Grèce | Championnat méditerranéen de Handball d'Athènes 2020: l'équipe de Tunisie U17 bat la Turquie (18-16)    Suite à un incendie sans grands dégâts, Tarak Ben Ammar : les studios Carthago sont opérationnels    Un camion arrêté à Sfax avec 34 subsahariens qui tentaient de passer les frontières    Total Tunisie « Elu Service Client de l'Année 2020 »    Composition du gouvernement avant le retrait d'Ennahdha : 29 ministres et deux secrétaires d'Etat    Youssef Chahed rencontre le Président du Parlement Rached Khériji Ghannouchi    Alloués au PNUD et à l'UNICEF : Fonds japonais pour des projets en Tunisie    L'hommage rendu par Elie Trabelsi à son frère René !    Avec la participation de 42 entreprises : La Tunisie au salon Gulfood de Dubaï    Retour au centre-ville    La Basketball Africa League annonce les 12 équipes qui s'affronteront lors de la Saison Inaugurale, dont l'US Monastir    TOPNET soutient les entrepreneurs au salon Riyeda    Huawei Y 6 s plus est grand, plus est meilleur    Salon Expo Finances 2020 : L'APTBEF relève le défi, les banques se réinventent par le digital    Conférence de presse: Les droits humains des migrants, victimes des politiques européennes en matière de migration    L'Union du Maghreb arabe soutient le projet d'une chaîne maghrébine d'info basée à Tunis : Maghreb News TV    Santé : 9 Libyens revenant de Chine resteront en isolement pendant 14j en Tunisie avant de retourner à leur pays    Ennahdha change la donne… Explication de l'article 89 sur lequel elle se base    Mustapha Kamel Nabli: Abdelwaheb Mahjoub, mon ami de toujours (Album Photos)    Elyes Fakhfakh rencontre Youssef Chahed    La Société de Promotion du Lac de Tunis lance un appel d'offres : La Perle du Lac    Les impasses constitutionnelles en Tunisie post 2019 : Colloque ce jeudi 20 février à la Faculté des Sciences juridiques    Boxe avec les Etoiles – Galaoui … honore la Tunisie    Mohamed Hamdi proposé comme ministre de l'Education, qu'en pense le syndicat ?    Démantèlement d'un réseau de fraude de visas    Virée cauchemardesque à Djerba à cause d'un chauffeur de bus en état d'ébriété    Oussama Ben Salem (Ennahdha) dévoile le surprenant scénario à mettre en oeuvre dès ce lundi    La 2 ème édition de SMART Industrie sous le thème «Industrie 4.0 en Tunisie…Une transition en route »    Leaders El Arabya fête son 50e numéro    Météo : temps stable    Tebboune : les visites officielles se feront désormais en bus    Tunisie-ligue 1 (J15): les matches de ce dimanche et programme TV    Grands-parents: les papis et les mamies chantent et dansent    Avant-première de «Mamou & Chehyma» avec Kamel Touati, Slah Msadek et Lassaâd Ben Abdallah: un trio de choc !    Libye: « nous n'avons pas de partenaire de paix », déplore le gouvernement    Plongez dans la biographie de l'inégalable artiste-peintre-caricaturiste tunisien si Abdelhamid Hanafi    Tunisie-Ligue 1: le classement général avant les matches de la 15è journée    Pas de mariage pour tous en Russie tant que Poutine est président    Exposition Silhouettes du 15 au 29 février à la Galerie d'Art Alexandre Roubtzoff    RENCONTRE-DEDICACE : « Hend, le prince de Djerdjer » par l'auteur IZA LOU, Librairie Al Kitab Tunis    Supercoupe d'Afrique | EST-Ezzamalek ( 1-3) : La malédiction se poursuit…    « La TUNISIENNE GAZELLE RUN » : Course pédestre 100% féminine organisée à TUNIS pour la première fois – Au bonheur des dames !    Programme TV du samedi 15 février    L'alpiniste tunisien Anis Trimeche au sommet de l'Aconcagua    Monji Ben Raies: «Deal du siècle», deal de dupes    Le festival international des échecs du 15 au 24 février 2020 à Djerba    Les extrémistes terrorisaient les habitants : Opération de ratissage près de Ghardimaou    Libye: Le Conseil de sécurité adopte une résolution sur un cessez-le feu    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Libye - Des pays signataires de l'accord de Berlin déversent armes, munitions et combattants attisant la guerre Sarraj - Hafter
Publié dans Leaders le 26 - 01 - 2020

A quoi aura servi la grande messe de Berlin, avec ces Poutine, Erdogan, Macron, Pompéo, et autres dirigeants de grandes puissances, avec Merkel et Gutteres? La première épreuve de vérité de l'accord conclu par les pays participants dimanche 19 janvier à la conférence de Berlin sur la Libye, n'a pas résisté à la réalité sur le terrain. Faisant fi des engagements pris, armes et combattants étrangers sont déversés, attisant les combats féroces entre les belligérants. La situation risque de s'embraser encore plus dans le pays, et un bain de sang est à redouter à Tripoli. La Tunisie sera alors la première à en pâtir.
Si le cessez-le feu, entré en vigueur le 12 janvier dernier, avec l'appui de l'axe Poutine – Erdogan, a contribué à réduire sensiblement les combats à Tripoli, cette trêve fragile est menacée à présent par ce qui se passe actuellement, prévient Ghassan Salamé. Il s'agit, explique-t-il de la poursuite du transfert de combattants étrangers, d'armes et de munitions et de dispositifs avancés aux parties adverses, par des pays membres de l'ONU, y compris certains pays qui ont pris part à la conférence de Berlin. Ainsi, l'engagement pris autour de la chancelière Merkel, et du secrétaire général de l'ONU, Antonio Gutteres, de respecter l'embargo sur l'armement prononcé par le Conseil de Sécurité de l'ONU et la non-interférence étrangère, sont purement et simplement désavoués. Dans l'impunité. L'accord de Berlin s'était en effet abstenu ‘'d'évoquer'' des sanctions contre les pays qui violent l'embargo. Le Conseil de Sécurité aussi.
« Tout au long de ces dix derniers jours, des appareils cargo et des vols aériens atterrissent dans les aéroports libyens, de l'Est et de l'Ouest du pays, pour approvisionner les parties belligérantes en armes de guerre sophistiquées, véhicules blindés, dispositifs militaires, conseillers et combattants étrangers », dénonce Ghassan Salamé, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU et chef de la mission d'appui des Nations Unies en Libye (MANUL). « La mission condamne les violations continues qui menacent de plonger le pays dans une nouvelle vague d'intenses combats », met-il en garde, appelant toutes les parties concernées à tenir leurs engagements et respecter l'embargo sur l'armement. »
« C'est un processus long, complexe et fragile, explique à Leaders, un ancien diplomate proche du dossier libyen. La communauté internationale peine à exercer la pression nécessaire afin de faire respecter les engagements pris et la résolution du Conseil de Sécurité. Les intérêts des grandes puissances et autres parties impliquées en Libye, sont tellement importants pour eux, mais aussi divergents, qu'il ne s'agit en fait que de vœux pieux. Sans autorité imposante et sanctions conséquentes, le ''jeu diplomatique'' se limitera à se mouvoir au pas de tortue, sans se soucier du drame humanitaire et des dégâts de guerre en Libye ainsi que de leurs conséquences sur des pays voisins, et en premier lieu la Tunisie. »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.