Manouba| Covid-19 : un cas confirmé à l'hôpital Razi    312 cas confirmés du Coronavirus en Tunisie dont 161 cas dans le Grand Tunis    DERNIERE MINUTE : 34 nouveaux cas de coronavirus en Tunisie    Coronavirus : L'engagement et la mobilisation de CELLCOM GROUP contre le COVID-19    Sousse : Le délégué de Kondar en auto-isolement    Coronavirus – Zinédine Zidane : « Nous vivons un moment particulier »    Zaghouan : Décès d'une sexagénaire suspectée d'infection par le Coronavirus    UTAP : Annulation des autorisations pour le déplacement sur le marché    Programme d'Appui aux Médias en Tunisie (PAMT) Une moisson à la hauteur du labeur    Coronavirus : Le Club Africain défie le PSG, River Plate et le Zamalek    Mekki : La durée du confinement pourrait durer jusqu'à la fin de l'année    La Banque africaine de développement place un emprunt obligataire social, « Combattre le COVID-19 », d'un montant record de 3 milliards de dollars    Tunisie – Appel à la fermeture de l'aéroport de Tozeur    Tunisie – Retrait des licences de 50 commerçants d'alimentation générale en gros    La propagation de la pandémie du Coronavirus dans les pays arabes : bilan actualisé par pays    Samir Gharbi: Lettre ouverte à M. le Président de la République    Coronavirus – Formule 1 : le patron de Ferrari envisage une fin de saison en janvier 2021    Coronavirus: Al Ahly d'Egypte autorise Ali Maaloul à rentrer en Tunisie    Coronavirus : l'Italie franchit le cap des 10 000 morts    Libye: Un général de l'armée de Haftar tué lors de combats près de Misrata    Le point sur l'épidémie du coronavirus : Mise à jour du 29 mars à 11H00    Tunisie – Union européenne : Amalgame délibéré autour du « don de 250 millions d'euros »    Kasserine : saisie de quantités importantes de farine et d'huile végétale    DERNIERE MINUTE – Coronavirus – Espagne : 838 morts les dernière 24 heures    L'ancien Président algérien est toujours en vie : la fausse rumeur lancée sur Twitter a enflammé la toile    L'Instance nationale de lutte contre la corruption s'en va en guerre contre les spéculateurs    Bilan des cas confirmés dans chaque gouvernorat de la Tunisie : La Capitale enregistre à elle seule 69 cas    Coronavirus: un bébé succombe aux Etats-Unis    Tunisie – Comment les décisions irréfléchies mettent en péril la vie du citoyen    En vidéo : Quand la Tunisie vole haut, très haut    Vers la reconduction de Chikhaoui et Methnani    Quatre guerres à la fois    L'épidémie de Covid-19 rebat beaucoup de cartes    Quand la classe politique fait le lit du Corona !    Du côté du prétoire    Trump contraint GM à fabriquer des respirateurs    Nous ne serons pas dépassés…    Une marionnette de 9 mètres, manipulée par 20 personnes !    Le défenseur algérien Ben Ayada proche de l'EST    Ridha Charfeddine n'a aucune connaissance du football. Il est temps qu'il parte!    Coronavirus – Décaissement immédiat de l'Union Européenne au profit de la Tunisie d'un don 250 millions d'Euros    Un million de DT de la Fondation BIAT et 200 mille DT de la Fondation Rambourg pour le FRC    Le confinement ne démoralise pas les stars et c'est tant mieux pour les fans !    Comment oublier Uderzo, Goscinny et leurs héros?    Du drame cinématographique à l'humour théâtral    Quand les Chinois sauvent la planète Terre    Le Festival Gabès Cinéma Fen 2020 aura bien lieu du 3 au 11 avril…Online!    Hommage à… Manu Dibango, terrassé par le Covid-19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie : Le pays aux deux Etats dans l'Etat : L'Etat tunisien et l'Etat de Carthage
Publié dans Tunisie Numérique le 26 - 02 - 2020

A croire qu'en Tunisie, il y a deux Etats dans l'Etat. Et plus encore, deux Etats qui se font la guerre. Il y a un Etat tunisien, qu'on croyait bien structuré avec ses trois présidences, chacune sachant ce qu'elle a à faire, et respectant les limites de ses prérogatives. Et il s'est avéré qu'il y a, aussi, l'Etat carthaginois, dont le pouvoir siège au palais de Carthage. Un Etat où le président, ennuyé, peut-être de n'avoir rien à faire de son temps, s'est mis dans la tête de doubler l'Etat et de faire cavalier seul. Quitte à interférer dans les affaires de l'Etat, le vrai, et à bouleverser ses plans et ses objectifs.
Comme dernière manifestation de cette dualité, ce qui s'est passé, cette semaine, dans le pays, où le président de la République a reçu, en hôte, il y a deux jours, le prince Tamim du Qatar, auprès duquel, il a déclaré avoir obtenu le financement nécessaire pour « son » projet de ville sanitaire à Kairouan, et son autre projet de marché du gros à Sidi Bouzid. Et à peine deux jours plus tard, on ne sait pas si c'est un hasard des calendriers ou si c'est un message à l'adresse de Kaïs Saïed, les saoudiens se sont manifestés, en la personne de leur ambassadeur à Tunis, pour rappeler que le projet de l'hôpital de Kairouan, entre autres, est leur projet, et qu'ils ont débloqué le financement pour le réaliser. Et, aujourd'hui même, l'ambassadeur saoudien a signé, au siège du ministère de la santé, les contrats avec les bureaux d'études qui vont piloter, non seulement le projet de l'hôpital de Kairouan, mais aussi, ceux de Sbiba et d'El Jem, avec un coût global de 400 milliards. Sachant que le démarrage des travaux de ces hôpitaux est prévu pour bientôt, à peine les études d'architecture achevées.
La question qui se pose, dans ces conditions, est de savoir s'il va y avoir deux projets d'hôpitaux à Kairouan, ou si l'argent récupéré par Kaïs Saïed servira à autre chose, auquel cas, les tunisiens aimeraient bien savoir à quoi ?
Et, par ailleurs, ne serait-il pas plus judicieux de coordonner les efforts de tous les intervenants pour plus d'efficience du travail de l'Etat, au lieu de travailler chacun sur son front, en essayant de coiffer l'autre au poteau ?
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.