Hamma Hammami : « Le mouvement Ennahdha est le seul responsable de la crise que connait le pays »    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    Ahlam Belhaj : « La menace d'une année blanche est réelle dans les facultés de médecine »    Saied à Kairouan pour s'informer des préparatifs en cours pour la réalisation du projet de la cité médicale des Aghlabides    Rached Ghannouchi fait passer un message à ses partisans    Hichem Mechichi garde espoir...    Ghannnouchi appelle partis et forces politiques au dialogue    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    AIL : 1194 contrats de leasing reportés sous l'effet Covid hausse des produits de leasing    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Covid-19 : Baisse de la pression sur les lits de réanimation et d'oxygène à l'hôpital de La Rabta    Tunisie-Ligue 1 : Classement général avant les matches de la 14ème journée    Un nouveau système informatique intégré pour la douane tunisienne    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Météo : Un temps brumeux et ciel peu nuageux pour ce week end    CA: Réagir ou périr !    Billet: Un univers déconnecté    Le FMI met en garde contre le risque d'insoutenabilité de la dette publique à défaut de réformes en Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    CS Sfaxien : Moncef Khemakhem réélu à la tête du club    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Scandale des déchets italiens : Mandat de dépôt à l'encontre de l'avocat de la société importatrice    Huile d'olive: Pas d'augmentation des prix pendant Ramadan    CONTROLE DES UNITES DE PECHE PAR SATELLITE: Période expérimentale jusqu'au mois de juin prochain    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Concours de Miss Tunisie 2021: Le challenge de l'humanitaire    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    En vidéo: In Style With Rym, la nouvelle émission présentée par Rym Saidi    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La production de l'électricité sera encouragée
Energies renouvelables
Publié dans La Presse de Tunisie le 12 - 12 - 2013

L'auto-production de l'électricité à partir des énergies renouvelables va ouvrir la voie aux investisseurs privés pour la création de nouveaux projets rentables
La production de l'électricité à partir des énergies renouvelables sera possible une fois le cadre juridique promulgué après son élaboration. Un tel choix relève du système mis en place par l'Etat en matière de maîtrise de l'énergie dont la loi remonte à 2009. La voie a été ouverte aux privés pour la production de l'électricité qui était le monopole de la Société tunisienne de l'électricité et du gaz (Steg). D'ailleurs, on a noté plusieurs demandes d'investisseurs privés qui souhaitent lancer des projets relatifs à la production de l'électricité à partir des énergies renouvelables, et ce, pour satisfaire les besoins du marché national en vendant exclusivement cette énergie à la Steg ou pour l'exportation.
Cependant, le cadre juridique en vigueur constitue un handicap pour les investisseurs privés qui souhaitent réaliser des projets dans ce domaine. Les procédures d'approbation pour pratiquer des activités de production d'électricité sous forme de concession ne sont pas encourageantes d'autant plus que le transport, la distribution, la vente sont du ressort de notre société nationale. Pourtant la loi parle de la libéralisation du secteur de la production.
L'exportation est possible
C'est pour combler les différentes lacunes que le nouveau projet de loi a été élaboré. Il s'agit notamment de permettre aux promoteurs et investisseurs privés de produire l'électricité à partir des énergies renouvelables sur autorisation du ministre chargé de l'Energie, et ce, dans la limite d'une intensité de production maximale à définir par décret. La production sera destinée exclusivement à la Steg. Une société sera constituée pour veiller à l'application de la loi après sa promulgation et respecter l'application des devoirs et des engagements de toutes les parties prenantes conformément à la réglementation.
Ainsi, les investisseurs privés ont de nouvelles opportunités pour lancer des projets rentables et qui font travailler une main-d'œuvre spécialisée en participant à la production de l'électricité. Ils vont s'acquitter surtout d'un devoir national de grande valeur dans la mesure où leur production peut participer à équilibrer un tant soit peu l'offre et la demande actuellement et au cours de la période à venir surtout que nos ressources en énergie fossile sont limitées et les réserves en hydrocarbures commencent à s'épuiser.
Par ailleurs, les investisseurs privés pourront exporter l'électricité produite à partir des énergies renouvelables, ce qui n'était pas possible par le passé car l'opération d'exportation se limitait exclusivement à la Steg conformément à la réglementation qui date de 1962 portant création de cet établissement public. Pour exporter, les investisseurs devront signer une convention — après négociations directes — avec l'Etat pour définir les droits et les engagements de toutes les parties conformément à un décret.
De plus, l'autoproduction de l'électricité à partir des énergies renouvelables sera possible pour la consommation des collectivités locales et des établissements publics qui pourront à l'avenir réaliser des projets dans ce domaine. Cette activité était limitée aux entreprises privées, notamment celles opérant dans les secteurs de l'industrie, de l'agriculture et des services. Le choix d'encourager l'exploitation des énergies renouvelables a également un avantage important, à savoir la protection de l'environnement car ces technologies propres ne dégagent aucune fumée toxique susceptible de polluer l'air et sont durables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.