Hausse de l'encours de la dette publique de 12,2%, à 101,2 milliards de dinars, à fin août 2021    Nabeul : Saisie de 4 tonnes de semoule et 47658 litres de lait    Erdogan expulse dix ambassadeurs dont ceux de la France, des USA et de l'Allemagne    Affaire des licences de taxis collectifs : 11 suspects dont deux anciens gouverneurs    Photo du jour : Un « bijou » architectural construit à des dizaines de mètres de la présidence du gouvernement !    La FTF en total soutien de Maher Karoui    Tunisie : Le monde change, la STEG « évolue »    Etoile du sahel : Agression de certains policiers sur Maher Karoui    FC Barcelone vs Real Madrid : Liens streaming pour regarder le match    Manifestation contre Kaïs Saïed devant le consulat de Tunisie à Pantin    Dernière minute – Chiffres officiels : Quasi-blocage de l'investissement, fin septembre 2021    Tunisie – La STEG suspend ses services en ligne    COVID 19 : La Russie enregistre une flambée inédite de la situation épidémiologique    Tunisie : L'état d'exception face aux tentations d'ingérence internationale    Nouvelles mesures imposées aux voyageurs en prévision d'une nouvelle vague Covid-19    Tunisie : L'ancien ministre Abdelbaki Hermassi n'est plus    Importation des voitures de luxe : L'austérité doit concerner les voitures administratives et non pas les voitures privées    La cheffe du gouvernement reçoit Ons Jabeur    Infrastructure : Le stade olympique de Sousse opérationnel dès mars 2022    Décès de l'ancien ministre Abdelbaki Hermassi    Forum des DSI : "Tunisie Telecom veut être le label de confiance pour les PME/PMI dans la transformation digitale"    Monopole, spéculation et contrebande : cinq ministères s'engagent dans la lutte    Tunisie : Le Pass vaccinal obligatoire pour accéder presque partout dès le 22 décembre 2021    L'Office des œuvres scolaires se digitalise    Commémoration du 8ème anniversaire de l'Attaque terroriste du 23 octobre 2013    21ème édition du festival de l'Asbu : Six prix pour la Tunisie    Dialogue national- Noureddine Tabboubi appelle à la participation des partis politiques    Foot Tunisie : Programme des matches de samedi    Tunisie – Météo: Retour progressif d'un temps hivernal avec baisse des températures    France-Ligue1 : Saint-Etienne, Wahbi Khazri buteur    La Grenade de Gabès avec label AOC débarque sur les marchés de la région    Tunisie-Ligue 1 (J2): les matches de ce samedi    Le comité de défense de Mehdi Ben Gharbia dénonce les violations à son droit à la santé    Processus politique : L'ONU confiante en la Tunisie    Tunisie – France : Entretien téléphonique Charfeddine-Darmanin    Cour de cassation : I Watch appelle l'exécutif à entériner la nomination de Moncef Kchaou    Abdelaziz Kacem: L'intelligentsia ou la ménopause du cogito    Migration clandestine Mahdia : mandat de dépôt contre les passeurs    Le ministère des Affaires culturelles rend hommage au scénographe Kais Rostom    Ephéméride – 20 octobre 2011 : Les rebelles islamistes assassinent Mouammar Khadafi    Monde- Daily brief du 21 octobre 2021: La Turquie menace d'expulser 10 ambassadeurs occidentaux    Vient de paraître - Un nouveau recueil poétique de Abdelaziz Kacem : «Quatrains en déshérence»    Puissance et coopération dans la gouvernance du changement climatique    "Rouhaniyet" Nefta sous le signe "Hanin" du 4 au 7 novembre 2021    Djaili Amadou Amal lauréate de la sixième édition du prix Goncourt en tournée en Tunisie    Monde- Daily brief du 20 octobre 2021: Poutine décrète une semaine chômée payée pour freiner l'épidémie de Covid-19    Donald Blome proposé ambassadeur auprès de la République Islamique du Pakistan    Ministre des Affaires culturelles: La situation sociale des artistes est notre priorité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Qui sont les candidats pour l'acquisition de Carthage Cement ?
Publié dans L'expert le 25 - 12 - 2020

Al Karama Holding a dévoilé au début de cette semaine la liste des candidats pour l'acquisition de Carthage Cement.
Des noms intéressants et sérieux figurent dans la liste des candidats pré-qualifiés pour la suite du processus de cession d'un bloc majoritaire dans le capital de Carthage Cement. Le point commun entre les cinq noms retenus est leur présence préalable en Tunisie.
Cemolins Internacional
Le premier candidat est l'espagnol Cemolins Internacional. Le cimentier est coté en Bourse. Sa capitalisation est de 872 M€. Fondée en 1928, la société était un opérateur local jusqu'à les difficultés des 1970. Lors de la reprise, la décision de s'internationaliser et de diversifier ses produits a été prise. Dans son marché local, elle a étendu son activité vers le commerce du béton, des agrégats, des préfabriqués en béton, des mortiers spéciaux et de ciments adhésifs.
