Que risque Rached Khiari ?    France: Les ambassadeurs de la Tunisie et l'Italie discutent la relance du tourisme    Médenine-Coronavirus : Une situation épidémiologique préoccupante    Inde-Coronavirus : Nouveau record quotidien de victimes!    Tunisie – Covid19 : Pourquoi refusent-ils d'accélérer la vaccination ?    Coupe de la CAF : L'Etoile du Sahel éliminée, le CS Sfaxien en quarts    Dans un marché déserté, la bourse de Tunis récupère timidement ses pertes    Assurances Maghrebia : Chiffre d'affaires en hausse de 12,81% au 1er trimestre 2021    « Mahdia, chroniques d'une ville heureuse », le récit enchanteur de Alya Hamza    Prolongation de la validité des certificats de visite technique    Ministère des Finances Facilitations en faveur des entreprises impactées par la crise du Covid-19    Syrie : Bashar Al-Assad présente sa demande de candidature aux élections présidentielles    Nouveau round FMI-Tunisie : y aurait-il de nouveaux crédits ?    Monde: Daily brief du 21 avril 2021    Afrique : 4,5 millions de cas Covid-19 confirmés    PSG vs Angers: Où regarder le match des quarts de finale de la Coupe de France du 21 avril?    Levée du sit-in des employés de Shems FM    CNRPS : Une application pour payer les cotisations en ligne    Manque de solidarité : Trabelsi fustige les grandes surfaces    Le Synagri fustige la hausse des prix des carburants    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 21 Avril 2021 à 11H00    Arrestation à Mahdia de trois personnes impliquées dans des affaires terroristes    Tunisie – météo : Brouillard local le matin et hausse des températures    Abdelkarim Harouni : Kaïs Saïed est un projet de dictateur !    MEMOIRE : Khalifa BOULAARES EL HERZI    L'ambassadeur Moez Mahmoudi renforce le cabinet du ministre de l'Economie, Ali Kooli    Populisme, accusations sans preuves et discours de bas niveau : Qui mettra fin aux dérapages des députés ?    CONDOLEANCES    Billet | Relais de croissance    Foot-Europe: le programme du jour    Al Ahly (Egypte) – Ali Maaloul entame son programme de réadaptation physique sur le terrain    BCT : Les avoirs en or de la Tunisie s'élèvent à 675 MD, à fin décembre 2020    News | Retour en octobre pour Dahmen    Coupe de la CAF | Salitas-CSS (17h00 à Ouagadougou) : Mettre les bouchées doubles    Foot – Les clubs anglais disent "stop" à la Super League !    Un blessé dans l'explosion d'une mine à Châambi    Un citoyen perd une jambe dans l'explosion d'une mine au Mont Chaâmbi    Dernière minute- Kasserine : Etat de santé du citoyen blessé dans l'explosion d'une mine    Israël : 73 ans d'existence mais que de nuages sur la fête !    Décès du président du Tchad Idriss Déby    Exposition collective «L'espace du dedans, livres d'artistes» à la galerie A. Gorgi : Un médium d'art total    Espace | Vol d'un hélicoptère sur Mars    Mood Talent organise sa 36e édition à Dar El Marsa du 23 au 25 avril    "Covid'Art Espoir" s'engage pour CoviDar    Tunisie : Le mois du patrimoine en ligne du 18 avril au 18 mai    Les indiscrétions d'Elyssa    «Le Cadeau» de Farah Nabulsi: Court simple et très émouvant    Par Henda Haouala – La série TV « Ken ya Makenech » : délicieuse, grave et soignée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quelle stratégie nationale?
La Banque Mondiale infléchit de nouvelles orientations fondées sur le savoir
Publié dans Le Temps le 23 - 04 - 2009

Conformément à la nouvelle ligne de conduite et à la stratégie révisée de la Banque Mondiale qui consiste à confier aux pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) la responsabilité de définir leurs plans d'actions nécessaires à leur développement humain et durable,
l'institution de Bretton Woods poursuit son étroite collaboration et son assistance technique aux pays de la région pour l'édification d'une économie fondée sur la connaissance. A ce titre, l'Institut de la Banque Mondiale organise du 17 au 21 mai 2009 à Alexandrie, un atelier de travail consacré à la mise en place des plans d'action concrets favorisant le développement d'une économie fondée sur le savoir dans huit pays de la région MENA.
Organisé en collabration avec le Département régional MENA de la Banque Mondiale, Bibliothèque d'Alexandrie, le Conseil de Compétitivité national égyptien, le Forum égyptien de la Recherche économique, l'atelier de travail s'inscrit dans le cadre du Programme « Connaissance pour le Développement » de l'Institut de la Banque Mondiale. L'objectif de ce workshop qui réunira des représentants des huit pays participant (l'Algérie, l'Egypte, la Jordanie, le Koweït, Qatar, le Maroc, l'Arabie-Saoudite et la Tunisie), est d'arrêter une stratégie pays et un schéma directeur concrets permettant à chaque pays de la région MENA de spécifier les facteurs déterminants à assoeir une économie fondée sur la connaissance (EFC) de manière à relever les défis de la compétitivité, stimuler la croissance et réduire le taux de chômage de la région.
La structure économique, l'éducation, les Technologies de l'information et de la communication (TIC) et l'innovation, étant les principaux indicateurs de base et déterminants de l'EFC. Des représentants de l'administration , du secteur public, du secteur privé, de la société civile et des médias forment l'équipe de travail de chaque pays. A travers un échange d'idées et d'expériences et une base de données riche fournis par les experts de la Banque Mondiale, les équipes de travail procèderont à l'élaboration d'un rapport final en matière de l'EFC.
Le passage d'une économie matérielle à une économie immatérielle marque l'émergence d'un nouveau modèle économique et d'une nouvelle politique fondés sur le savoir. Cette économie du savoir émerge suite à plusieurs multiplicateurs dont l'augmentation et la transformation de la structure de la population, la montée en flèche des outils d'information et de télécommunication, et la réduction de leurs coûts.
Afin de promouvoir la croissance économique et relever les défis de la mondialisation, les pays de la Région MENA n'ont d'alternative que de s'aligner à la nouvelle donne favorisant la dématérialisation de la production et la tertiarisation de l'économie. Toutefois, les préalables nécessaires à l'édification d'une EFC font encore défaut chez les pays de la région MENA. La conjonction entre politique économique, éducation, innovation et recherche & développement, n'est pas encore établie. En fait, malgré les réformes entreprises sur le système éducatif dans maints pays de la région, la qualité de la formation reste inadaptée aux exigences de la nouvelle donne, le taux de chômage élevé demeure le talon d'Achille de la région, la croissance économique est jugée volatile et balbutiante et les investissements dans les TIC, l'innovation et la recherche et développement sont en deçà des attentes.
Les pays de la région dont la Tunisie sont appelés à dépasser toutes ses insuffisances de manière à être en harmonie avec les transmutations profondes de l'économie internationale.
En attendant L'EFC conférence qui se tiendra au mois de novembre 2009 à Tunis avec la participation de 22 pays arabes, l'atelier de travail qui se déroulera à Alexandrie servira de schéma directeur et fournira une stratégie pays sur la voie de l'édification de l'économie fondée sur la connaissance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.