Mohamed Ammar propose un plan de sauvetage en sept points    Vers un réexamen des articles controversés de l'amendement de la loi électorale    La Steg revient sur la coupure d'électricité à Kairouan    Accroissement de la demande nationale de produits pétroliers de 18%, à fin avril 2021    Hausse de la demande de gaz naturel de 10% (quatre premiers mois de 2021)    Tennis : Ons Jabeur égale la n°1 mondiale Ashleigh Barty    Tunisie- Kairouan: La coupure d'électricité n'a causé aucun décès    Tunisie – météo : temps nuageux et baisse de température prévue    Campagne "Beach Clean" dédiée aux opérateurs touristiques dans trois pays méditerranéens    Confinement général pour les gouvernorats dont le taux de contamination est de 400 cas pour 100 000 habitants    " Dictionnaire de la terminologie des arts visuels ", nouvel opus de Sami Ben Ameur    Apaisement et solidarité    A 37 ans, Oussama Mellouli qualifié pour les Jeux Olympiques de Tokyo    Concurrence féroce pour recruter Kechrida : Destination finale    Tennis | Tournoi de Birmingham : Enfin un titre pour Ons Jabeur !    Tunisie- Confinement général et Concours d'Entrée aux Cycles de Formation d'Ingénieurs    Handball | Le bilan de la CAN des dames au Cameroun : Au-delà des espérances !    Daily brief du 21 juin 2021: Confinement général dans plusieurs gouvernorats    Coronavirus : la Tunisie le pays plus touché parmi ses voisins de la Méditerranée    Tunisie-Tunisair: Avis aux passagers à destination de l'Algérie    Birmingham : Ons Jabeur remporte son premier titre, HISTORIQUE !!!    Toute la classe politique est défaillante et doit partir    Décès de Ridha Hamza    Dacia dévoile sa nouvelle identité visuelle    Programme TV du dimanche 20 juin    Médenine: Air France reprend ses vols vers l'aéroport de Djerba-Zarzis    FITA 2021 : Neuf ministres africains seront présents aux côtés des plus grands bailleurs de fonds    Le programme des demi-finales de la Coupe de Tunisie    La cinéaste tunisienne Kaouther Ben Hania au jury des courts métrages et du concours des films d'écoles de la Cinéfondation du festival de Cannes 2021    Exposition de groupe «Itération» à la Galerie Aïn Répéter pour mieux dire    Protection contre la violence et la discrimination fondées sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre: Observations préliminaires sur la situation en Tunisie    Affaire Nabil Karoui — l'association tunisienne des experts judiciaires affirme : «Aucune mise en accusation n'a été formulée à l'encontre des experts»    SALON POLLUTEC La Tunisie en tant qu'invitée d'honneur    Entretien avec Ridha Dhib (artiste visuel et marcheur): Le devenir territoire    Covid-19: 86 décès et 2193 contaminations enregistrés le 18 juin 2021    Ammar Mahjoubi: L'histoire à Rome de César à Auguste    La vulnérabilité de 53% des terres en Tunisie est très élevée face au phénomène de la désertification (ministère)    Démarrage du festival Gabès Cinéma Fen : Découvrez le programme du 19 au 26 juin 2021    Ouverture d'une exposition de femmes rurales au Palais Ennejma Ezzahra    Un fils de la médina d'envergure universelle: Ibn Khaldoun    Haniyeh au Maroc, bien que le pays ait normalisé ses relations avec Israël    Monde- Daily brief du 17 juin 2021: Fin de l'obligation du port du masque en extérieur en France    "La Tunisie un allié important pour les Etats-Unis et pour le continent africain" (Andrew M. Rohling)    La migration "irrégulière" vers l'Europe ne doit en aucun cas être résolue dans le cadre d'une approche sécuritaire (Saied)    Ce qui s'est passé en Algérie est-il un signe de la fin de l'ère des islamistes du Monde ?    Monde- Daily brief du 16 juin 2021: Sommet Poutine-Biden à Genève    Un soldat blessé lors de l'explosion d'une mine à Mghilla    La Tunisie accueille une partie de l'exercice militaire "African Lion 21" (Défense)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie – Dans la guerre des deux présidents, toutes les alliances sont permises
Publié dans Tunisie Numérique le 01 - 02 - 2020

La crise politique dans laquelle le pays a sombré, depuis les dernières élections, n'est pas près de s'achever. Il est, même, attendu qu'elle s'approfondisse davantage. Car, derrière cette façade de crise politique, bien qu'elle soit d'une gravité certaine, se cache un problème bien plus profond et plus grave. Il s'agit d'une guerre pour le pouvoir entre les deux présidents, le Cheikh Rached Ghannouchi, et Kaïs Saïed qui a fait preuve de beaucoup d'ingratitude envers celui qui estime avoir rendu son élection possible en donnant des consignes pour voter en sa faveur, devant le risque de voir atterrir au palais de Carthage, son ennemi de l'époque, Nabil Karoui.
