Coronavirus en Iran: prière du vendredi annulée, cinéma et théâtre fermés    Zamalek – Espérance de Tunis : Quel onze de départ pour Mouiine Chaabani ?    Coronavirus: Le président de la Lombardie se place en quarantaine    Tunisie : La liste des ministres qui ont prêté serment aujourd'hui    Coupe de Tunisie : Les arbitres des 16èmes de finale    Tunisie : Le message de Kais Saïed aux nouveaux ministres    kasserine: l'école qui a perdu 5 institutrices ne suspend pas les cours    Jazz à Carthage 2020 : billetterie et informations sur le 15ème épisode    FTAV : La suspension de la Omra est une mesure de précaution provisoire    MEMOIRE : Ali HAFAIEDH    Fonds Mondial pour la Nature : Appel à aider au bannissement des sacs en plastique    Fédération du cuir et de la chaussure : Appel à la création de hubs pour les professionnels du secteur    En attendant les candidatures : Calendrier pour les élections des membres de la cour constitutionnelle    Prévention contre le coronavirus : Le masque n'est pas nécessaire pour les personnes saines    Belle performance au Tournoi de Doha : Ons Jabeur sort la numéro 3 mondiale    Boxe : Les Tunisiennes Khouloud Hlimi et Mariem Homrani qualifiées pour Tokyo-2020    Le Chef du gouvernement sortant Youssef Chahed remet au Président de la République le rapport des activités du gouvernement 2016-2020    Tunisie : Rached Ghanouchi signe une correspondance adressée à Kais Saïed suite au vote de confiance    Retour sur la visite effectuée par le Président de la République au siège du Ministère de l'Intérieur        Au Théâtre de l'Opéra : La fantaisie zoologique de Saint-Saëns    Nabeul : Des ouvrières blessées dans l'explosion d'une bouteille de gaz à Menzel Bouzelfa    «Les Trois mystiques» de Karim Touwayma au Théâtre des Jeunes : Créateurs Authentique et beau…    Immigration clandestine : L'effet dissuasif du… coronavirus !    RESTART: Economie sociale et micro-entrepreneuriat pour les jeunes de 5 régions tunisiennes    Football : Programme TV de ce jeudi 27 février 2020    Qui est Mohamed Fadhel Kraiem, nommé ministre des TIC et de la Transition numérique ?    La Tunisie achète des avions militaires aux Etats-Unis    Tunisie: un défilé unique à l'FT “Over fifty… et alors ?” avec des personnalités tunisiennes et françaises    À l'issue d'une plénière décisive : Un consensus mineur pour des enjeux majeurs    Ligue 1 | Classement des buteurs : Okpotu prend le large    Coupe arabe (U20) : programme des quarts de finale    Une confiance en sursis    Le Phare de l'Entrepreneuriat : un concours entrepreneurial en Tunisie par JEY Entrepreneuriat    La cinéaste canadienne d'origine tunisienne HEJER CHARF annonce que son film « BEATRICE UN SIÈCLE » sera projeté au Théâtre auditorium Poitiers    La CTA et la CORP s'invitent à Sfax    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 27 février à 07H00    Météo: Prévisions pour jeudi 27 février 2020    Fakhfakh obtient une confiance à minima de l'ARP : Et pourtant, il doit réussir    Un divan à Tunis : la Tunisie se livre sur ses tourments post-révolutionnaires    Ons Jabeur écarte de son chemin la 3ème mondiale Karolina Plíšková et se qualifie pour les quarts de finale du Qatar Total Open    Coronavirus en France: le dernier jour du carnaval de Nice annulé (maire)    Samsung Blues Festival du 06 au 10 mars 2020 au palais Ennejma Ezzahra (les artistes en vidéos)    Kasserine : Un terroriste abattu par la garde nationale        Coronavirus : un Français est mort à Paris    Décès de l'ancien « Raïs » égyptien Hosni Moubarak    Coronavirus : trois nouveaux morts en Iran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Par Amine Ben Gamra : Des réformes audacieuses doivent être mises en œuvre aussi rapidement
Publié dans Tunisie Numérique le 27 - 01 - 2020

La situation de l'économie tunisienne demeure très fragile. En fait le pays reste confronté à plusieurs défis liés notamment à la croissance, à l'emploi, à la stabilité du cadre macro-économique et aux disparités régionales. Malgré cette situation difficile, la Tunisie, dispose d'un potentiel de croissance important qu'il importe de saisir moyennant une participation active du secteur privé. Ceci nécessite la mise en place des réformes audacieuses pour améliorer le climat des affaires en plus d'une meilleure gouvernance et du rétablissement de la confiance entre les différents partenaires socio-économiques.
Ainsi, les priorités économiques du nouveau gouvernement devront inclure :
* la construction d'infrastructures majeures en vue d'intégrer les arrière-pays les plus pauvres de l'ouest et du sud dans l'économie du pays ;
* le rééquilibrage géographique des centres de production électrique vers les sources d'énergie. En effet, trouver la bonne combinaison de politiques énergétiques est d'autant plus urgent que la Tunisie risque de perdre une partie de son secteur manufacturier offshore en Europe de l'Est en raison de la hausse des coûts ;
* encourager le développement de l'agriculture, parent pauvre de l'économie depuis un demi-siècle ne pourra qu'aider les zones rurales ;
* la préparation d'une nouvelle stratégie pour la bonne gouvernance des entreprises publiques ;
* réformer la manière bureaucratique dont le pays est gouverné et se débarrasser des innombrables autorisations et règles qui accordent beaucoup trop de pouvoir aux bureaucrates;
* encourager les jeunes à créer de petites entreprises mais en même temps soutenir les grandes entreprises qui exportent des biens à réelle valeur ajoutée ;
* maîtriser le secteur informel et nettoyer l'énorme quantité d'argent informel qui se lave autour de la Tunisie pour relancer l'économie et affaiblir les réseaux criminels qui ont prospéré après l'effondrement de l'autorité de l'Etat ;
* renforcer le rôle de la banque centrale du pays et la rendre plus indépendante du gouvernement.
Le succès ou l'échec des réformes économiques en Tunisie dépendra du pragmatisme du nouveau gouvernement. Par ailleurs, un nouveau pacte social entre le gouvernement, les syndicats et la fédération patronale UTICA est indispensable.
Depuis 2011, aucune réforme n'a été effectuée. L'heure n'est pas, semble-t-il, à des mesures économiques hardies.
Amine BEN GAMRA. Expert Comptable – Commissaire Aux Comptes – Membre de l'Ordre des Experts Comptable de Tunisie.
Partagez
Tweetez
+1
Partagez
0 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.