Noureddine Taboubi : nous sommes capables d'une solution tuniso-tunisienne    Jean-Yves Le Drian sur l'agression d'un journaliste français le 14 janvier : cela n'est pas acceptable    Météo : Ciel dégagé à peu nuageux sur la plupart des régions    Coronavirus: 2 décès et 3905 nouvelles contaminations, Bilan du 16 janvier 2022    Météo: Températures comprises entre 8 et 12 degrés, ce mardi    Tunisie : Reprise du lancement du projet de délivrance d'un passeport et d'une carte d'identité biométriques    Kasserine : Deux mandats de dépôt en prison contre le directeur de l'usine de chaux et un employé    Ooredoo s'allie à Fujifilm et lance une solution digitale d'impression photo    Tunisie : Libération de l'avocate accusée d'avoir agressé un agent de sécurité à l'aéroport de Djerba Zarzis    La bourse de Tunis renoue avec les pertes    CAN 2021 : Où regarder les 4 matches de mardi ?    CAN 2021 – Gr A : Le Burkina Faso décimé mais qualifié aux 1/8    France : Une autre grève générale qui tombe au plus mal pour Macron    Covid-19 : Mahjoub Aouni écarte le recours à la suspension des cours    Libération de Seif Eddine Makhlouf et Nidhal Saoudi    Autos-Renault: Les ventes de voitures en chute libre depuis 3 ans    Sommet de la Ligue arabe : Très mauvais pour Alger, pour le monde arabe    Bientôt un "programme sport pour tous au sein des administrations tunisiennes"    Coronavirus : Le PDG de Pfizer annonce une bonne nouvelle    Expo Dubai : 2e plainte contre le Cepex, cette fois Kais Saied devra taper    La toile émue à la vue de musiciens tunisiens quitter le pays à bord du même avion    Maroc – Allemagne : Vers la réconciliation ?    Eric Zemmour condamné à 10 000 € d'amende pour provocation à la haine    Hichem Djaït aux yeux de ses contemporains    Tunisie-officiel : Levée de la Résidence surveillée sur deux personnes    Tunisie – Sonede : Perturbation de la distribution de l'Eau dans le Grand Tunis    Le film 'STREAMS' de Mehdi Hmili projeté en Tunisie dès le 19 janvier (B.A. & Synopsis)    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 17 Janvier 2022 à 11H00    Autos-Maroc: La marque au lion bat son record de vente en 2021    CAN 2021 | Groupe F, 2e journée – Tunisie-Mauritanie (4-0) : Une si belle réaction !    La Tunisienne Sonia Ben Ammar ''heureuse'' de représenter ses origines    Les indiscrétions d'Elyssa    Tribune | La crise de l'art contemporain, un problème de discours ou de pratique ?    JSK : On ne chôme pas...    NEWS | Sadok Selmi pour Cameroun-Cap Vert    Tunisie : Taux de remplissage des barrages à près de 50%    Bechr Chebbi :'' Israël gérait la sécurité et l'armée lors de la manifestation du 14 janvier ''La réponse de Khalifa    Insecte tueur de cactus : Un danger qui guette des milliers d'hectares...    Météo : Légère hausse des températures    Express    La baguette magique de « Soumoud » pour sauver la Tunisie !    Tunisie : Un capitaine de la garde nationale retrouvé pendu, son avocate balance des dossiers    Open d'Australie : Ons Jabeur déclare forfait    Arts plastiques | Thameur Mejri au musée d'art contemporain de Lyon    Secousse tellurique à Gafsa    Maltraité, l'artiste Saja demande la récupération de ses tableaux du pavillon tunisien à l'Expo Dubai    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    Scandaleux : Le correspondant d'un journal français frappé par des policiers le14 janvier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Escapade au cœur des sources thermales
Publié dans Le Temps le 04 - 01 - 2017

Le thermalisme c'est l'utilisation des eaux de sources minérales à des fins thérapeutiques ou de bien-être ou de remise en forme. Les traitements sont applicables à de nombreuses affections et problèmes pathologiques, et ce, suivant les sources d'eau. Phénomène de mode, le thermalisme est devenu un vrai signe de société qui touche une population de plus en plus stressée. Il constitue, en effet, une véritable alternative médicale très adaptée aux patients soumis au traitement médicamenteux, mais insuffisamment soulagés.
