Tunisie-Directeur de l'ENIS [VIDEO] : « Nous cherchons à améliorer le classement de nos universités dans le monde »    Où voir les matches d'Aissa Laidouni et Anis Ben Slimane en Europa League ?    Youssef Bouzakher : « La dissolution du CSM n'a jamais été évoquée par le chef de l'Etat »    Dr Rim Belhassine Cherif, Président du groupe régional pour l'Afrique de la Commission d'Etudes 13    Tunisie – Covid : Fermeture d'un troisième établissement scolaire à Djerba    Inauguration du nouveau siège de l'ambassade de l'Etat de Palestine en Tunisie    La Proparco et l'UIB renforcent leur soutien aux entrepreneurs tunisiens affectés par la crise sanitaire    Ali Laârayedh s'offre une sortie qui évoque le dernier repas du condamné    Importation de véhicules en Algérie: Le problème serait-il en voie de règlement?    Zaghouan : Récupération d'une terre domaniale agricole de 120 hectares à Djebel Oust    Kais Saied: Nous n'avons pas de problèmes avec les juifs mais plutôt avec les colonisateurs    France : 3 ministres épinglés pour dissimulation de revenus ça fait beaucoup!    Le marché boursier termine la séance de mercredi, sur une note morose    Tunisie : Rached Ghannouchi reçoit l'ambassadeur de France    L'administration publique, un ''obstacle'' pour 3/4 des PME    Précisions du ministère de la Justice concernant le pass vaccinal    Affaire Khashoggi : le Saoudien arrêté à Paris ne serait pas le bon, Macron soulagé    Coupe Arabe FIFA 2021 : Programme des quarts de finale les 11 et 12 décembre    Les pays où les habitants ont été le plus souvent ivres    Abdellatif Mekki : Les personnes qui gardent encore espoir en Kaïs Saïed n'ont rien compris !    TRANSTU: Changement du trafic du métro sur la ligne 1, entre les stations "Mohamed Ali" et "Kabaria"    NBA : Lakers et Knicks à la relance, Dallas renversé par Brooklyn    UCL : Le Barça pourrait se qualifier ce mercredi ?    Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir    Tunisie: Vers la vaccination des enfants âgés de 5 ans ?    Mandat de dépôt contre le policier ayant agressé le directeur du lycée 9 avril à Sidi Bouzid    Exposition photos, films, concerts et arts numériques au programme de la 1ère édition du "Nawaat Festival"    L'entreprise autrement: Le retard est devenu fatal    Variant «Omicron» — Reprise économique: L'imprévisibilité...!    JTC: Les spectacles au programme du 8 décembre 2021    Sfax: Concert afro-tunisien au théâtre municipal [Vidéo]    Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé    L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat    LC Europe (Poules / 6è j): le programme de ce mercredi    Le comité scientifique annonce une bonne nouvelle    Comment rendre le système éducatif plus efficace en Tunisie ? Ridha Zahrouni s'exprime sur le sujet [Vidéo]    CONDOLEANCES    Tunisie-officiel : Nouvelle date d'un jour férié    NEWS: Héni Amamou passe à l'EST    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre    Les JTC 2021 rendent hommage à la Troupe de la ville de Tunis : Une consécration pour l'Histoire et le parcours    «Corde inconnue, fragment 1» de Fatma ben Aissa à Atelier Y: Déambulation artistique    Tunisie: Augmentation de 14% des prix du fer de construction    Tunisie : Signature d'un contrat de concession pour la restauration «d'El Karaka » de la Goulette et sa transformation en musée de la céramique artisanale    Connect International : Une visite à la capitale sénégalaise Dakar    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    JO d'hiver 2022 : Le Kremlin appelle à des JO libres de toute politique    Tunisie : Focus sur le projet de réaménagement du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Vox Populi... Anthologie de la Révolution Tunisienne » de Jalel El Mokh
Vient de paraître
Publié dans Le Temps le 15 - 08 - 2012


En plein cœur...

Décidément, la Révolution tunisienne passe aussi par la poésie. Que de poèmes ont été composés en son nom !
En effet, cette Révolution a constitué un objet d'inspiration privilégié pour plusieurs écrivains et poètes. Du déclenchement de l'étincelle de la révolution qui eut lieu le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid jusqu'au 14 janvier 2011, date de la fuite du président déchu, et durant tous les mois suivants, beaucoup d'encre a coulé sur les colonnes des journaux nationaux et internationaux, les uns entendent proposer une lecture singulière de la Révolution, d'autres se contentent de relater des faits. Mais ce qui attire l'attention, c'est cette profusion de poèmes consacrés à la Révolution qui passe pour une expression fidèle et singulière des sentiments suscités par ce grand événement et un grand témoignage d'admiration pour un peuple brave qui a mis fin à plusieurs décennies de soumission et de répression.

