Code électoral : une violation au nom de la consécration    Décès de l'ancien Président égyptien Mohamed Morsi au cours de son audition au tribunal    Les frères musulmans d'Egypte : La mort de Morsi est un homicide volontaire    Nigéria : 30 morts et 40 blessés dans un triple attentat revendiqué par Boko Haram    Amical : La formation rentrante de la Tunisie contre le Burundi    Les forces américaines sommées par Téhéran de quitter le Golfe d'Oman    Concours Media Loves Tech: Proposez vos projets pour un journalisme numérique de qualité    En vidéo : Découvrez Ecolibree, la serviette hygiénique tunisienne lavable    Tunisie: Les dentistes des secteurs public et privé en brassard rouge    Tunisie: Mongi Rahoui accuse Hamma Hammami de s'être approprié le slogan du Front populaire à son nom    Concours tunisien des produits du terroir: Les grandes lignes de la 2e édition du 18 au 30 juin 2019    La réforme de la constitution pour avantager certains acteurs politiques selon Jawhar Ben Mbarek    CAN 2019 : Le stade de Suez prêt pour accueillir les matchs de la Tunisie    Appel du Stade Gabésien du retrait de 3 points : "le dossier est clos pour la FIFA" (FTF)    Tennis – Classement ATP : Top 3 inchangé, Jaziri 100e    Huawei renforce sa position dans les classements Brandz des plus grandes marques au Monde    La date du tirage au sort des qualifications communes de la Coupe du monde 2022 et de la Coupe d'Asie 2023    8 ouvriers blessés dans un accident de la route à Enfidha    Concentrix célèbre ses 15 années en Tunisie !    Maison de l'image: Concours de production d'un film documentaire    La Sélection tunisienne de pétanque remporte le Championnat d'Afrique et se qualifie pour le Championnat du monde 2020 en Suisse    Un employé de banque s'évapore avec 420.000 dinars détournés des comptes de deux clients    Tunisie – Bac 2019: Examen de Physique pour les sections Sciences Exper., Maths, Techniques et Sport    CAN 2019 : La FTF demande la diffusion des matches du onze national sur Al-Watania 1 (terrestre)    Après le chaos qui a suivi les frappes aériennes de l'OTAN et le meurtre de Kadhafi, OBAMA a reconnu qu'il s'agissait de la « pire erreur de sa vie »    Tunisie – été 2019 : Liste des plages interdites à la baignade (21 plages polluées dans 6 gouvernorats)    REGARDE-MOI de Nejib Belkadhi remporte 4 prix au festival du cinéma tunisien    Tunisie: Des employés d'une briqueterie ferment la route entre Kasserine et Thala    Une idée sur les salaires des Présidents, Chefs de gouvernement, et Chanceliers…    Météo: Prévisions pour lundi 17 juin 2019    Nous sommes aujourd'hui sur le Titanic selon Nabil Karoui    Le Nidaa historique, déjà peine perdue    Tunisie – VIDEO : Abir Moussi présente à Nice le programme du PDL pour les tunisiens à l'étranger    Tunisie – AUDIO : Ben Ahmed dément sa proposition pour la présidence du gouvernement    En vidéos : Douja Gharbi et Samar Louati lancent RedStart et Briding Angels    Nouvelle Zélande : Levée de l'alerte au Tsunami après un séisme de magnitude 7.4    MOOD TALENT devient partenaire de LA SAISON BLEUE    Retour sur les décisions prises en faveur du secteur sportif à l'occasion de la Journée nationale du sport    Six orphelins de djihadistes de l'EI rapatriés en Belgique    Le marketing d'influence, quand Instagram rapporte des sous !    Dabchy, la seule startup Tunisienne qui participe au programme d'accélération Womentum 2019    Festival International De Poésie de Sidi Bou Saïd 2019 du 14 au 16 juin    En vidéo: Attijari Bank et la compagnie maritime GNV signent une convention de partenariat en faveur des Tunisiens Résidant à l'Etranger    « Boulevard Paris 13 », ou le premier Louvre du Street Art conçu par le franco-tunisien Mehdi Ben Cheikh    BardoFest du 19 au 30 juin 2019 avec du théâtre, du cinéma et du jazz (Programme)    Organisé par Le Pont Genève, huit maires tunisiens en voyage d'échange en Suisse    L'association Jeunesse et Horizons, en partenariat avec la Fondation Orange, organise la 5ème édition du TABARKA SKY LANTERN FESTIVAL    Le producteur de musique Jamel Saibi victime d'un sérieux accident    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La neutralité des mosquées en question
Publié dans Le Temps le 15 - 03 - 2018

Le ministre cherche à donner le change, mais il est certain que ses souhaits ne sont prêts à devenir réalité, parce que le ver est dans le fruit et que tout l'Etat n'est pas parvenu de remettre au pas tous les cheikhs, devenus Imams, de la mouvance islamiste rampante qui a envoyé nos enfants pour des missions commandés dans les zones de tension où ils tuent des Musulmans plus convaincus qu'eux.