Le début de l'expansion géographique était avec une participation de 51% dans le capital d'un cimentier en Argentine (Compañía Cementos Avellaneda) qui possède deux usines de ciment et plusieurs unités de béton. La société a fait son entrée au Mexique en 1988 avec l'italien Buzzi Unicem, en contrôlant 67% de la Corporación Moctezuma qui possède également deux usines opérant dans le secteur du béton et du mortier. En 1991, il pénètre l'Uruguay après l'acquisition de 49% de Cementos Artigas.
Puis avec le géant Lafarge, Cementos commence ses opérations au Bangladesh et en Inde en 2006. Et ce avec une cimenterie approvisionnée en matières premières provenant d'une carrière en Inde via un tapis roulant de 16 km de long. Le groupe est également présent en Tunisie depuis 2007 par le biais de la SOTACIB et la cimenterie de Portland à Kairouan qui fonctionne depuis 2012.
En 2016, le groupe est revenu en Amérique Latine, en coopérant essentiellement avec Grupo Votorantim. Ce groupe a acheté 26,46% d'une cimenterie bolivienne. Il a également construit une usine en Colombie.
Il s'agit donc d'un opérateur qui connaît très bien le marché tunisien qui est sa seule implantation non sud-américaine. Cet opérateur a certainement des idées pour créer des synergies avec son business déjà existant.
Le consortium Secil et la Société des Ciments de Gabès
Le deuxième candidat est le portugais Secil dont la naissance remonte à 1930. Sa capacité de production annuelle est de 4 millions de tonnes. Soit 35% des besoins en ciment du Portugal.
Mais Secil n'est pas seulement un cimentier. Le groupe (The Secil Universe) a une quarantaine d'entreprises. Celles-ci opèrent dans des domaines complémentaires tels que la production du béton préfabriqué, de la chaux hydraulique, de plâtres, des revêtements ainsi que l'exploration de carrières.
Au niveau international, Secil est présente en Tunisie. Elle possède la Société des Ciments de Gabès. Elle est également présente en Angola, avec une participation de 51% dans TecnoSecil. Celle-ci exploite la cimenterie de Lobito. Secil a également acquis une participation financière importante dans la société Ciment de Sibline située au sud de Beyrouth. Au total, le groupe opère dans 7 pays. Il possède 8 usines avec une capacité de production globale de 9,75 millions de tonnes.
C'est donc un opérateur qui connaît parfaitement le contexte tunisien. Il compte réitérer sa première expérience qui était un succès. Reste à préciser que le cimentier est coté en Bourse, à travers le holding Semapa qui détient intégralement la société. Sa valeur marchande est de 734 M€.
Les Ciments Artificiels Tunisiens
Les Ciments Artificiels Tunisiens (CAT) est la première cimenterie installée en Tunisie en 1932 et nationalisée en 1977. Elle est restée propriété de l'Etat jusqu'à 2000, l'année de sa cession au cimentier Italien COLACEM. La capacité de production actuelle est de 1 million de tonnes par an.
Le groupe peut donc compter sur son expertise locale et son marché établi pour s'offrir un nouveau souffle à son activité tunisienne.
Le consortium Boureima Ouedraogo (Burkina Faso) et la société Petrolcem SRL (Italie)
Boureima Ouedraogo est un homme d'affaires bien connu dans le continent via son Groupe OBOUF. Ce groupe est composé de six sociétés présentes au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Nigeria et au Togo. Il s'agit précisément de OBOUF (qui opère dans le négoce à travers la représentation de labels commerciaux et l'immobilier), OBOUF Industries (fabrication de motocycles), ACCESS Transport (transport de marchandises diverses et d'hydrocarbures), ACCESS OIL avec un réseau d'une vingtaine de stations-services, AMARDIS (distribution des produits alimentaires) et la Compagnie Générale du Faso (COGEFA). Cette dernière est bien connue puisqu'elle a acquis plus 5% du capital de la BNA en juillet 2019.
Quant à PETROLCEM, nous n'avons pas pu avoir beaucoup de données. Ce que nous savons c'est qu'elle est juste présente à Naples. Elle opère aussi dans la vente en gros. Son chiffre d'affaires est de 3,67 M$.
La société Majda Tunisia
Le dernier candidat est le plus lourd de point de vue financier. Il s'agit bien de Majda Tunisia, le bras tunisien du groupe qatari Majda. Il détient la Banque Zitouna, sa filiale d'assurance islamique Zitouna Takaful, l'hôtel la Cigale à Tabarka et celui qui sera inauguré dans quelques années à Gammarth.
Maintenant, le groupe compte bien se lancer dans l'industrie via Carthage Cement. Il a bien les moyens pour le faire. Ce qui est sûr c'est que s'il remporte l'appel d'offre, il faut s'attendre à ce qu'il va construire toute une chaîne de valeur autour de l'usine de Jbal Ressass.
La liste des candidats montre que cette fois, il y a une réelle chance pour concrétiser la vente de Carthage Cement. Celle-ci a usé de la patience de toutes les parties prenantes de la société, à commencer par les actionnaires individuels dont plusieurs ont laissé des plumes à cause de la volatilité de son en Bourse. Une cession fera l'affaire de tout le monde.
*


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.