Le Président de la République s'entretient séparément avec les candidats Fadhel Abdelkéfi, Hakim Ben Hammouda et Ilyès Fakhfakh    Hakim Ben Hammouda présente au chef de l'Etat les grandes lignes de sa stratégie (Vidéo)    En vidéo : Ce dont rêverait Lamia Fourati pour les Tunisiens, les Femmes et l'Economie    Conférence de Berlin sur la Libye : Voilà pourquoi la Tunisie a décliné l'invitation d'Angela Merkel    Tunisie – IMAGES : Kaïs Saïed reçoit les trois principaux candidats des partis pour La Kasbah    Fadhel Abdelkefi et Hakim Ben Hamouda finalistes chez Kais Saied ?    Tunisie – Pourquoi l'Etat veut-il vendre la société confisquée AVS en se débarrassant de ses agents ?    Amical : Le CS Sfaxien domine le CS Constantine    Hand – CAN 2020 [Vidéo] : Les déclarations des joueurs de l'équipe nationale de handball après avoir dominé la Côte d'Ivoire    Derby de la capitale : Les formations probables des deux équipes    Hand – CAN-2020 (2e journée): six pays dont la Tunisie passent à la seconde phase    Attentat terroriste contre le bus de la garde présidentielle en 2015: des peines allant de 10 ans de prison à la peine de mort    Tunisie : [ photos+vidéo] Tunisie Telecom consacre 240 mille dinars pour les prix du concours “Marbou7a”    Arrestation de 5 mineurs impliqués dans la mort tragique d'un soldat dans une rame de métro    Tourisme : Prés de 3 Millions de touristes Algériens ont visité la Tunisie en 2019    Où regarder en direct le grand test avant les vols habités de SpaceX vers l'ISS?    L'attaquant de l'AS Soliman Mohamed Ali Ben Hammouda à l'Espérance de Tunis    L'armée de Haftar dénonce le déploiement en Libye de systèmes antiaériens turcs    Youssef Chahed reçoit à la Kasbah S.E. l'ambassadeur des Etats-Unis à Tunis, Donald Blome    Tunisie: Régression du taux de transparence dans les municipalités    Météo: prévisions pour aujourd'hui, samedi 18 janvier 2020    MOOD TALENT : FELFEL réchauffe les cœurs à DAR EL MARSA*****    Tunisie: Plan terroriste visant à l'assassiner, première réaction de Mbarka Aouania    Pression internationale pour impliquer la Tunisie à la conférence de Berlin sur la Libye    Programme TV du samedi 18 janvier    Ghannouchi : Ennahdha est la colonne vertébrale de l'Etat tunisien    Mosquée saccagée à Sbeitla    La Tunisie au Salon international de gaz vert renouvelable à Nantes    Rached Ghannouchi lie l'unité d'Ennahdha à l'unité de la Tunisie    Tunisie: 2% de croissance économique en 2020, selon un rapport des Nations unies    Etoile du Sahel : Bulletin de santé des joueurs    Crise libyenne : Après l'échec de l'initiative Poutine-Erdogan, la Chancelière allemande Angela Merkel fera-t-elle mieux ce dimanche à Berlin ?    Succès du lancement d'EUTELSAT KONNECT    CAN – Hand 2020 : Programme de la 2ème journée de la Coupe d'Afrique des nations de handball (17 janvier 2020)    Festival de la musique et de la Chanson tunisiennes 2020 : Ouverture des candidatures pour la compétition nationale    Secteur de l'Huile d'olive : 320 mille producteurs et 16 unités de raffinage    Libye: Haftar en Grèce pour poursuivre ses entretiens avant la conférence de Berlin    INMA Holding investit 7 millions de dinars dans le capital de Gourmandise    Security Day 3 by TT sur le thème «Cybersécurité et confiance numérique, clés de la transformation digitale»    Iran: pour la première fois depuis 2012, Ali Khamenei préside la grande prière du vendredi    Aziza Guermazi expose à la Maison de France à Sfax : « Au pays des couleurs »    Tunisie – Météo : Températures entre 11 et 18 degrés    Onze soldats américains affectés lors de l'attaque aux missiles par l'Iran    Appel à candidature Festival Voix de Femmes: Compétition Officielle    Mehdi Chagroun partage avec nous ses vœux pour l'année 2020    Théâtre de l'Opéra : « Noor », création du Pôle Musique et formations symphoniques    «1917» de Sam Mendes et «Underwater» de William Eubank actuellement en salle Pression sur grand écran    Théâtre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En visite à Paris le 14 février prochain : Ce que Youssef Chahed demandera à la France
Publié dans Leaders le 11 - 01 - 2019

Un an après la visite du président Emanuel Macron à Tunis, les 31 janvier et 1er février 2018, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, se rendra à Paris les 14 et 15 février prochain, pour ‘'une visite de suivi, de relance et de consolidation''. Essentiellement à caractère économique et financier, mais aussi sous le signe de la Francophonie (sommet et université francophone), ce déplacement dans la capitale française ne manquera pas de dimension politique à travers les entretiens qu'il aura à l'Elysée et Matignon, notamment. Tout comme la question migratoire et la lutte contre le terrorisme. Le point d'orgue de la visite de Chahed sera sans doute l'audience que lui accordera le président Macron.
Selon des sources diplomatiques parisiennes, le programme de la visite qui est activement en cours de finalisation, épousera étroitement, à quelques différences près, celui de celle effectuée par le chef du gouvernement les 9 et 10 novembre 2017. Arrivant la veille au soir, le chef du gouvernement aura ainsi deux journées bien intensives. De quoi susciter une exposition médiatique que Youssef Chahed, en mode de conquête, ne boudera certainement pas.
