Pour mieux connaître le COMESA    Barak Obama félicite une équipe des bleus colorée    L'UE répond fermement aux accusations israéliennes.    Une amende bien salée pour Google    Tunisie: La SONEDE publie la liste des quartiers concernés par les coupures d'eau    Tunisie: Le prix des moutons de l'Aïd Al Idha fixé    En photos: La vraie Histoire du cheval brûlé    Tunisie: Ne touchez pas à nos lycées pilotes    CITROËN, MARQUE AUTOMOBILE NUMERO 1 EN TUNISIE AU PREMIER SEMESTRE 2018    Tunisie: Les soldes d'été à compter du 2 Aout    La Société Commerciale de Pneumatiques et BRIDGESTONE lancent la marque DAYTON en Tunisie    Tabarka Jazz Festival 2018 : programme du festival Off du 20 au 28 juillet et report de la session principale    La Tunisie participe à la finale mondiale de Neymar Jr's Five au Brésil avec les Red Tigers    Yadh Ben Achour répond à ses détracteurs : Ni élection, ni présence, ni vote...    26,6%    Tunisie: Béji Caïed Essebsi n'a pas dit son dernier mot à l'égard de Youssef Chahed, selon Ammar Amroussia    Accord de partenariat entre la Fédération Tunisienne des Directeurs de Journaux et l'Association Nationale des Journalistes Chinois    En vidéo : 6 nouveaux projets soutenus par l'Ambassade de la République fédérale d'Allemagne    Tunisie: 40 migrants clandestins secourus au large de la Tunisie attendent toujours l'autorisation d'entrée au port de Zarzis    C'est l'impasse    Tournoi de Bucarest : Ons Jabeur se qualifie pour le deuxième tour    Coupe de la CAF (J3): Les rencontres de mercredi    Naples répond à la Juventus: 45 millions pour Benzema    Courtisé par la Juventus: Godin devrait rester à l'Atlético    Les Etoilés annoncent la couleur    Ngombé passe au CA    « Les informations sont à communiquer à la justice »    Séance plénière demain    Tunisie: Le parti Al Massar se retire définitivement du gouvernement de Youssef Chahed    Le groupe ARTES Renault, premier concessionnaire en Tunisie    Météo: Prévisions pour mercredi 18 juillet 2018    Noureddine Dougui: Ecole publique Tunisienne et excellence    Accroissement des échanges d'électricité avec les pays du Maghreb    Festival Sfax 2018: 40ème édition du 20 juillet au 15 août (Programme)    Les jeunes entreprises peinent à décoller    Les Belges débarquent pour mettre la pression sur la Tunisie sur la question des camps de rétention des migrants clandestins    Nul n'est à l'abri d'une faute médicale    Un joli cadeau et un goût d'inachevé    Métal progressif et rock tribal à l'assaut du Théâtre antique    Une palette riche et diversifiée    Festival Carthage 2018: Jamel, Maintenant ou à Jamais dans le coeur des Tunisiens (vidéos)    Deschamps, le combo du chef    La flamme partira de Fukushima    La situation dégénère    Une édition «fondatrice»    Une révolution en cache une autre    Tunisie – Mise en place d'une stratégie commune tuniso-algérienne pour mettre fin à la présence des groupes terroristes dans les régions frontalières    1061 personnes secourues et 60 tentatives mises en échec    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trop de gaspillage d'eau dans nos hôtels !
Tourisme
Publié dans Le Temps le 23 - 08 - 2008


*
Le touriste consomme en moyenne 300 litres d'eau par jour
L'eau constitue une source de consommation pour le touriste : celle des espaces verts des hébergements, des activités de loisirs (piscines, golfs, jardins...) Les touristes consomment jusqu'à deux fois plus d'eau que d'habitude. Soit 300 litres d'eau par jour et par personne.
Ce qui est élevé étant donné les ressources dont nous disposons actuellement. D'ou la nécessité d'économiser cette eau et de mettre fin à ce gaspillage qui guette nos unités hôtelières. De plus, la consommation d'eau par vacancier augmente avec le standing de l'hôtel : plus celui-ci est élevé, plus la consommation d'eau est importante. Ainsi l'arrosage des jardins exige 15 à 20 litres par m2, une toilette : 3 litres , un WC : 4 à 5 litres , une douche : 60 litres , un bain : 150 litres .Préoccupés par ce problème, on a commencé à prendre des mesures comme le traitement des eaux usées et sa réutilisation pour arroser jardins et golfs, la modernisation des systèmes de distributions d'eau pour limiter le gaspillage d'eau liée aux fuites (des tuyaux aux robinets, en passant par les chasses d'eau économiques). L'étude de l'ingénieur conseil Raoudha Lahache qui repose sur le diagnostic de l'état actuel de l'utilisation de l'eau dans 67 unités hôtelières réparties dans tout le pays a révélé que « 52% de la consommation spécifique est répartie entre l'irrigation des espaces verts, les pertes dans les réseaux et l'appoint aux piscines. » Il est vrai comme le souligne le TO français Easyvoyages « le vacancier peut lui aussi contribuer au bon usage de l'eau, en prenant des douches rapides, en fermant le robinet du lavabo pour se brosser les dents, en évitant de surcharger l'eau de la piscine en crème solaire par des bains répétés. Mis bout à bout, ces simples gestes permettent d'économiser des milliers de litres sur la consommation d'un hôtel dans l'année et de contribuer à long terme à une meilleure préservation de l'environnement des lieux touristiques. » La pression du tourisme est la plus forte au moment où les ressources en eau sont rares et demandées par l'irrigation. L'étude de l'universitaire Raoudha Lahache a permis de proposer des solutions à court, à moyen et à long terme pour réduire la consommation spécifique à 300 litres par nuitée. « Les solutions proposées sont d'ordre technique, organisationnel et réglementaire. Ces mesures qui nécessitent la mise en application effective du décret du 14 février 2002 relatif à l'audit des systèmes d'eau chez les gros consommateurs, ont permis de déduire que sur la base d'une consommation spécifique nationale actuelle du secteur touristique qui est de 566 litres par nuitée, ces mesures permettront à court terme une économie d'eau de 39%, ce qui ramènera la consommation
spécifique à court terme en 2010 à 346 litres par nuitée. A moyen terme, la poursuite de l'opération de l'audit, nécessaire tous les cinq ans, couplée à de nouvelles mesures techniques ont permis d'atteindre l'objectif de l'étude. En effet durant la période de 2010 à 2015, l'économie d'eau serait de 25,5% ce qui ramène la consommation spécifique à 201 litres par nuitée. » Même si la consommation du secteur touristique ne représente que 0,8% de la consommation nationale, conclut Raoudha Lahache l'application de cette stratégie permettra à la Tunisie de récupérer en dix années environ 80
M m3, ce qui correspond à la capacité d'un barrage »


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.