En effet, entre les deux tours des présidentielles, le Cheikh a calculé son coup, et a estimé qu'il pouvait se mettre dans la poche le candidat Kaïs Saïed, qui était, somme toutes, novice dans la jungle de la politique, en annonçant publiquement qu'il avait donné ces consignes de vote en sa faveur. Mais, à ce qu'il parait, Kaïs Saïed avait de la suites dans les idées, et n'entendait pas se soumettre à Ennahdha. Bien au contraire, il nourrissait le projet, à peine caché, de l'anéantir, ainsi que tous les autres partis politiques.
C'est alors que le Cheikh a décidé de changer son arme d'épaule, et est revenu à 9alb Tunes et son président Nabil Karoui. En effet, ne dit-on pas que « l'ennemi de mon ennemi est mon ami » ? Et les deux hommes se sont retrouvés dans l'adversité envers Kaïs Saïed.
Sauf que les « dignitaires » de la Choura d'Ennahdha, ne voulaient pas d'une alliance avec 9alb Tounes, après qu'ils se soient évertués à l'étiqueter de « parti corrompu ». Et le Cheikh a du leur sortir le grand jeu. Celui de la sincérité. Il leur a expliqué qu'après avoir fini avec 9alb Tounes, Kaïs Saïed n'allait pas manquer de se tourner vers eux, les islamistes, pour les écarter une fois pour toutes de la sphère du pouvoir. L'autre argument présenté par Ghanouchi à ses hommes, c'est qu'il ne fallait pas s'entêter à exclure 9alb Tounes, ce qui ne ferait que renforcer et fortifier l'opposition qu'ils auront à affronter sous le dôme du Bardo. Il leur a demandé de s'imaginer en train de subir la hargne du PDL et de 9alb Tounes, en même temps. C'est alors que ces Sieurs de la Choura auraient compris les enjeux, et seraient revenus à de meilleurs sentiments vis-à-vis de 9alb Tounes, puisqu'il leur fallait son aide pour faire face à l'offensive de leurs détracteurs. Sachant que, plus tard, ils pourraient, toujours, se débarrasser de cet allié contre nature, comme ils ont, si bien, su le faire avec tant d'autres.
Et entretemps, et malgré tout ce qu'il pense, Elyes Fakhfakh aura son sort suspendu à la bonne volonté du Cheikh, et non pas à celle de Kaïs Saïed. Car si Ennahdha n'est pas avec lui, il est hors de question pour Fakhfakh de pouvoir obtenir la confiance à l'ARP. Et cette épée de Damoclès restera suspendue au dessus de la tête du chef de gouvernement, bien après le vote de confiance. Car au moindre faux pas, il risque de se faire éjecter, sur une simple motion de censure de la part du Cheikh. Et on gage que celui-ci va, pour l'instant, tout faire pour faire durer le plaisir, et le suspense, pour ne répondre aux sollicitations de Fakhfakh qu'au dernier moment, quand tous les délais seront consommés.
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.