Tunisie-Des appels pour dissoudre le Mouvement Ennahdha: Précisions de Yassine Azaza [Audio]    Bourse de Tunis : Evolution des indices Tunindex et Tunindex20    Tunisie-UTICA: Des chambres syndicales baissent leurs prix    Douane : Saisie de 982,4 mille dinars en devises au cours de juillet 2021    "Les personnes porteuses de handicaps doivent être vaccinés en priorité" (Mezati)    Tunisie: INPT s'inquiète de la situation de Hichem Mechichi    Programme TV du mercredi 04 août    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 04 Août 2021 à 11H00    Tunisie-Béja: Les habitants de Amdoun plus que jamais en colère [Photos+Vidéo]    L'ONU choisit Tfanen – Tunisie Créative comme success story de mise en œuvre des ODD    Un voyage sans retour    [TRIBUNE] Un désastre monétaire : Que fait la BCT, s'interroge Ezzeddine Saïdane    Ibtihel Abdellatif : Sihem Ben Sedrine et ses complices répondront de leurs crimes devant la justice    Bilan Covid-19 : 2.819 nouveaux cas et 184 décès    Samir Cheffi : Le gouvernement ne doit pas comporter plus de 20 portefeuilles    Abdellatif Aloui à Kaïs Saïed : Rendez-moi mes livres que je vous ai offerts !    Covid-19 : Orange Tunisie, avec le soutien de la Fondation Orange, fait don d'équipements médicaux    Dernière minute-Coronavirus: 184 décès et 2819 nouvelles contaminations, Bilan du 02 août 2021    Espérance de Tunis : vers la résiliation du contrat de Nassim Ben Khalifa    Angleterre : Fabinho prolonge avec Liverpool jusqu'en 2026    Il porte l'espoir des Tunisiens    L'EST attaque sa deuxième semaine de préparation – Jaïdi : ça se complique !    Jeux olympiques 2020 : Une honorable neuvième place pour Bacha !    CONDOLEANCES : Emna BEN AMMAR CHOUKAIR    CONDOLEANCES : Feu Essia ENNAJI    Al Badil : «A petits pas»    Report des festivals internationaux de Carthage et de Hammamet : Besoin urgent d'alternatives viables, faisables et durables    Tijani Haddad: Valeurs universelles à la tête du client    Le ministre égyptien des Affaires étrangères reçu au Palais de Carthage    Covid-19 : Aides médicales émiraties à la Tunisie    Tunisie: Hechmi Louzir espère vacciner 6 millions de personnes d'ici deux mois !    Météo : temps chaud    L'ancien président de la CAF Hayatou suspendu un an    La Conect appelle à accélérer la mise en place d'un gouvernement    Bourse de Tunis : Le CMF agrée 2 sociétés de gestion et de 3 fonds d'investissement    La BCT s'inquiète de la hausse du taux d'inflation et appelle à la mise en place d'un plan de réformes économiques    Urgent – USA : Une fusillade du Pentagone    Festival Carthage 2021 et Festival Hammamet 2021, finalement reportés    Mostra de Venise : Trois films arabes à l'affiche et des avant-premières mondiales prestigieuses    Erdogan à Saïed : Il est important de poursuivre les travaux de l'ARP en Tunisie    Tunisie – Erdogan se permet de s'ingérer ouvertement dans les affaires internes tunisiennes    Festival Hammamet 2021 : Spectacle "Rboukh" du musicien Hatem Lajmi attendu en ligne    Un musée virtuel du patrimoine tunisien voit le jour    Médenine : Deux tentatives d'immigration illégale déjouées    Jake Sullivan : Les Etats-Unis sont prêts à redoubler d'efforts pour aider les Tunisiens    [TRIBUNE] : Pour un état-major de l'économie    208 migrants clandestins secourus au cours des dernières 48 heures    17 migrants retrouvés morts à bord d'un bateau en route vers les côtes italiennes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le conseiller politique de Ghannouchi propose un deal politique à Abir Moussi
Publié dans L'expert le 22 - 06 - 2021

Ryadh Chaibi, le conseiller politique de Rached Ghannouchi ne trouve « aucun problème » à une alliance avec Abir Moussi si « l'intérêt du pays l'exigeait ». Un ballon d'essai ou une manœuvre pour amadouer l'intraitable cheffe du PDL?
