Anthony Fauci au cœur d'un scandale impliquant un laboratoire en Tunisie    Marseille – PSG : Liens streaming pour regarder le match    LC Afrique (2e tour retour) – Espérance ST : obligation de résultat pour retrouver la phase de poules    Foot-Europe: le programme du jour    NBA : les Bulls toujours invaincus, Cleveland enfin vainqueur    Man United – Liverpool : les compos probables    Deux décès à cause des pluies à Kasserine    Tunisie – METEO : Appel à la vigilance !    Tunisie – Suspension de la circulation du métro léger et prolongement des trajets des bus de correspondance    Tunisie – Intempéries : Décès de deux personnes à Thala    Ammar Mahjoubi: Violence et insécurité à l'époque romaine    Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Des policiers agressent le président de l'ESS La FTF dénonce    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    L'Office des œuvres scolaires se digitalise    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Tunisie – France : Entretien téléphonique Charfeddine-Darmanin    Cour de cassation : I Watch appelle l'exécutif à entériner la nomination de Moncef Kchaou    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Etats-Unis: Donald Blome proposé pour le poste d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire au Pakistan    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La vie dans tous ses états
Parution: Recueil d' Aboul Kacem Chebbi " Aghani El Hayet ", présenté et commenté par Jalal El Mokh
Publié dans Le Temps le 27 - 12 - 2009

La célébration du centenaire de notre poète national Aboul Kacem Chebbi a été l'occasion pour l'édition de plusieurs livres sur la vie de l'homme et sur son œuvre mémorable.
La dernière en date, fut celle de l'écrivain Jalal El Mokh qui s'est penché sur le fameux recueil du poète " Aghani El Hayet " en y effectuant une approche critique plus ou moins différente de celles qui ont précédé grâce à une (re)lecture minutieuse qui a débouché sur ce livre où l'auteur semble opter pour d'autres pistes de prospection de l'univers du poète en allant fouiller entre les lignes d'autres indices sur la virtuosité et le génie de Chebbi et sur la subtilité et la préciosité de sa poésie.
Dans sa présentation du recueil, Jalal El Mokh met l'accent sur l'apport du poète dans le renouvellement de la poésie arabe et tunisienne : " Abou Kacem Chebbi, peut-on lire dans cette introduction, avait la certitude absolue que sa poésie allait produire une révolution poétique dans la littérature arabe en général et dans la littérature tunisienne en particulier... ". L'auteur nous fournit plusieurs vers pour illustrer ce défi que le poète voulait relever : le poète est un artiste déchaîné, révolté dont les rêves se heurtent souvent contre l'ignorance, l'incompréhension, l'indifférence et la passivité d'un peuple appelé pourtant à décider de son destin. La poésie est donc, telle que définie par le poète lui-même dans son poème intitulé " Ma poésie ", " un cri de l'âme triste ", " l'écho d'un cœur en pleurs ", " la beauté des lumières crépusculaires " et " l'inspiration de la vie et le langage des anges ". Toutes ces définitions données à la poésie semblent rompre avec les différentes conceptions qu'on se faisait sur la poésie classique jusque-là répandue ! Aboul Kacem Chebbi, précise l'auteur, lance son manifeste poétique révolutionnaire à travers non seulement sa poésie mais aussi, à travers sa fameuse conférence sur " l'imaginaire poétique chez les Arabes " qui a provoqué à l'époque, un grand tollé chez les conservateurs et qui constitue la ligne directrice dans la réalisation des objectifs de la poésie et des aspirations du poète à travers son œuvre créative qui réunit à la fois esthétique et critique.
La poésie chez Abou Kacem Chebbi est synonyme de la vie dans tous ses états ; elle a pour seule inspiration la beauté, la liberté, la sincérité et ne doit en aucune façon être un moyen de flatteries serviles pour arriver à ses fins alors que la poésie passe pour " une épée que le poète doit brandir tout haut pour lutter contre les dérives de la société, quelle que soit leur nature... ". L'auteur de ce livre va plus loin dans son analyse de la poésie du recueil " Aghani El Hayet " pour affirmer que notre poète, tout en étant imprégné jusqu'aux moelles des principes et des courants littéraires et poétiques arabes, est également influencé par l'école occidentale, notamment par les romantiques européens dont les œuvres lui parvenaient à travers la traduction. L'impact de ces derniers sur notre poète ne se borne pas aux thèmes abordés (la nature, l'amour, la mélancolie, l'évasion, l'isolement, la révolte...) mais également au niveau de l'écriture qui prend des formes nouvelles dans l'oeuvre du poète, s'écartant peu à peu des contraintes de la poésie classique, ce qui ouvrira plus tard la voie à la poésie libre.
L'auteur Jalal El Mokh nous entraîne dans une (re)lecture de tout le recueil durant laquelle nous aurons droit à des annotations en bas des pages, tantôt explicatives, tantôt critiques, accompagnant les poèmes, ce qui facilite aux jeunes lecteurs l'accès au sens des vers et à bien apprécier la poésie et la sensibilité d'Abou Kacem Chebbi.
Hechmi KHALLADI

* Recueil d'Abou Kacem Chebbi " Aghani El Hayet " présenté et commenté par Jalal El Mokh, Editions Dar Al Maâref, Sousse, 2009.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.