Coronavirus : La situation épidémiologique à Gabès    Tunisie – Covid-19 : Confinement ciblé à partir de lundi 18 janvier (Nissaf Ben Alaya)    Coronavirus-Kairouan: Les services de réanimation ont atteint leur capacité d'accueil maximale    Mondial handball 2021 / Autriche vs France : Où regarder le match en liens streaming ?    Football : Programme TV de ce samedi 16 janvier 2021    Précisions de la CDC / Article « La Caisse des dépôts et consignations est financièrement solide voire même très solide ! »    THE MODEL, la nouvelle télé-réalité tunisienne aux normes internationales    Khadija Taoufik Moalla: Accepter de perdre des batailles...jamais la guerre !    Commémoration du 10e anniversaire de la Révolution: Incolore et inodore    Le marché Boursier clôture vendredi sur une note quasi-stable (+0,09%)    Retour au calme à Siliana après des émeutes nocturnes    Météo: Temps froid et pluies sur la plupart des régions    TOURISME TUNISIEN POST-COVID-19: Les priorités pour retrouver le dynamisme habituel    TOURISME CULTUREL: Pour un guide des musées et des galeries d'art    A l'échéance, Les fonds Ben Ali en Suisse seront restitués à Leila Trabelsi et sa famille    MEMOIRE    DECES ET FARK: JAMILA STAMBOULI    Haltérophilie | en vue des championnats d'Afrique et des J.O. de Tokyo: 17 haltérophiles en stage à Nabeul    News: Rafia absent 20 jours    EST — Staff technique: Confiance renouvelée en Chaâbani !    MISE A NIVEAU INDUSTRIELLE: Des concepts qui refont surface    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    Quatre Films de Selim Gribaâ pour célébrer le 14 janvier 2011: «Confinés, mais libres»    La Tunisie ambitionne d'exporter 70 mille tonnes d'huile d'olive conditionnée, d'ici 2025    Polémique de partage de données : WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    Confinement : le Théâtre de l'Opéra annonce quatre spectacles virtuels nocturnes    Guterres tente de nommer un émissaire    La justice se prononce sur l'appel posthume du seul condamné    «Libérez ma Patrie» !    « La Révolution n'a nullement impacté les causes mais elle a produit voire amplifié l'état de délabrement de l'économique, du social et surtout du politique du pays »    Ghannouchi « proclame » l'innocence de Nabil Karoui !    La Tunisie est-elle proche du seuil de l'immunité collective ?    Lenteur de livraison des vaccins    Un remaniement, pour faire quoi ?    Une révolution qui reste à faire en Tunisie !    La double peine des habitants de la Bande de Gaza    A quoi il joue?    Pour quand la fin de l'hémorragie ?    A l'Etoile, on continue à faire du sur place... !    Le destin foudroyé de l'Octobre musical    Ken Loach, Stanley Kubrick, Hassen Ferhani et Nacer Khémir...    ATTT : Les nouvelles dates de contrôle technique des véhicules    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie- Abdelatif Mekki épingle Rached Ghannouchi
Publié dans Tunisie Numérique le 20 - 09 - 2016

L'élu à l'Assemblée des représentants du peuple et membre d'Ennahdha, Abdelatif Mekki, a ouvertement critiqué l'ordre établi actuellement au sein du mouvement. L'ancien ministre de la Santé, qui a étalé ses divergences avec le président du mouvement épingle, implicitement, une forme d'hégémonie au sein du parti.
« Un parti comme Ennahdha devra être géré par un bureau politique ou exécutif, a estimé Abdelatif Mekki. Intervenu, mardi, sur les ondes de Shems Fm, l'ancien ministre de la Santé a affirmé que le mouvement Ennahdha doit s'atteler aux grandes réformes et à la refondation notamment après la mue entamée au 10ème congrès du parti.
En niant tout conflit l'opposant au président du mouvement Ennahdha, l'élu au sein de l'ARP a souligné que les divergences traduisent une tendance démocratique au sein d'Ennahdha, qui brasse plusieurs sensibilités.
L'ancien ministre de la Santé a jugé positive la réforme liée à l'introduction d'un bureau exécutif ou politique dont la concrétisation contrebalancerait le poids du Conseil de la Choura, autorité suprême d'Ennahdha.
Abdellatik Mekki, à qui on prête une ambition dévorante, a dit attendre les réformes promises par le président Rached Ghannouchi.
Déléguer la gestion à un bureau politique ne contesterait ni le leadership exercé par le président ni sa perte d'influence, a fait remarquer l'ancien ministre, dont les derniers déboires ont laissé place à une véritable foire d'empoigne au sein du parti islamiste.
L'élu a écarté toute idée de démission précisant qu'il a choisi de faire bouger les lignes de l'intérieur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.