Le patronat libyen sollicite les compétences et la main-d'œuvre tunisiennes    COVID-19 Sousse, situation au 25 Janvier: 62 nouveaux cas et 8 nouveaux décès    Tunisie: En images, manifestation au Kef pour réclamer la libération des détenus    Tunisie [Vidéo]: Coup d'envoi du Match Olympique de Béja contre Espérance Sportive de Tunis    Mechichi : Une carte des centres de vaccination contre le coronavirus a été établie    CONDOLEANCES : M. Nabil JERIDI    Le FLAGSHIP KILLER MI 10T Pro-5G de XIAOMI débarque enfin en Tunisie    CONDOLEANCES    Espérance de Tunis : le Ghanéen Khaled Abdelbasset espérantiste jusqu'en 2023    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 26 Janvier 2021 à 11H00    Mobilisation tous azimuts en faveur de l'adaptation au changement climatique en Tunisie    Le premier ministre italien présente sa démission    Débats houleux à l'ARP, levée de la séance plénière    Attijari bank annonce un PNB de 488 millions de dinars en 2020    Liste des hôtels dédiés au confinement obligatoire de 7 jours à l'arrivée en Tunisie    Tunisie – météo : Poursuite des pluies dans le nord et vent fort sur les côtes    Commémoration du 40e jour de son décès : Abdelwahab Bouhdiba, le sociologue émérite    ARP | Aujourd'hui, vote de confiance aux nouveaux ministres : Hichem Mechichi à l'épreuve de ses choix!    Tunisie-Fayçal Tebbini: En l'absence de la Cour constitutionnelle, Kais Saied est la Cour constitutionnelle    Tunisie: Noureddine Bhiri: Les têtes du pouvoir ne sont pas en conflit [vidéo]    Une jeunesse désœuvrée : Les oubliés de la «Révolution»    Programme TV du mardi 26 janvier    Les indiscrétions d'Elyssa    Volleyball | Coupes d'Afrique des jeunes : Vers l'annulation...    Mini-Football | Super League Elite (3e journée) : Arriadh confirme, La Marsa cale    Stupeur sur fond d'ambiance délétère au CA : Supplice clubiste !    Télétravail : Quelles sont les entreprises qui investissent dans les solutions IT?    A l'occasion de son 102e anniversaire : «Taraji Pay» voit le jour    Contrepoint | Culture... et interrogations    18e édition du festival des cinémas d'Afrique en ligne : Le numérique comme issue    Mohamed Ammar : Le gouvernement Mechichi est, moralement et politiquement, déchu    Au Bardo, face à des manifestants hurlants, on aligne des camions blindés    Tunisie-Ligue 1 (J10): les matches de ce mardi et programme TV    Tunisie: Les échanges commerciaux avec l'extérieur ont enregistré une baisse    Kaïs Saïed doit choisir : l'Etat ou le chaos    Tunisie – Un haut conseil de la sûreté de l'Etat hors norme où tous les coups étaient permis    Appel à candidatures pour le projet "Académie des Musiciens créateurs"    Ramadan 2021: Nouvelle série "Kan Ya Makanesh" d'Abdelhamid Bouchnak avec Hatem Belhaj    Exposition collective "Géographie de l'intime" à la station d'art B7L9 du 29 janvier au 7 mars    [TRIBUNE] #Jeunesse #Espoir !    Covid-19 : Joe Biden durcit les règles d'entrée aux Etats-Unis    A «l'Orient-Express»... le voyage n'était pas de tout repos    Voici pourquoi la souche britannique pourrait provoquer une mortalité accrue    Etats-Unis: Le procès de Trump devant le sénat débutera le 8 février    Mustapha El Haddad: L'embrigadement des jeunes pour le jihad «Le paradoxe tunisien»    Twitter suspend un compte de l'ayatollah Ali Khamenei    Etats-Unis-Investiture: Kais Saied félicite Joe Biden    De Trump à Biden: la force de la symbolique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mitchell déterminé; Netanyahu un peu plus conciliant
Paix au Proche-Orient
Publié dans Le Temps le 24 - 04 - 2010

L'émissaire américain George Mitchell, en visite au Proche-Orient pour relancer le processus de paix, a assuré hier Benjamin Netanyahu de la détermination des Etats-Unis à garantir la sécurité d'Israël et à obtenir un accord prévoyant la création d'un Etat palestinien.
"Cela était la politique américaine. C'est la politique américaine. Ce sera la politique américaine", a déclaré Mitchell au chef du gouvernement israélien, répétant la promesse faite par Barack Obama la semaine dernière de maintenir des liens forts et durables entre les deux pays.
Cette visite de l'émissaire de la Maison blanche intervient alors que les relations entre Américains et Israéliens se sont tendues à propos de la question des activités de colonisation d'Israël en Cisjordanie et à Al Qods-Est.
Benjamin Netanyahu cherche à dissiper les tensions apparues ces dernières semaines avec Washington, sans céder de terrain sur le sujet des colonies.
La frange ultra-orthodoxe de son gouvernement de coalition ne veut pas entendre parler de concessions aux Palestiniens et aux Américains qui demandent un gel de ces activités de peuplement.
"Notre politique à Jérusalem ne changera pas. Il n'y aura pas de gel à Jérusalem. Pourquoi céderais-je sur Jérusalem?" a répété le chef du gouvernement israélien jeudi à la télévision.
Il s'est montré un peu plus conciliant hier face à George Mitchell. "Je suis impatient de travailler avec vous et avec le président Obama à promouvoir la paix. Nous le voulons vraiment. Nous savons que vous le voulez vraiment. Nous espérons que les Palestiniens répondront qu'ils veulent faire avancer ce processus", a-t-il déclaré.
L'émissaire de Barack Obama a visité la région une douzaine de fois au cours de l'année passée, sans faire sortir de l'impasse les négociations de paix interrompues par l'agression de l'armée israélienne contre Gaza en décembre 2008.
George Mitchell a rencontré hier le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, un travailliste, et il devait se rendre dans la soirée en Cisjordanie pour y converser avec le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.
Selon le quotidien israélien Haaretz, Benjamin Netanyahu aurait proposé l'établissement d'un Etat palestinien doté de frontières provisoires.
L'offre du Premier ministre israélien, minimisée hier par un haut responsable israélien, a pour objet de faire revenir la partie palestinienne dans la négociation.
En échange, Netanyahu demanderait aux Américains de reporter toute discussion concernant les colonies israéliennes en territoires occupés et notamment à Al Qods, écrit Haaretz.
Mahmoud Abbas fait du gel du programme de colonies un préalable à la reprise des pourparlers.
Selon le journal, Benjamin Netanyahu s'engagerait également à éviter toute "provocation" vis-à-vis des Palestiniens, sans que l'on sache exactement ce que cela recouvre.
Le Premier ministre israélien attendrait de son côté une attitude plus ferme de Washington envers l'Iran et la Syrie.
Il s'agit de la première visite de l'émissaire américain dans la région depuis les entretiens entre Barack Obama et Benjamin Netanyahu il y a un mois à Washington, qui ont confirmé le différend existant entre les deux pays au sujet des colonies.
Israël n'a toujours pas répondu au sujet de la liste de onze mesures proposées par les Etats-Unis lors de l'entretien à la Maison blanche.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.