Thérapeutique naturelle par excellence, le thermalisme s'inscrit parfaitement dans la recherche actuelle d'une vie et d'un environnement plus naturels, permettant à l'individu de préserver sa santé. En Tunisie, les stations thermales sont nombreuses. C'est le cas de Hammam Ben Djedidi très prisé des curistes du sud du Cap-Bon, ceux de Nabeul et Hammamet notamment, et de Sousse. Carrefour entre le Cap Bon et Zaghouan, le village thermal de Hammam Bent J'didi est niché dans une petite enclave montagneuse à laquelle on accède soit en bifurquant de l'autoroute A 1, au niveau de l'échangeur de Hammamet-Sud ou de la fameuse route de l'eau, itinéraire archéologique et touristique créé selon le tracé des restes de l'aqueduc romain qui reliait Zaghouan à Carthage et édifié en 128 ap. J.-C. sous le règne de l'empereur Hadrien. D'un petit village aux maisons vétustes, badigeonnées au lait de chaux et dépourvues d'électricité jusqu'aux années 1980, Hammam Bent J'didi est devenu une station organisée et dotée de tous les commodités d'une vie salubre et moderne. Le curiste peut apprécier ses eaux bienfaisantes dont les indications thérapeutiques, multiples et variées, traitent différentes formes d'affection rhumatismale, osseuse, dermique...
Un voyage dans une oasis de bien-être
Une escapade à Hammam Bent Djedidi, c'est un voyage dans un oasis de bien-être. Là, le curiste pourra se reposer dans un grand parc thermal, profitera de l'air de la montagne et de sa forêt dans une bulle de bien être. Cette station a su séduire une clientèle nombreuse. « La première fois, lorsque je suis venu ici pour les bains, le hammam était bien. J'avais des problèmes d'articulations mais aujourd'hui, je remercie Dieu, je suis guéri » nous dit Ahmed de Nabeul. » Samir, un habitué de la station est venu passer trois jours ici aux thermes de Hamam Ben Djedidi. »Mes parents venaient tout le temps à ce hamma, nous dit-il. Mon père nous a proposé pour la période du Nouvel An de venir passer trois ou quatre jours. Nous nous plaisons beaucoup ici » avoue t-il. Parmi les visiteurs des thermes, il y a aussi des étrangers, particulièrement des Algériens. Ces touristes ont découvert dès le premier instant la bonne qualité des eaux minérales et l'environnement naturel aux alentours. « J'avais déjà fait une cure naturelle dans des centres français, mais je préfère les thermes de Hammam Bent Djedidi qui contiennent des produits minéraux, notamment le soufre et le sel sans compter quelques particularités physiques ayant des aspects radioactifs naturels d'une grande efficacité pour le traitement de plusieurs maladies, dont le rhumatisme » affirme Salah d'Annaba. « Les eaux thermales sont un don de la nature, estime Nehla de Sousse, On combine dans cette station le thermalisme, les randonnées, la découverte et le sport » dit-elle.
Les habitués des thermes et les fidèles de ces bains d'eau chaude ont fait de Hammam Bent Djedidi un véritable coin touristique, créditant davantage les vertus médicinales des sources. Les riverains, comme les touristes venus des quatre coins de la Tunisie, témoignent de son efficacité et affirment que beaucoup de malades ont été soulagés de leurs souffrances, notamment ceux atteints de rhumatisme et de maladies dermatologiques et cutanées. Le futur complexe thermal de Lalla Khadija que l'Etat tunisien projette d'y édifier donnera, sans aucun doute, toute sa dimension touristique à la station et attirera, certainement, les touristes de Nabeul, Hammamet et Sousse pour des cures à la carte comme il accueillera ses propres « pensionnaires » puisqu'il sera doté de facilités d'hébergement touristique et trouvera dans les deux beaux parcours de golf avoisinants et la toute proche station intégrée de Yasmine Hammamet le complément touristique idéal à son produit essentiellement thermal. L'enjeu consiste à mieux concilier dans la station la protection et le respect de la nature avec le développement du thermalisme. D'où la nécessité de mettre en place des infrastructures, des équipements publics et des services capables d'assurer un niveau de performance sanitaire et environnementale pendant les périodes de forte fréquentation.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.