Reconnaissant son impuissance et celle de l'Etat face à la mouvance islamiste, le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum, a demandé de veiller à la nécessité d'assurer la neutralité des mosquées lors des élections municipales "par respect de la Charia et de la constitution", lors de la conférence nationale périodique des directeurs régionaux, rapporte le ministère de tutelle dans un communiqué. Pourtant, n'est-ce pas son rôle de le faire ?
"Les directeurs régionaux, les prédicateurs et les cades religieux sont au premier rang dans la défense du pays contre les idées intruses et le terrorisme et il importe de multiplier les activités religieuses lors du mois saint de Ramadan tout en les associant aux préoccupations du citoyen auquel on doit inculquer le devoir du travail et les valeurs islamiques", ajoute le communiqué citant le ministre.
Le ministre n'a pas pu défendre cette cause. Face à pas moins de 24 imams, si ce n'est pas plus, qui ont présenté leur candidature aux élections municipales et qui ne sont pas, à première vue, concernés par la séparation entre le religieux et le politique, il n'a pu que décider de les suspendre, provisoirement, ce qui représente une aberration, avec des imams qui jouent la politique à visage découvert.
Ces imams ont empoisonné les cerveaux de leurs fidèles en leur inculquant des idées destructrices pour la démocratie, surtout que le ver est dans le fruit et que les politiciens de tous bords ont démontré qu'ils ne sont préoccupés que par leur intérêt personnel.
Adhoum aurait pu faire prévaloir la primauté de la loi et sévir contre les imams qui ont fait-fi de leur devoir religieux et de leur mission hautement prestigieuse, pour s'aligner sur des concepts religieux éculés et qui ne servent que les intérêts de certaines parties qui sont loin de respecter cette noble religion.
Pourtant, Adhoum a toutes les prérogatives pour dénoncer ces imams qui ne le sont plus, mais, il n'a fait que les suspendre pour la durée des élections, ce qui peut être considéré comme une connivence avec ces mercenaires de la religion.
Le ministre a souligné, d'autre part, la nécessité d'intensifier les leçons de prédication aux candidats au pèlerinage "afin de garantir les meilleures conditions de succès" au rite religieux, alors qu'il sait, sans aucune équivoque que ce n'est pas lui le décideur et qu'on va lui imposer les accompagnateurs des pèlerins. Ces derniers auront, certainement, tout le temps pour empoisonner les cerveaux des futurs Hajs en toute impunité.
Les directeurs régionaux ont d'autres préoccupations quotidiennes, surtout qu'ils sont laissés à leur propre sort. Ils ont soulevé de leur côté des problèmes portant sur les moyens de combler les vacances des postes de fonction dans les mosquées, de trouver des solutions au coût des factures d'électricité et d'eau dans les lieux de culte, de moderniser l'enseignement coranique, d'intensifier la formation et la gestion de la saison du pèlerinage et d'améliorer la logistique.
Comme l'a dit mon collègue Khaled Guezmir, l'hégémonisme des Etats dans l'Etat fait que le gouvernement est en panne sèche et, pour les dirigeants politiques actuels, il est nécessaire de redorer le blason de ce pays, même si nous sommes obligés de perdre, encore, une année ou même plus, pour remettre les choses en ordre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.