Tunisie: Rached Khiari dévoile de quoi il a été accusé    Vaccin Coronavirus: Plus de 265 mille personnes vaccinées en 40 jours    Tunisie: Arrestation à Ben Arous des cinq membres d'un réseau de trafic de stupéfiants    Ligue 2 | Play-off : L'ES Djerba décide de se retirer    Tunisie: En images, protestation des agents de finances à Béja    L'UTIPEF mobilise 284 millions de dinars pour l'entretien de nombre d'établissements scolaires publics    Earth Day 2021 Doodle: Découvrez le Google Doodle spécial Journée de la Terre    Club Africain : 40 milles tickets pour le derby    Tunisie: Arrestation de 158 recherchés par les unités de la Garde nationale    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 22 Avril 2021 à 11H00    Perturbations sur la plateforme Evax : l'ANSI met en garde contre les fake news    L'ANSI met en garde contre les fake news concernant la plateforme Evax    News | Moncef Khemakhem pris d'un malaise    Un vieux problème qui touche le sport le plus populaire : Jeûne et football, l'éternel dilemme !    Projet Tarabot/Documentary Challenge : Appel à candidature "Soutna – Génération solidaire"    Tunisie-Ministère des Finances: Rééchelonnement des dettes des entreprises touchées par le Coronavirus    Mohamed Fadhel Kraïem : La Tunisie est un pays en pénurie d'eau    Dépendance de l'extérieur !    Pas d'inquiétude pour les Tunisiens au Tchad    Vidéo Buzz: Une ouvrière Tunisienne fait don de 7700 dinars sur une chaine TV    DECES : Professeur Moncef Gargouri    «El Foundou» de Saoussen Jomni : Récit d'un désigné coupable    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie-météo: Météo: Températures en baisse et pluies éparses attendues    Tunisie : Le test RT-PCR toujours à 209 dinars malgré la révision à la baisse de son tarif    L'Etat affrète un avion spécial pour ramener Moncef Khemakhem du Bénin !    Moncef Marzouki réunit ses anciennes troupes    Les répercussions de la crise du Covid-19 se poursuivent chez Tunisair : les chiffres du premier trimestre 2021    One Tech Holding : Hausse des revenus de plus de 15% et un retour à la normale au premier trimestre 2021    BM : les prix des produits de base devraient se stabiliser à la faveur de la reprise économique mondiale    Tunisie [Vidéo]: Lancement du patrouilleur El Jem 213, explications du ministre de la Défense    Tunisie- Affaire Rached Khiari: L'Ambassade Américaine sort de son silence!    Que risque Rached Khiari ?    France: Les ambassadeurs de la Tunisie et l'Italie discutent la relance du tourisme    Coupe de la CAF-Phase de groupes-5ème journée: Le CSS se qualifie aux quarts de finale, l'ESS éliminée !    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Foot-Europe: le programme du jour    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Médias tunisiens : nul n'est prophète en son pays !
Publié dans Leaders le 23 - 05 - 2016

Par Slaheddine Dchicha - Que Libération, Le Point, le Figaro et d'autre journaux, magazines et médias français reprennent une information faite par le quotidien le Monde, quoi de plus « naturel ». C'est une pratique courante entre médias français et fréquente entre médias internationaux.

Mais que des journaux, des magazines et des médias tunisiens s'ignorent et négligent des sources toutes proches pour privilégier celles étrangères et plus lointaines, c'est « mouch normal », comme l'on dit en franco-tunisien.

En effet, les médias tunisiens ont repris l'entretien accordé par M. Rached Ghannouchi au journal Le Monde le 19 mai, la veille de la tenue du Xème congrès de sa formation, Ennahdha. Or, le président islamiste, a tenu des propos encore plus explicites et bien plus tôt, en l'occurrence le 15 mai, dans un entretien-fleuve à un magazine tunisien, Leaders el Arabiya, entretien qui a été repris, traduit en français et diffusé par la version française de Leaders, les 17, 18 et 19 mai.

Les déclarations fracassantes de M. Ghannouchi et ses révélations concernant les changements et les révisions idéologiques et doctrinales de son parti sont donc restées dans l'indifférence pendant cinq jours. Elles n'ont suscité l'intérêt des commentateurs, des analystes et des hommes et femmes des médias tunisiens qu'après la publication de l'interview de Ghannouchi par le quotidien français.
Comment expliquer un tel comportement et que révèle-t-il du paysage médiatique tunisien ? Et au-delà de la société tunisienne plus généralement ?

Une jalousie infantile et une concurrence féroce peuvent dicter des attitudes aussi triviales et si peu professionnelles consistant à ignorer ce que fait l'autre voire à nier son existence.

La peur, le manque d'assurance et l'absence de confiance poussent au repli sur soi et au rejet de tout ce qui vient d'ailleurs et au déni : ce qui vient me contrarier ou compromettre mes intérêts n'existe pas. D'où l'absence de réactivité au sein du paysage médiatique tunisien : comme si la reprise d'une nouvelle ou la citation d'une source était un aveu de la supériorité du média repris et une reconnaissance de sa propre faiblesse ou défaillance.

Mais alors, c'est cette attitude qui devrait s'appliquer à tous les concurrents et notamment étrangers. Or, ce n'est pas le cas. Au contraire, l'étranger et particulièrement le Français, l'Européen, l'Occidental…se trouve idéalisé et valorisé ainsi que tout ce qui le touche de près ou de loin : ses produits, ses diplômes, ses universités…ses médias ! Bref tout ce qui est « souri », synonyme de modernité et de qualité.

Cette survalorisation se remarque dans l'exaltation des Tunisiens porteurs de diplômes occidentaux, dans l'admiration éprouvée face aux Tunisiennes et tunisiens qui ont réussi ailleurs ou qui se sont vu décerner des prix, des récompenses, bref une reconnaissance hors du Pays. Que l'on se souvienne de la fierté et de la ferveur qu'a provoquées l'attribution du Prix Nobel au quartet national !

Mais cette idéalisation de l'autre n'est pas sans danger. Elle peut entrainer la dévalorisation voire la haine de soi. Ainsi en est-il de certaines choses quand elles sont qualifiées péjorativement de « arbi ». Y aurait-il un reliquat de la mentalité du « colonisé », décrite jadis par Albert Memmi, dans l'attitude des médias tunisiens entre eux ?

A moins que l'on trouve ici une illustration du fameux « désir mimétique » cher à René Girard. Ce désir n'est jamais direct entre le sujet désirant et l'objet désiré, il passe toujours par un Tiers. Le Tiers ici est le média étranger, Le Monde en l'occurrence, qui rend attrayante, l'information jusques là négligée voire méprise, celle de Leaders, comme le regard d'un rival rend désirable une personne qui était jusques là indifférente et ignorée.

Morale de l'histoire pour être reconnu chez soi, il faut être d'abord reconnu à Paris, à New York ou à Berlin, ou…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.