DECES : Médecin général Mohamed Moncef Ben Moussa    Le 27 novembre, date de la plénière à l'ARP pour le vote de la LF complémentaire    A son tour, le champ de Guebiba victime du chantage des protestataires de Sfax    Une excédent commercial de 157 MDT des produits de la pêche (janvier-septembre 2020)    Covid-19 | Kasserine : 5 décès et 46 nouvelles contaminations    Le digital et médiation culturelle : Des idées à revendre    Focus Business | Les projets public-privé sur la sellette    Impact de la crise Covid-19 sur le secteur de l'hôtellerie : De lourdes conséquences sociales    Projet Souk El Kahina : Appui à la petite agriculture en Tunisie    Sécurisation des dispositifs médicaux : Un hacker peut‐il vous briser le cœur?    Expatriés : La régularité de Dräger    NEWS | La filière clubiste pour l'UST    Equipe nationale | Une esquisse de bilan : Kebaïer n'est pas le vrai problème    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour Du 24 Novembre 2020 à 11H00    Moez Chakchouk prend la défense du projet du port Enfidha    Mourad Guellaty: Comment vivre dans un monde où le corona est roi?    Contrepoint | Petite déduction, grosse vérité    Présidence de la CAF : l'intérim du Congolais Constant Omari prolongé    Ooredoo atteint 24 gouvernorats durant sa campagne de sensibilisation contre la propagation du Covid-19    Donald Trump ordonne le transfert de pouvoir à Joe Biden    Kasserine : la vanne du champ pétrolier « Douleb » fermée par les sitinneurs    Vers le lancement du programme de l'initiative économique des femmes "Raeda" dans sa nouvelle version    Foot : La Ligue des champions de l'UEFA reprend ses droits aujourd'hui    Mercato : Le défenseur du Primeiro de Agosto dans le viseur du Club Africain    Les juges puis les cadres judiciaires, les grèves dans les tribunaux s'éternisent    Tunisie : Mise à jour de la situation épidémique dans les établissements scolaires    Tunisie: La Première dame entamera ses fonctions au Centre d'études juridiques et judiciaires de Tunis    Le mystérieux virus Chapare inquiète les scientifiques    Jerandi en France pour participer à la Conférence ministérielle de la Francophonie    LC Europe (poules / J4): les matches de ce mardi    Tunisie [Vidéo]: Projets et préoccupations de l'île de Kerkennah, explications du maire    Météo | Légère hausse des températures et pluies sur la plupart des régions    Haikel Mekki-audio :" Le ministre des finances a présenté de fausses données à la commission des finances "    Tunisie: Les habitants de Sfax redoutent une pénurie de carburants    Affaire des déchets italiens : Le réseau Tunisie verte menace de recourir à la justice internationale    Les terribles conditions de vie des réfugiés éthiopiens    Pandémie, allégement de la dette et lutte pour le climat, en débat    Huit morts dans des tirs de roquettes    Le court métrage "A moitié d'âme" propose une image qui interpelle le cœur dans une société où l'argent est le maître du monde    Des participants au dialogue libyen auraient reçu des pots-de-vin, l'ONU mène l'enquête    Voici les prix des vaccins anti-Covid-19    En vidéo, Enfin une nouvelle chanson pour la diva Amina Fakhet    Mes odyssées en Méditerranée | Siciliens de Tunisie – les Ciscardi : De la Sicile à la Tunisie, la route de l'espoir...    Fadhel Jaziri à La Presse : «Notre politique culturelle n'est plus articulée sur un marché»    France: Nicolas Sarkozy jugé pour corruption et trafic d'influence    Nouvel ouvrage de Sahraoui Gamaoun sur l'histoire et le patrimoine de sa ville natale Akouda    "Non à la Démolition", une campagne artistique virtuelle pour sauvegarder le bâtiment de l'Hôtel du Lac à Tunis    Gastronomie: "Couscous" et "Charfiya " vers l'inscription au patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La police espagnole arrête trois membres présumés des Anonymous
Publié dans Tunisie Numérique le 11 - 06 - 2011

Trois pirates informatiques considérés comme les responsables pour l'Espagne de l'organisation internationale Anonymous et accusés d'attaques contre des sites internet officiels ont été arrêtés, a annoncé vendredi la police. Ces “hackers” qui ont été interpellés à Barcelone, Valence et Almeria, étaient “des experts informatiques”capables de “crypter” leurs échanges, a expliqué le chef de la Brigade d'investigation technologique de la police espagnole.
Deux des pirates “n'avaient pas de connexion internet chez eux” pour ne pas éveiller les soupçons et accédaient au web en passant par les connexions wifi des voisins, a expliqué le policier lors d'une conférence de presse pour présenter cette opération, la “première” en Espagne contre Anonymous.
Anonymous est une “organisation de hackers structurée en cellules indépendantes” qui lancent des attaques coordonnées contre des sites internet, notamment à travers une myriade d'ordinateurs infectés par des virus et contrôlés à distance. Cette organisation est considérée comme une “menace” par l'OTAN pour les risques de piratage ou de blocage informatique qu'elle fait peser sur les systèmes de l'Alliance atlantique, selon la police espagnole.
Anonymous s'est fait connaître par des attaques contre les sites de cartes de crédit américaines Visa et MasterCard, en réponse à leur décision de bloquer les versements au site de publication d'informations confidentielles WikiLeaks. Cette organisation a déjà été visée par des opérations policières aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Au domicile de l'un des trois pirates, les enquêteurs ont retrouvé un serveur informatique à partir duquel des attaques ont été menées contre les sites des gouvernements d'Egypte, d'Algérie, de Libye, d'Iran, du Chili, de Colombie et de Nouvelle-Zélande. Ce matériel a été retrouvé à Gijon, lors d'une perquisition au domicile d'un homme de 31 ans soupçonné d'avoir coordonné des attaques et lui-même arrêté à Almeria. A partir du même serveur, des attaques ont également été lancées contre la boutique en ligne de PlayStation du géant de l'électronique japonais Sony, les sites des banques espagnoles BBVA et Bankia, et le groupe d'électricité italien Enel.
Ces pirates sont aussi accusés d'avoir mené récemment des attaques contre les sites web du Parlement espagnol, de la police régionale de Catalogne, de la Commission électorale espagnole ou encore du syndicat UGT. Ces attaques ont été le plus souvent menées par “déni de service”, a indiqué le commissaire Vazquez, ce qui consiste à paralyser un service internet avec une avalanche de requêtes simultanées. Les trois pirates “aidaient les personnes qui voulaient participer à des attaques à configurer leurs ordinateurs” et disposaient aussi d'un“manuel sur la manière de conserver l'anomymat sur internet”, a précisé le policier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.