par la suite le flambeau aux jeunes de la région.
Faire de ces régions un berceau de l'art
La vision est de faire de ces régions un pôle artistique qui aurait la même portée, la même influence et qui serait tout aussi vif, et attractif qu'un autre situé du côté de la capitale ou sur une zone côtière. Voir naître des espaces pour l'art, oui, mais voir naître aussi des métiers de l'art afin de réduire le taux de chômage. Le projet est une aubaine également pour les formateurs et producteurs de renommée convaincus par la nécessité et l'impact d'un tel projet : Nawel Skandrani, Habib Belhédi, Lassaâd Ben Abdallah, Wafa Taboubi ou encore le jeune Achraf Ben Hadj Mbarek tiennent à sa concrétisation en appuyant leur formation et en présentant leurs œuvres à succès : «Ré-existence », «Au suivant », «Caprice» ou «Les veuves» sont et seront encore présentées dans quelques régions. Master class, concerts musicaux, cirques, danses, etc. ont donné un coup de fraîcheur aux maisons de jeunes. Tous les acteurs participant à ce mouvement artistique d'ampleur ont la conviction que tout acteur culturel doit être productif dans sa région pour arriver à sceller le schisme qui sépare la capitale et quelques régions privilégiées des autres régions de l'intérieur aux capacités artistiques toujours inexploitées.
Trois régions ont d'ores et déjà été visitées : Dguech (Tozeur), El Krib (Siliana) et Bousalem (Jendouba) : le résultat est à la hauteur. Le challenge est maintenu : d'autres régions sont à visiter, à commencer par Djerissa, située aux environs du Kef. Des spectacles multidisciplinaires sont au programme et seront adaptés aux espaces déjà existants. Le producteur Habib Belhedi et la chorégraphe Nawel Skandrani, présents lors d'un point de presse, ne cachent pas leur enthousiasme et leur détermination à aller jusqu'au bout de cette démocratisation en cours de la culture aux quatre coins du pays. Des interventions d'artistes comme Mariem Sayah (Au suivant), ou Mouhieddine Ghazouani (Ré-existence) ont attesté de la réussite de ce défi : ils ont partagé leur expérience «jusqu'à maintenant réussie» et qui reste tout aussi enrichissante sur le plan personnel, social et humain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.