Le ministère de la Justice met en garde: La retenue sur salaires des grévistes va se poursuivre    Décès du militant associatif Tarek Ben Hiba    Sfax: Prix au marché Bouchouicha [Vidéo]    Ligue 1 Pro : programme TV des matches de la J10 ?    Réunion de la commission administrative nationale de l'UGTT    USBG: Pas de surprise en vue    Mes odyssées en Méditerranée: Signature d'un accord bilatéral d'échange et d'Erasmus+, entre les Universités de Malte et de La Manouba    CSS: A trois points du bonheur    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Réunion du comité administratif-Sami Tahri: Plusieurs dossiers seront sur la table de l'UGTT [Vidéo en direct]    REMERCIEMENTS ET FARK: Hasna (Mohsna) MEZIANE    MEMOIRE: Hadj Abdelkrim BENSAAD    Wimbledon – Ons Jabeur :"La bonne chose est que je reste positive"    La part de la femme...    EXPRESS    Kairouan: Chômage, l'éternel problème des jeunes    Pourquoi: Où sont les services d'hygiène ?    Smartphones, tablettes: Une addiction qui fait mal    Aujourd'hui, temps très chaud et la vigilance est de mise!    Sixième édition du Tunisia Digital Summit (TDS): La transformation digitale, une clé pour sortir de la crise actuelle    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Malgré sa rhétorique belliciste, la BCE ne peut pas suivre la Fed    Mongi Bennani, ancien handballeur du SN et entraîneur : «Personne ne m'a fait de cadeaux !»    Agronomie :le langage révélateur des chiffres    Samir Dilou : La police a refusé de remettre à Hamadi Jebali ses médicaments    Production de électricité ,une "première "en Tunisie    Hamadi Jebali admis en urgence au service de réanimation de l'hôpital Habib Thameur    Djerba sans sachets plastiques à usage unique depuis le 1er août 2022 : Est-ce la fin du cauchemar?    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Covid-19 : un décès à Bizerte    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    Semaine boursière : Le Tunindex en hausse en dépit d'un volume transactionnel modeste    Ligue 1 Pro : Officiel. Le CSS jouera la coupe de la CAF    «Possibles», revue trimestrielle de littérature : «Le train m'emporte vers toi, mais déjà tu n'es plus là...» !    Météo de ce samedi    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Gaz russe : l'Allemagne aura froid cet hiver plus d'autres catastrophes alerte le gouvernement    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off): programme Tv de la dernière journée    Ons Jabeur rassure son public    Décès de l'artiste peintre Meherzia Ghadhab    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Fondation Arts & Culture by UIB mécène la 35ème édition du Festival international de Musique Symphonique d'El Jem    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    Vive indignation à la suite de l'interdiction du film « Lightyear »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Afrique pourrait accroître son revenu de 7% grâce à l'accord de libre-échange continental
Publié dans Le Temps le 04 - 08 - 2020

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA), si elle est pleinement mise en œuvre, pourrait, selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, accroître le revenu régional de 7% (soit 450 milliards de dollars), accélérer l'augmentation de la rémunération des femmes et sortir 30 millions de personnes de l'extrême pauvreté d'ici 2035.
Ce rapport estime ainsi que la ZLECA, représente une véritable occasion de stimuler la croissance, de réduire la pauvreté et d'élargir l'inclusion économique dans cette région.
Le rapport indique en outre que l'obtention de tels résultats sera particulièrement importante au regard des conséquences économiques de la pandémie de COVID-19 qui devrait entraîner jusqu'à 79 milliards de dollars de pertes de production en Afrique en 2020.
Les mesures de réduction des freins bureaucratiques et de simplification des procédures douanières au sein de la ZLECA devraient être à l'origine de la plus grande part de la hausse des revenus. La libéralisation des tarifs douaniers, de même que la réduction des barrières non tarifaires comme les quotas et les règles d'origine, permettrait d'augmenter les revenus de 2,4 %, soit environ 153 milliards de dollars.
Les 292 milliards de dollars restants proviendraient de mesures de facilitation du commerce qui limitent les formalités administratives, abaissent les coûts de mise en conformité pour les sociétés commerciales et facilitent l'intégration des entreprises africaines dans les chaînes logistiques mondiales.
La mise en œuvre réussie de la ZLECA contribuerait à amortir les effets négatifs du coronavirus sur la croissance économique, en soutenant le commerce régional et les chaînes de valeur grâce à la réduction du coût des échanges.
A plus long terme, l'accord continental ouvrirait aux pays africains des possibilités d'intégration et de réformes favorables à la croissance. En remplaçant la mosaïque d'accords régionaux, en rationalisant les procédures aux frontières et en donnant la priorité aux réformes commerciales, la ZLECA pourrait aider les pays africains à renforcer leur résilience face à de futurs chocs économiques.
Le rapport précise également que la ZLECA pourrait permettre de réorganiser les marchés et les économies de la région, entraînant la création de nouvelles industries et l'expansion de secteurs clés.
La ZLECA stimulerait également de manière significative le commerce africain, en particulier les échanges intra-régionaux dans le secteur manufacturier. Les exportations intracontinentales augmenteraient de 81 %, tandis que la progression vers les pays non africains serait de 19 %.
La mise en œuvre de l'accord entraînerait également des hausses de salaire plus importantes pour les femmes que pour les hommes d'ici à 2035, avec des augmentations respectives de 10,5 % et de 9,9 %. Elle permettrait également d'augmenter de 10,3 % le salaire des travailleurs non qualifiés et de 9,8 % ceux des travailleurs qualifiés.
La Tunisie a officiellement adhéré à cette zone continentale, le 22 juillet 2020, date à laquelle l'Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a adopté le projet de loi organique, relatif à l'approbation d'une convention instituant la zone du libre-échange du continent africain (ZLECA), après l'avoir refusé en premier temps (le 5 mars 2020), faute de lui avoir réuni la majorité requise de 109 voix.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.