Ces poèmes, publiés initialement soit dans des revues ou des journaux tunisiens, soit sur le net, ont été minutieusement sélectionnés pour le plaisir et l'intérêt qu'ils procurent chez les différents lecteurs, quel que soit leur âge ou leur sexe, vu les thèmes qu'ils abordent qui sont d'une actualité brûlante. Ces poèmes qui glorifient la Révolution en chantant l'amour, la paix, l'égalité et la dignité méritent d'être réunis dans un livre afin de les conserver, tel un document précieux pour l'histoire de la Tunisie, pour les transmettre aux futures générations. Aussi un besoin impérieux d'en faire une anthologie fut-il ressenti par Jalal El Mokh, écrivain et poète tunisien, qui prit l'initiative de rassembler ces poèmes épars dans cet ouvrage intitulé : « Vox Populi...Anthologie de la Révolution.», l'expression étant puisée dans la citation latine : « Vox populi...Vox Dei », qui se

traduit souvent par : « La voix du peuple est la voix de Dieu » et qui rejoint un peu le célèbre vers de notre poète national Abou Kacem Chebbi : « Lorsqu'un jour le peuple veut vivre / Force est pour le Destin, de répondre »

Un regard sommaire sur cette anthologie montre qu'un bon nombre de ces poèmes sélectionnés ont été publiés entre janvier et octobre 2011, couvrant ainsi presque toute une année de révolution, période durant laquelle une soudaine inspiration, ô combien heureuse, s'est emparée des poètes, nationaux et étrangers, endurcis ou en herbes, qui ont donné libre cours à leurs sentiments et impressions éprouvés lors de ce grand événement historique vécu par la Tunisie, voire par tous les peuples de la Terre qui, à vrai dire, ont été surpris, émerveillés par cette Révolution. j'ai dit par tous les peuples de la Terre, car, outre les commentaires, les descriptions et les analyses suscitées à travers le monde par cette Révolution et qui ont fait la une des grands quotidiens et célèbres revues, tous les autres arts se sont penchés sur cet événement exceptionnel (littérature, poésie, cinéma, théâtre, peinture...) pour en

faire une source d'inspiration inépuisable. Un grand nombre de livres ont paru depuis la Révolution, en Tunisie comme à l'étranger, en arabe et en français. Nombreuses sont aussi les productions artistiques et culturelles qui ont traité de l'événement. Toujours est-il que la production poétique dans ce sens a prévalu. C'est peut-être pourquoi Jalal El Mokh s'est intéressé aux poèmes dédiés à la Révolution en entretenant un travail de fourmi dans la lecture et la relecture de centaines de poèmes pour en sélectionner les meilleurs, du moins ceux qu'il a voulu partager et savourer avec ses lecteurs ! Plusieurs poèmes sont accompagnés d'annotations en bas des pages où le lecteur pourrait trouver quelques renseignements sur chacun des auteurs des textes.

Dans cet ouvrage de 150 pages et dont la couverture est conçue par Mohamed Jouou, l'auteur nous livre une collection de 60 poèmes écrits sur la Révolution, non seulement par des poètes célèbres et chevronnés, mais aussi par des poètes en herbe que la Révolution a tant impressionnés à tel point qu'ils ont donné libre cours à leur effusion poétique qui a fait naitre d'admirables poèmes très émouvants, glorifiant la Révolution, ses martyrs et ses idéaux. Les textes présentés dans cet ouvrage ne répondent ni à un ordre chronologique ni à un regroupement thématique, mais ils sont réunis selon un critère géographique : les poèmes écrits par des Tunisiens d'abord, suivis par ceux provenant de poètes maghrébins. Viennent ensuite les textes publiés par des Africains et enfin ceux de poètes français.

C'est Jalal El Mokh lui-même qui ouvre le bal en insérant dans cette anthologie son fameux poème : « L'ultime discours », un long poème qu'il a dédié à Mohamed Bouazizi, considéré désormais l'un des principaux héros de la Révolution. Suivent les autres poèmes, tantôt à forme fixe, tantôt en vers libres, qui rendent hommage à la Révolution, à la prouesse du peuple tunisien et aux martyrs tombés pour la liberté. Différents thèmes relatifs à la Révolution y sont traités : les uns parlent des mutations sociales et politiques engendrées par cet évènement, d'autres évoquent les années de tyrannie, de soumission et d'injustice, d'autres encore constituent un hymne célébrant la gloire du peuple et exaltant ce changement vers une nouvelle ère démocratique. Bref, un document précieux comportant des productions poétiques éparses qui pourraient facilement disparaître un jour, si ce n'était l'effort

fourni par Jalal El Mokh qui a consacré toute une année à fouiller dans les différentes publications en papier et dans les éditions numériques pour enfin sélectionner ce beau florilège de poésie dédiée à la Révolution et le conserver dans ce livre. Une anthologie qui se veut une commémoration d'un événement rare dans l'histoire de la Tunisie et de tous les pays du monde et qui constitue sans doute une référence historique, utile pour les générations futures et pour la mémoire collective. Espérons qu'un jour, l'auteur nous livrera une nouvelle anthologie consacrée à une sélection de poèmes en langue arabe qui ont chanté la Révolution Tunisienne et dont la plupart sont dignes d'être rassemblés en un seul ouvrage !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.