« J'embrasse mon rival, mais c'est pour l'étouffer ». La citation de Jean Racine semble s'appliquer parfaitement au plan diabolique concocté par les stratèges d'Ennahdha pour noyauter le parti destourien à défaut de le vaincre sur le terrain. Mais, l'irréductible Abir Moussi, au sommet des intentions de vote pour les prochaines législatives, va-t-elle accepter ce perfide « baiser de la mort » de la part du cheikh de Montplaisir? En politique, les revirements spectaculaires sont monnaie courante, mais la ficelle semble très grosse.
Moussi – Ghannouchi : une alliance contre nature
« Pour pouvoir gouverner ce pays, n'importe quel parti politique, y compris le PDL de Abir Moussi, sera dans l'obligation de mettre sa main dans celle d'Ennahdha. Et ce, de par le poids que représente le parti de Rached Ghannouchi ».
Et d'ajouter: « Si l'intérêt du pays nous impose une alliance avec Abir Moussi, nous le ferons. Cela ne pose aucun problème ». Ainsi affirmait le conseiller politique de Rached Ghannouchi, Riadh Chaibi. Lequel était l'invité de Houna Shems du lundi 21 juin 2021, sur les ondes de Shems FM.
Ce proche du leader historique a énoncé cette étonnante et inattendue « alliance » entre les deux pôles diamétralement opposés. Comme une solution à l'actuel blocage politico-constitutionnel. Et ce, au nom de « l'intérêt du pays ». Où plutôt pour servir les propres intérêts du parti islamiste. La différence est de taille.
« La chute du gouvernement est un crime »
Par ailleurs, il était interpelé sur le souhait affiché de Kaïs Saïed de voir partir son chef du gouvernement. De ce fait, le conseiller politique de Ghannouchi rappelait avec malice que le gouvernement Mechichi « n'était pas le choix d'Ennahdha. Et que le parti l'avait uniquement soutenu compte tenu des circonstances ». Mais, Ennahdha « ne pourrait se permettre de participer à ce crime qu'est le départ de ce gouvernement. Car, la chute de ce gouvernement provoquerait un vide; alors que le pays traverse une phase difficile », avait-il argué.
L' «ambigüité » du Président
Et d'épingler, exercice favori des dirigeants d'Ennahdha, l'attitude du Président envers le président de l'ARP et leader du parti islamiste d'Ennahdha. « A chaque fois que nous souhaitons construire sur la base d'une position donnée, nous nous trouvons face à un revirement de situation de la part du président de la République. Nous n'arrivons pas à saisir ce qu'il veut. Nous traiterons avec lui le jour où il affichera une position claire ». C'est ce que promet le conseiller politique de Rached Ghannouchi.
« Le retour à la Constitution de 59 est constitutionnellement impossible »
Revenant aux dernières déclarations du chef de l'Etat, lequel proposait de revenir à la Constitution de 1959, le député nahdhaoui opposait un niet était catégorique. C'est « inacceptable de la part du président de la République. Puisque il s'agit d'une renonciation à une dernière décennie 2011-2021 de... réalisations », affirmait-il sans rire.
Ryadh Chahaibi se référait sans doute aux propos tenus dans la soirée du vendredi 18 juin par SG de l'UGTT. En effet, Noureddine Tabboubi s'exprimait sur la crise politique en Tunisie. Et notamment la teneur de l'entretien qu'il a eu avec le président de la République Kaïs Saïed, il y a une semaine.
Le patron de la centrale syndicale révélait que le président de la République aurait l'intention de demander le retour à la Constitution de 1959. Tout en y introduisant quelques amendements, avant de la proposer à un référendum.
« Le retour à la Constitution de 59 est constitutionnellement impossible ». C'est ce que tranchait Salwa Hamrouni, professeur en Droit constitutionnel, lundi 21 juin sur les ondes de Mosaïque FM. Ajoutant qu'elle a été surprise par les propos de Taboubi. « Je connais très bien Kaïs Saïed et je sais qu'il a été le premier à appeler, en 2011, à une Assemblée constituante. Car l'ancien système politique n'a plus de légitimité ».
leconomistemaghrebin
WordPress:
J'aime chargement…


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.