Tunisie – Djerba : Trois morts, 11 rescapés et trois disparus dans le naufrage d'une barque    Wimbledon 2022 : Sur quelles chaines suivre Ons Jabeur ce vendredi ?    Zaghouan | Des mandats de dépôt à l'encontre de 3 fonctionnaires et un responsable de groupement hydraulique    Tunisie – Le budget alloué au référendum atteindra 50 millions de DT    Tunisie – Tataouine : Covid 19 : Un décès et 44 nouveaux cas en un jour    La conférence sur la gestion du spectre des fréquences au Moyen-Orient et en Afrique du nord de retour pour sa 6ème édition    DES COMPTEURS ELECTRQUES INTELLIGENTS EN TUNISIE    Mohamed Tlili Mansri : les membres de l'Isie seront entièrement dédiés à leur mission    L'Algérie s'engage à satisfaire les besoins énergétiques de la Tunisie    CAF – Entraîneur de l'Année : aucun coach tunisien nominé !    CAF – Joueur Africain de l'Année : Ali Maaloul seul tunisien nominé    Festivals été 2022: La palestinienne Dalel Abu Amneh à Hammamet et à Dougga    Ce dimanche, accès gratuit aux musées, sites et monuments historiques    Ooredoo Tunisie lance un Experience Center pour soutenir les startups    Notation – Moody's : Des perspectives négatives pour le secteur bancaire tunisien    CONDOLEANCES : Abir JEBALI    Galaxy Z Flip3 résiste à plus de 418 502 pliages et 143H de live stream    Evénement Music To Act: 15h de music non stop à Yuka Tunis pour la bonne cause    Ukraine : Comment Biden et Erdogan font leur beurre avec la guerre de Poutine    Variole du singe : Urgent : premier cas dans un pays très visité par les Tunisiens    Officiel : La France accueillera 4000 travailleurs Tunisiens    UGTT-UTICA :Lorsque les deux centrales trouvent un terrain d'entente    La tension monte devant le ministère de la Santé: Les détails    Sommet de l'OTAN à Madrid | Un revers pour Moscou ?    Ils ont dit…    Tout savoir sur les secrets à bord des avions    Théâtre | « Le quatrième pouvoir » d'Abdelkader Ben Saïd, d'après une idée de Néji Zaïri : Les liaisons dangereuses    Issam Bouguerra primé à Paris, emprisonné à Tunis pour usage de cannabis    ISIE: Point de la situation des préparatifs relatifs à l'organisation du référendum [Vidéo en direct]    Révélations choquantes de Imed Hammami concernant Rached Ghannouchi    L'écart entre la production et la consommation des produits pétroliers estimé à 58 milles barils /jour    De la réforme de l'enseignement...    NEWS | Harzi vers Ittihad Tripoli    Maâloul annoncé partant : Démenti du président de l'EST    Änis Ben-Hatira rejoint le club autrichien de première division SCR Altach    Tunisie : La nouvelle constitution sera publiée aujourd'hui    Dégradation de l'état de santé des magistrats qui observent une grève de la faim    Décès de Hichem Rostom : Un monstre sacré du cinéma et du théâtre tunisien s'en va...    Natasha Franceschi rencontre le gouverneur de Tunis    Météo du jeudi 30 juin 2022    Sahara libyen :20 cadavres repéchés à cause de la désydratation    Le Mufti de la république :le 9 juillet 2022 ,la fête du sacrifice    Première médaille d'or pour la Tunisie aux JM Oran 2022 remportée au Pétanque    Sommet de l'OTAN à Madrid : Revenir aux origines !    Pour chaque service gagnant de Ons Jabeur, 100 € seront versés pour un lycée à Siliana    Voici le top 20 de meilleures chansons de l'Histoire de la musique    Reportage sur l'exposition «Abd el-Kader» au MUCEM de Marseille : L'Emir aux multiples dimensions    Mohamed Ibrahim Hsairi: Si j'étais l'Irak!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Vox Populi... Anthologie de la Révolution Tunisienne » de Jalel El Mokh
Vient de paraître
Publié dans Le Temps le 15 - 08 - 2012


En plein cœur...

Décidément, la Révolution tunisienne passe aussi par la poésie. Que de poèmes ont été composés en son nom !
En effet, cette Révolution a constitué un objet d'inspiration privilégié pour plusieurs écrivains et poètes. Du déclenchement de l'étincelle de la révolution qui eut lieu le 17 décembre 2010 à Sidi Bouzid jusqu'au 14 janvier 2011, date de la fuite du président déchu, et durant tous les mois suivants, beaucoup d'encre a coulé sur les colonnes des journaux nationaux et internationaux, les uns entendent proposer une lecture singulière de la Révolution, d'autres se contentent de relater des faits. Mais ce qui attire l'attention, c'est cette profusion de poèmes consacrés à la Révolution qui passe pour une expression fidèle et singulière des sentiments suscités par ce grand événement et un grand témoignage d'admiration pour un peuple brave qui a mis fin à plusieurs décennies de soumission et de répression.

