AFI : Lancement d'une consultation pour assurer l'accessibilité à la zone industrielle, de Jaâfar Raoued et à la résidence pilote "Raoued City Center"    Tunisie : Les jeunes médecins en grève de 2 jours    Béja | Covid-19 : Le taux de guérison a dépassé 98%    Habib Bouhaouel nous quitte : un journaliste de talent et un caricaturiste redoutable    Tunisie | Soldes d'hiver 2021: Un bilan négatif    CAN-U20 : programme des demi-finales    Foot-Europe: le programme du jour    COVID-19 : 651 nouvelles contaminations et 32 décès recensés le 26 février 2021    Mémoires: Dalila BLANCO    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Ligue 1 — Cet après-midi le classico (Mise à jour de la 6e journée) et deuxième manche de la 14e journée: Un hors-série qui vole la vedette !    Les plaies toujours ouvertes    NEWS: L'affaire Belkhiter    Mélange d'imprimés et de couleurs: Eviter les faux-pas !    Echappée belle: Voir Kairouan et… vivre    AME: tout ce qu'exige un nourrisson !    Ali Chabbouh, ancien attaquant du COT: «La Coupe 1988 a bousillé mon club»    Portez la chemise blanche et un débardeur avec classe    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Hamma Hammami : à bas le système    Ghannouchi au parti travailliste : rejoignez-nous pour unifier le peuple tunisien    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La fabuleuse histoire de l'épave de Mahdia
Publié dans Le Temps le 17 - 01 - 2021

Découverte en 1907 par des pêcheurs d'éponges, l'épave de Mahdia et son contenu sont l'un des trésors du musée du Bardo.
Nous connaissons tous les pièces archéologiques de la fameuse épave découverte à Mahdia en 1907. Ces pièces sont exposées au musée du Bardo et racontent à leur manière une découverte faite par de simples pêcheurs d'éponges au large de Mahdia.
Histoire d'un naufrage antique
Les hasards de la destinée auront voulu que des pêcheurs grecs basés à Sfax découvrent l'épave d'un bateau grec qui avait quitté le port du Pirée avec une cargaison qu'il devait livrer à Rome.
Une tempête et des vents contraires pousseront ce bateau jusqu'aux côtes tunisiennes où il sombrera à quarante mètres de fond, cinq kilomètres au large de Mahdia.
Des sculptures et des pièces en marbre ainsi que des meubles constituaient cette cargaison. Sous l'eau, enterrées dans le sable, ces pièces attendront dix-neuf siècles avant de revoir le jour.
C'est en effet au premier siècle, vers l'an 70 que ce bateau a dérivé vers la Tunisie au lieu de traverser le détroit de Sicile.
Les Pieds lourds de la mer
La petite histoire n'a pas retenu le nom des pêcheurs d'éponges qui ouvriront la voie à la recherche archéologique sous-marine. Elle retiendra ceux de certains scaphandriers qui iront repêcher le trésor de l'épave.
Les scaphandriers qui plongeront sous l'eau durant les campagnes de fouilles seront pour leur part nommés les Pieds lourds car ils portaient des chaussures de 10 à 20 kilos pour préserver leur équilibre vertical.
Ces fouilles dirigées par Alfred Merlin, alors directeur du Service des Antiquités, ancêtre de notre Institut du patrimoine, se poursuivront de 1907 à 1913 et permettront de repêcher un véritable trésor que les visiteurs du musée du Bardo peuvent découvrir lors de leurs visites.
H.B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.