La France, l'Europe et de nouveaux enjeux
En France, comme en Tunisie, le contexte, cette année, est bien différent. La France assure désormais, depuis le 1er janvier la présidence du G7 dont elle organisera le 45ème sommet à Biarritz, le 25 août prochain, sur lequel la Tunisie compte beaucoup en termes d'appui économique et financier, auprès des pays membres et des institutions financières multilatérales. D'ores et déjà, le président Macron y a convié son homologue tunisien, Béji Caïd Essebsi en hôte d'honneur. L'Europe abord avec appréhension le Brexit devant marquer, le 29 mars prochain, la décision finale de la Grande Bretagne vis-à-vis de l'Europe. Plus encore, les élections européennes (23 - 25 mai 2019) auront à souligner l'ampleur que pourrait prendre la montée de la droite et de l'extrême droit, déjà en effervescence populiste dans pas moins de 8 pays européens et d'un autre côté, la régression démocratique dans certains pays. Sur le plan interne, la crise des gilets jaunes avec son corollaire de consultation citoyenne avec un grand débat national pèse de tout son poids en France.
La Tunisie confrontée à tous les défis
En Tunis, 2019 sera une année électorale par excellence, sur fond d'un sentiment de plus en plus profond de désenchantement, d'une inquiétante dérive des indicateurs économiques et financiers, d'une avancée bien difficile des réformes indispensables, de flambée des prix et de fortes revendications sociales. L'ensemble dans un climat général de morosité, de manque de confiance et de contestation nourri par un taux de chômage de plus en plus accablant.
‘'Dans cette conjoncture, politiquement, bien délicate et économiquement des plus difficiles, et tout en comptant d'abord sur ses propres ressources, c'est vers ses amis, et au premier rang desquels la France, se tourne la Tunisie'' commente à Leaders une source proche de la Kasbah. ‘'C'est ce message que Youssef Chahed ne manquera pas de réitérer à Paris, ajoute la même source. Il aura cependant à son actif, nombre de progressions accomplies surtout pour l'amélioration du climat des affaires et l'attraction de l'investissement extérieur. Lutte contre la malversation, dispositifs réglementaires contre le blanchiment d'argent, nouveau code des investissements, garanties de rapatriement des capitaux et des dividendes, et contrôle renforcé de la contrebande sont tangibles. Ils s'ajoutent à la compétitivité des sites de production et à la parité du dinar. Youssef Chahed le ponctuera particulièrement lors de sa rencontre avec les dirigeants et membres du Medef. La tenue réussie des élections municipales en mai dernier et l'amorce du transfert des pouvoirs centraux aux collectivités locales et régionales, ouvrent par ailleurs la voie à une coopération décentralisée.'' Participant au Forum économique de Davos (22 - 25 janvier 2019), Chahed aura bien rôdé son discours attractif.
Des réussites diplomatiques
‘'L'aspect diplomatique international est lui aussi important, indique notre source. Le chef du gouvernement n'occultera sans doute pas, également, durant ses entretiens à Paris, la candidature de la Tunisie à un siège de membre non-permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU (2021 - 2022). L'appui de la France ne lui fera pas défaut. Mais aussi, deux grands sommets qu'organisera la Tunisie cette année et celle d'après. Il s'agit d'abord du Sommet arabe qui se tiendra le 31 mars 2019, dans une perspective de grandes retrouvailles des dirigeants arabes et de relance de l'action commune. Puis, du Sommet Francophone, marquant à l'automne 2020, le 50ème anniversaire de l'Organisation internationale Francophone.''
Les dossiers économiques et financiers
Avec son homologue Pierre Edouard, qui était venu à Tunis, le 5 octobre 2017, signer déjà avant la visite de Macron, onze accords totalisant une enveloppe de 92.3 millions d'euros, l'ordre du jour ne manque pas de dossiers économiques et financiers à faire aboutir. Il s'agit en effet de ces accords, mais aussi des déclarations et projets conclus entre la Tunisie et la France, le 31 janvier 2018 à Carthage, en présence des présidents Béji Caïd Essebsi et Emmanuel Macron.
La déclaration conjointe sur les priorités du partenariat franco-tunisien avait validé les feuilles de route dans quatre secteurs prioritaires à savoir le développement économique, la justice, sécurité et défense, l'éducation, enseignement supérieur, recherche et formation professionnelle et la culture et francophonie. Aussi, des déclarations d'intention étaient consacrées à
* la coopération bilatérale en matière de lutte contre le terrorisme, le financement du terrorisme et la radicalisation,
* la création d'un fonds de soutien au développement, à l'entreprise et aux initiatives de la jeunesse en Tunisie (Jeunes entrepreneurs en Tunisie – JET),
* la mise en place d'un fonds en subvention de 30 M€ destiné à financer des projets productifs de proximité, portés par des jeunes sur l'ensemble du territoire tunisien,
* la création d'une Université franco-tunisienne pour l'Afrique et la Méditerranée (UFTAM)
* la mobilisation effective des ressources relatives aux opérations de conversion de dette tunisienne en projets de développement, 30 M€ (qui s'ajoutent aux 60 M€ octroyés en janvier 2016)
Il s'agit également d'un avenant au protocole financier relatif à l'octroi d'une ligne de financement en faveur des PME-PMI tunisiennes, d'un montant de 15 M€ (qui s'ajoutent aux 15 M€ octroyés en décembre 2017) et deux conventions de financement. La première pour l'appui à la réforme de la gouvernance des entreprises publiques d'un montant de 100 M€ sous la forme d'un prêt souverain de politique publique. Et la seconde, porte sur le programme Proville 2, qui vise à améliorer les conditions de vie des populations dans 146 quartiers de zones urbaines défavorisées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.