Covid-19: la BTS annonce des mesures exceptionnelles.    Coronavirus: Le cap des 10.000 morts franchi en Espagne    Covid-19 : l'UIB rassure sur la solidité de son bilan et reporte ses assemblées    Répartition géographique des 455 cas confirmés    Coronavirus : le championnat belge annulé    Coronavirus : L'espoir d'un traitement miracle vient de Chine !    Finalement, un consensus entre les blocs parlementaires et le gouvernement    Coronavirus – France : Canal + et beIN Sports suspendent le paiement des droits TV    Coronavirus : l'US Open maintenu aux dates prévues    Découverte de cellules d'appui et de soutien aux éléments terroristes    Mouna Kraïem Dridi: L'état d'exception ne se déduit pas, il se déclare et s'assume    Le Roi du Royaume d'Arabie saoudite Salman bin Abdelaziz soutient l'initiative présentée par le Président tunisien aux Nations-Unies    Le CNOT maintient son soutien et celui du CIO aux athlètes d'élite jusqu'à la fin des J.O. Tokyo    Facebook lance un outil d'entraide Community Help (vidéo)    Football : Youcef Belaïli pourrait résilier son contrat avec Al Ahli    Report jusqu'à nouvel ordre des cours dans les écoles coraniques    Coronavirus: l'Espagne dépasse la barre des 10.000 morts    Baccalauréat : Les candidats libres dispensés de l'éducation physique    Tunisie : Mandat de dépôt à l'encontre d'un grossiste à Jendouba    Démantèlement de trois cellules terroristes    Covid-19, : un millier de victimes en 24h aux USA, dont un nouveau-né    Le report des prêts engendrera des frais supplémentaires pour les emprunteurs    Nouvelles nominations à la tête de plusieurs institutions culturelles    Tunisie: L'infirmier militaire infecté au virus corona à Médenine s'était rendu à Djerba en empruntant le transport public    Météo: Prévisions pour jeudi 02 avril 2020    Tunisie – Prise de position de Kaïs Saïed dans le conflit du Yémen    La France recense 509 nouveaux décès en 24 heures    La FIFA a tranché, la FTF doit suivre !    Entraînements en ligne aux joueurs    Une perte d'emplois implacable en vue et le risque de stagflation plane    Une ombre sur le déroulement de la présidentielle le 3 novembre    La Tunisie émettra un emprunt obligataire sur le marché international    Le FMI présente des recommandations pour préserver la sûreté du système bancaire    L'ARP, un fardeau asphyxiant la démocratie !    Le moral des troupes…    Dérapages dangereux du législatif    Doit-on alléger les restrictions sur les cours particuliers ?    Marseille pleure Pape Diouf    Le coronavirus vu par les artistes-peintres    Du sacré pour les profanes    Impact certain sur les festivals internationaux    Festival international de Carthage 2020 | La programmation sera purement tunisienne !    Artify conclut un partenariat avec Festival GABES CINEMA FEN en faveur de la diffusion en ligne gratuite du festival du 3 Avril jusqu'au 11 avril    Des artistes au temps du corona: « Ça serait bien d'assister à une belle chute du système capitaliste et à l'avènement d'une ère écologique…»    Première Transaction via Instex irano-européenne    Le Covid-19 s'ajoute à la crise humanitaire    Coronavirus: plus de 210 morts en Turquie    Dreams Chebeb 2020: Prolongation de l'appel à projets    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La veuve de Béji Caïd Essebsi, Saida Chedlya, est décédée
Publié dans Leaders le 15 - 09 - 2019

Un mois vingt jours à peine depuis le décès du président Béji Caïd Essebsi le 25 juillet dernier, sa veuve, Sayda Chedlya, née Farhat, est décédée dimanche tôt le matin à l'hôpital militaire de Tunis où elle avait été admise tard dans la soirée. A l'instar de son mari, le président défunt disparu le 25 juillet, son décès, le 15 septembre, coïncidait, avec un évènement exceptionnel, le 1er tour de l'élection présidentielle, anticipée. Très affectée par le décès de son époux, elle se consolait par l'hommage national et international et les funérailles grandioses qui ont été réservées à l'homme de sa vie.
Lire aussi : Révélations - Seydouna, l'égérie de Caïd Essebsi, morte de son double chagrin


« Hamdoullah, il est sorti par la grande porte, entouré de l'affection des Tunisiens et de la considération à l'étranger », nous confiait-elle tout récemment. « C'est ce que nous pouvions lui espérer de mieux », ajoutait-elle, comme pour se consoler. Drapée dignement dans son deuil, dans un caftan de couleurs claires, comme le jour des funérailles, samedi 27 juillet 2019, Seydouna, comme tous l'appelaient, avait continué à recevoir entourée de membres de la famille, les condoléances de nombreux visiteurs, officiels et privés, qui affluaient à la Dar Essalem, la résidence officielle du chef de l'Etat, dans l'enceinte du palais de Carthage, puis chez-elle, lorsqu'elle a quitté le palais, quelques jours plus tard.
Vendredi 23 août dernier, le mauvais traitement infligé à son fils Hafedh l'aéroport de Tunis Carthage, l'avait particulièrement affecté. Elle craignait beaucoup pareille cabale et redoutait leur multiplication, gardant pour elle son affliction, mais prête à toutes les ingratitudes. Jeudi 6 septembre 2019, lors de la célébration du 40ème jour du décès du président Béji Caïd Essebsi, elle devait se rendre à la Cité de la Culture et prendre part à la cérémonie de souvenir. Elle y renoncera : lassée, fatiguée.
De rares apparitions officielles
Très présente dans la vie du président Caïd Essebsi, l'entourant, depuis leur mariage en 1958, de tout son amour, Seydouna avait toujours été restée très famille, très discrète, évitant les apparitions officielles. Les rares occasions où elle avait été présente, c'était lors de la fête de la Femme, célébrée chaque année le 13 août, ou des visites officielles à Tunis de souverains et chefs d'Etat accompagnés de leurs épouses : Emmanuel Macron, Roi Abdallah de Jordanie, etc.
A l'étranger, tout au long des quatre ans et demi de présidence de Béji, et des dizaines de voyages officiels à l'étranger, elle ne l'y avait accompagné qu'une seule fois, à l'occasion de la visite d'Etat en Suède, en novembre 2015. Cette discrétion médiatique n'occulte pas l'intérêt de Mme Caïd Essebsi pour « la chose publique ». Issue d'une famille politique, Farhat, élevée dans la grande Sénia familiale, à l'entrée de la Soukra où vit la famille élargit et tous ses membres se rencontrent en fin de journée et les weekends pour deviser, politique en premier lieu, il y avait toujours prêté attention. Mais, son vrai bonheur, comme d'ailleurs son époux Sil Béji, c'était toujours de baigner dans le bonheur familial, tous deux ravis de se retrouver avec les enfants, les petits enfants et les autres proches.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.