Tunisie : le taux de chômage atteint 15,1% au premier trimestre 2020    Tunisie – Rached Ghannouchi présente ses condoléances à Abir Moussi    Tunisie – Le gouvernement organise une nouvelle série de vols de rapatriements des tunisiens coincés à l'étranger    Djerba | L'ASSIDJE dénonce des « atteintes » au patrimoine architectural des mosquées    Coronavirus – Algérie : Le bilan grimpe à 653 décès    Tunisie – L'Ariana : Arrestation d'un individu pour appartenance à une organisation terroriste    Etats-Unis : Les protestations contre la mort de George Floyd ont balayé 30 villes, 25 d'entre eux ont annoncé des couvre-feux.    OXFAM -Appel à proposition d'initiatives pour le projet « Voix et leadership des femmes en Tunisie »    Saïd Naciri, président du club marocain : «Nous ne nous sommes pas retirés !»    Le sit-in «Bardo 2», servi sur un plateau à Kaïs Saïed ?    L'huile d'olive s'exporte bien malgré la crise    Les revenus de Tunisair en baisse de 28%    L'ITCEQ prévoit une perte sèche de 4 milliards à 12,2 milliards dinars    Les confinés au jour le jour    Entre abstraction et figuration    Une mère c'est celle qui ouvre son cœur avant ses bras !    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 31 mai à 11H00    Arrestation d'un jeune pour trafic de drogue    Le bureau fédéral adopte le projet de calendrier relative à la reprise de la saison 2019-2020    Météo│Prévisions pour aujourd'hui, dimanche 31 mai 2020    Pourquoi le Royaume-Uni, 4ème grand foyer du Covid-19 au Monde, connait-il trop peu de guérisons parmi les malades ?    Tunisie-Ligue 2 : Le bureau fédéral annonce les dates des plays-offs    Tunisiens « tenez bon » : il ne reste plus que 30 jours pour annoncer la victoire contre le Coronavirus en cas d'aucun nouveau cas local d'ici là    La prolongation de 6 mois de l'Etat d'urgence en Tunisie confirme l'existence de risques majeurs qui guettent le pays    DECES: Emna Bent Mohamed Mokni épouse Bouabid    Ennahdha: Ghannouchi et le syndrome d'hubris    Stade 15-Octobre – une affaire qui s'eternise: Situation inextricable !    Mérite maternel    D'un sport à l'autre: Trois centres sollicités    L'inquiétude légitime du Président Mohamed Ennaceur    Mémoire: Lilia AOUIJ épouse BELKHODJA    Nouvelle mission de vérification approfondie des autorisations d'exploitation d'hydrocarbures: La dernière sera-t-elle la bonne ?    MEMOIRE: Halima FENNICHE    Lettre ouverte au Président de la République, au Chef du gouvernement, au Président du Parlement, aux Députés et au Gouverneur de Kairouan    Rugby Afrique propose aux arbitres de ses fédérations membres une série d'ateliers en ligne    L'ambassadeur de Chine, Wang Wenbin: Retour à Pékin    Taoufik Habaieb: Notre devise aux oubliettes !    Al Joumhouri contre toute ingérence étrangère en Libye    La Tunisie n'a pas à choisir dans l'absurdité de la guerre    L'acteur égyptien Hassan Hosni tire sa révérence    APTBEF : Le secteur bancaire s'engage à faire preuve d'un grand sens de la responsabilité et d'une grande réactivité    Coopération financière tuniso– allemande : la KfW soutient la Tunisie pour le financement des TPME    Allah n'est pas obligé…    Appel de la Suisse à agir contre la chute des transferts de fonds vers les pays à faible revenu    Raffia Arshad, la première femme en hijab qui devient juge au Royaume-Uni    Houcine Jaïdi - Décès d'Albert Memmi : le silence du ministère des Affaires culturelles est injustifiable et inadmissible    L'ancien Premier ministre marocain Abderrahman Youssoufi n'est plus    La Tunisienne Nour Belkhiria remporte le Canadian Screen Award    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Blagues de Palestine
Cinéma : Documentaire de Vanessa Rousselot au Ciné Mad'art
Publié dans La Presse de Tunisie le 11 - 02 - 2012


Le ciné-club de Ciné Mad'art — nouvelle salle de cinéma située, comme son nom l'indique, au sein du centre culturel Mad'art à Carthage Dermech — a lieu tous les mardis à 19h00. Pour le 7 de ce mois, le choix a été porté sur le documentaire «Blagues à part» (54 mn, 2010) de la Française Vanessa Rousselot, projeté en partenariat avec Les caravanes documentaires. Dans le titre de ce film, rien n'augure qu'il s'agit de la Palestine, surtout pas le mot «blagues». Qui songerait, en effet, par ces temps, à consacrer une œuvre cinématographique à l'humour palestinien. La journaliste française, convertie cinéaste, l'a fait. Elle a pris son courage et sa caméra pour sillonner une Palestine morcelée et pour demander à ses habitants «connaissez-vous une blague palestinienne?». La première réponse fuse: «C'est notre situation tout entière qui est une blague» ou encore «quand nous serons libres, nous raconterons des blagues». Peu à peu, les langues se délient. Tout un patrimoine semble renaître de ses cendres. Et les blagues sont vraiment drôles. On découvre même ceux qui les archivent: ce vieil homme de Ramallah, gardien d'un humour né au cœur de l'Intifada; une dame âgée vivant seule à Naplouse et classant les blagues par année, sur des cahiers qui lui tiennent compagnie, en l'absence de chaleur humaine. La réalisatrice lui en apporte un peu à sa manière, notamment en prenant des cours d'arabe chez elle. D'ailleurs, «l'un les éléments de réussite de ce documentaire réside dans la volonté de Vanessa Rousselot à s'adresser aux gens dans leur langue», souligne Ikbel Zalila, critique de cinéma et animateur de Ciné Mad'art. Il a expliqué que sa démarche est née d'une bonne connaissance géographique de la Palestine, en plus de sa maîtrise du dialecte local. L'idée de faire un film sur l'humour palestinien ne peut venir, selon lui, que de quelqu'un qui a déjà été en immersion dans cet environnement particulier. C'est le cas de la réalisatrice qui a séjourné en Palestine, quatre ans auparavant. Dans son analyse du film, Zalila a également apprécié le juste équilibre qu'a trouvé Rousselot par rapport à son sujet. Sa position est évidente : ne pas tomber dans l'empathie. Pourtant, les maux des Palestiniens sont bien là dans ce road movie pas comme les autres. Comment faire autrement avec un peuple assiégé, composé à tous les points de vue, colonisation mise à part, d'êtres humains comme les autres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.