Ces poèmes, publiés initialement soit dans des revues ou des journaux tunisiens, soit sur le net, ont été minutieusement sélectionnés pour le plaisir et l'intérêt qu'ils procurent chez les différents lecteurs, quel que soit leur âge ou leur sexe, vu les thèmes qu'ils abordent qui sont d'une actualité brûlante. Ces poèmes qui glorifient la Révolution en chantant l'amour, la paix, l'égalité et la dignité méritent d'être réunis dans un livre afin de les conserver, tel un document précieux pour l'histoire de la Tunisie, pour les transmettre aux futures générations. Aussi un besoin impérieux d'en faire une anthologie fut-il ressenti par Jalal El Mokh, écrivain et poète tunisien, qui prit l'initiative de rassembler ces poèmes épars dans cet ouvrage intitulé : « Vox Populi...Anthologie de la Révolution.», l'expression étant puisée dans la citation latine : « Vox populi...Vox Dei », qui se

traduit souvent par : « La voix du peuple est la voix de Dieu » et qui rejoint un peu le célèbre vers de notre poète national Abou Kacem Chebbi : « Lorsqu'un jour le peuple veut vivre / Force est pour le Destin, de répondre »

Un regard sommaire sur cette anthologie montre qu'un bon nombre de ces poèmes sélectionnés ont été publiés entre janvier et octobre 2011, couvrant ainsi presque toute une année de révolution, période durant laquelle une soudaine inspiration, ô combien heureuse, s'est emparée des poètes, nationaux et étrangers, endurcis ou en herbes, qui ont donné libre cours à leurs sentiments et impressions éprouvés lors de ce grand événement historique vécu par la Tunisie, voire par tous les peuples de la Terre qui, à vrai dire, ont été surpris, émerveillés par cette Révolution. j'ai dit par tous les peuples de la Terre, car, outre les commentaires, les descriptions et les analyses suscitées à travers le monde par cette Révolution et qui ont fait la une des grands quotidiens et célèbres revues, tous les autres arts se sont penchés sur cet événement exceptionnel (littérature, poésie, cinéma, théâtre, peinture...) pour en

faire une source d'inspiration inépuisable. Un grand nombre de livres ont paru depuis la Révolution, en Tunisie comme à l'étranger, en arabe et en français. Nombreuses sont aussi les productions artistiques et culturelles qui ont traité de l'événement. Toujours est-il que la production poétique dans ce sens a prévalu. C'est peut-être pourquoi Jalal El Mokh s'est intéressé aux poèmes dédiés à la Révolution en entretenant un travail de fourmi dans la lecture et la relecture de centaines de poèmes pour en sélectionner les meilleurs, du moins ceux qu'il a voulu partager et savourer avec ses lecteurs ! Plusieurs poèmes sont accompagnés d'annotations en bas des pages où le lecteur pourrait trouver quelques renseignements sur chacun des auteurs des textes.

Dans cet ouvrage de 150 pages et dont la couverture est conçue par Mohamed Jouou, l'auteur nous livre une collection de 60 poèmes écrits sur la Révolution, non seulement par des poètes célèbres et chevronnés, mais aussi par des poètes en herbe que la Révolution a tant impressionnés à tel point qu'ils ont donné libre cours à leur effusion poétique qui a fait naitre d'admirables poèmes très émouvants, glorifiant la Révolution, ses martyrs et ses idéaux. Les textes présentés dans cet ouvrage ne répondent ni à un ordre chronologique ni à un regroupement thématique, mais ils sont réunis selon un critère géographique : les poèmes écrits par des Tunisiens d'abord, suivis par ceux provenant de poètes maghrébins. Viennent ensuite les textes publiés par des Africains et enfin ceux de poètes français.

C'est Jalal El Mokh lui-même qui ouvre le bal en insérant dans cette anthologie son fameux poème : « L'ultime discours », un long poème qu'il a dédié à Mohamed Bouazizi, considéré désormais l'un des principaux héros de la Révolution. Suivent les autres poèmes, tantôt à forme fixe, tantôt en vers libres, qui rendent hommage à la Révolution, à la prouesse du peuple tunisien et aux martyrs tombés pour la liberté. Différents thèmes relatifs à la Révolution y sont traités : les uns parlent des mutations sociales et politiques engendrées par cet évènement, d'autres évoquent les années de tyrannie, de soumission et d'injustice, d'autres encore constituent un hymne célébrant la gloire du peuple et exaltant ce changement vers une nouvelle ère démocratique. Bref, un document précieux comportant des productions poétiques éparses qui pourraient facilement disparaître un jour, si ce n'était l'effort

fourni par Jalal El Mokh qui a consacré toute une année à fouiller dans les différentes publications en papier et dans les éditions numériques pour enfin sélectionner ce beau florilège de poésie dédiée à la Révolution et le conserver dans ce livre. Une anthologie qui se veut une commémoration d'un événement rare dans l'histoire de la Tunisie et de tous les pays du monde et qui constitue sans doute une référence historique, utile pour les générations futures et pour la mémoire collective. Espérons qu'un jour, l'auteur nous livrera une nouvelle anthologie consacrée à une sélection de poèmes en langue arabe qui ont chanté la Révolution Tunisienne et dont la plupart sont dignes d'être rassemblés en un seul ouvrage !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.