UTICA : Plus de 50% des entreprises sont menacées de disparition    Tunisie – Coronavirus : De nouvelles mesures du 16 Mai au 06 juin 2021    Tunisie : Le dilemme de Kaïs Saïed par rapport à la cause palestinienne et son besoin des USA    Un entretien entre Ali Kooli et Bruno Le Maire passé sous silence    Salsabil Klibi [AUDIO] : Le président de la République est contraint de sceller le projet de loi de la Cour constitutionnelle    Violences à l'encontre des femmes : l'ATFD appelle à une action de protestation le jour de l'Aïd    Dernière Minute – Coronavirus : 81 décès et 1105 nouvelles contaminations, Bilan du 11 mai    Hichem Mechichi annonce une série de mesures d'accompagnent économique aux entreprises    Covid-19 : 7293 citoyens vaccinés à Siliana    La recette de Ridha Chkoundali qui pourrait réduire l'endettement extérieur de la Tunisie    Palestine, notre âme et conscience    Espérance de Tunis : Tous les joueurs testés négatifs au Covid-19    Après deux heures d'attente, les journalistes quittent la Kasbah    Confinement général : levée de l'interdiction de déplacement entre les régions    Ministre de l'Agriculture: La récolte céréalière sera meilleure que celle de 2020    JO-2020 (TQO) – Basketball : Le Cinq national en stage à partir de lundi à Monastir    Khalil Zaouia : Ce qu'a fait Saïed à Mechichi était immoral    Exclusif: Des mesures au profit de certaines catégories sociales vont être annoncées    Tunisie: Covid-19 : Le chant de l'espoir et des retrouvailles (clip et spot)    Tfanen organise des tables rondes digitales sur la contribution de la culture au développement durable    Football : Programme TV de ce mercredi 12 mai 2021    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 12 Mai 2021 à 11H00    Tunisie: Le Mouvement du Peuple appelle à pavoiser les balcons et les façades des magasins de drapeaux palestiniens    L'UTAP met en garde contre un éventuel effondrement de la filière laitière    Tunisie: Othmen Jerandi participe à la session extraordinaire du Conseil de la Ligue des Etats arabes    Tunisie- Gafsa: Manifestation de soutien à la Palestine    Tunisie: Entretien téléphonique entre Kais Saied et Ismail Haniya    Règlement des déclarations fiscales avant le 15 mai : La CCT s'indigne    Boosté par les performances de la BH et la BIAT, le Tunindex s'apprécie    Tunisie- CONECT appelle à soutenir les secteurs touchés par les répercussions du confinement sanitaire    Ooredoo partage la joie de l'Aïd avec les enfants    Le CS Hammam-lif convoque une AG élective le 29 mai    " Sans Ticket " du 14 au 16 mai : Une sélection de courts métrages tunisiens disponible sur Artify    Judo : 18 judokas tunisiens au tournoi qualificatif à Dakar pour les JO de Tokyo    Juventus : Gianluigi Buffon annonce son départ en fin de saison    Willis from Tunis: 10 ans et toujours vivant    La Maison Blanche révèle ce que tente de cacher Carthage    Kaïs Saïed appelle les Palestiniens à unifier les rangs au service de leur juste cause    Entretien téléphonique Kais Saïed et la vice-méricaine Kamala Harris : soutien renouvelé auprès du FMI, contre le Covid et pour la sécurité    La présidence du gouvernement tunisien solidaire avec le peuple palestinien    Dreams Chebeb, 2e édition: 15 projets artistiques voient le jour malgré la crise    Le gouvernement appuie toutes les entreprises tunisiennes qui investissent à l'étranger, assure Mechichi    Conseil de sécurité : Aucun accord sur une déclaration commune à propos des violences à Jérusalem    Décès du doyen de l'ophtalmologie Ridha Mabrouk    L'UGTT qualifie l'opération de la Cité Jarrah, à Al-Qods occupée, de "crime de purification ethnique"    " De la Casbah de Mazara del Vallo à la Petite Sicile de La Goulette " : La longue histoire des échanges entre l'Italie et la Tunisie    Tunisie : La 32e session des JCC confiée au cinéaste Ridha Béhi    Covid19 : Report de la manifestation théâtrale "Semaine pour le théâtre tunisien"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Sénégal mène une vaste opération militaire en Casamance
Publié dans Le Temps le 12 - 02 - 2021

- Agences- Des abris de bois et de tôles, des bunkers à moitié enterrés cachés sous les grands arbres de la forêt, et tout autour, des zones calcinées. Voilà ce qu'il reste de ces campements qui selon l'armée abritaient des combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).
Les forces sénégalaises ont dit avoir saisi des mortiers, des lance-roquettes, des fusils et des motos, qu'ils ont montrés à la presse. C'est un conflit oublié, vieux de près de quarante années, qui refait brusquement surface. Le mouvement indépendantiste de Casamance, région du sud du Sénégal, est apparu à la fin de 1982. Malgré la signature d'un accord de paix entre Dakar et le MFDC en décembre 2004, les accrochages se sont multipliés, entretenant une situation délétère de "ni guerre, ni paix" dans la région.
Trois bases démantelées
Depuis le 26 janvier 2021, l'armée sénégalaise a lancé une vaste opération pour venir à bout des dernières places fortes du mouvement casamançais. Trois de ses bases ont été attaquées dans le secteur de Sikoum et de la forêt de Blaze. Une région située à l'extrême sud du Sénégal, à la frontière de la Guinée-Bissau. L'aviation et l'artillerie ont été mises à contribution, faisant fuir les rebelles.
Aucun bilan des pertes n'a été fourni par Dakar, mais selon des journalistes qui ont été autorisés à se rendre sur place, ces bases étaient relativement intactes. On ignore également le nombre de ces combattants rebelles et vers où ils ont fui, l'armée sénégalaise reconnaît qu'il existe encore d'autres bases de ce type.
Un mouvement rebelle
en perte de vitesse
Mais l'heure est semble-t-il venue pour Dakar de rétablir son autorité dans la région. Cette vaste opération de reprise en main s'explique par l'affaiblissement du mouvement rebelle, rendant désormais possible une opération militaire décisive. Depuis l'accord de 2004, la paix ne s'est jamais réellement installée. Le MFDC s'est fractionné entre faucons et colombes, et les tensions sont devenues vives entre factions. L'un des chefs, Abdou Elinkine Diatta, a même été assassiné, probablement par un groupe rival qui le jugeait trop tendre, en octobre 2019.
A l'époque, les observateurs y voyaient déjà un signe de la perte de vitesse du mouvement rebelle. D'ailleurs aujourd'hui, suite à l'opération militaire, un chef d'une base rebelle, Fatouma Coly, a appelé à un cessez-le-feu, "fidèle à ses engagements de vouloir régler le conflit casamançais par le dialogue et la négociation".
Un contexte
régional favorable
L'opération a aussi été rendue possible grâce au réchauffement diplomatique entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. Longtemps les relations diplomatiques ont été exécrables entre les deux pays, chacun recherchant le leadership de la région. De plus, un conflit frontalier pour une zone potentiellement riche en pétrole a conduit les deux pays devant les tribunaux internationaux.
La Casamance et la Guinée-Bissau partagent groupes ethniques et mêmes croyances. Est-ce par empathie ou pour fragiliser le voisin sénégalais ? En tout cas, Bissau a soutenu la rébellion, lui fournissant des armes et une zone de repli. Mais au fil du temps, les relations se sont normalisées. Aujourd'hui, Dakar assure avoir le soutien de son voisin pour mener son opération militaire en Casamance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.