Institut Pasteur de Tunis et Commune de la Marsa : Conférence de presse et Cérémonie de remise de prix    Postes au sein de l'Etat | Saied affirme son refus de la nomination de quiconque faisant l'objet d'une demande en justice (Vidéo)    Foot : Bertrand Marchand séduit par l'Espérance de Tunis    Qui sont les pauvres en Tunisie ?    41 nouveaux cas à Sidi Bouzid    Tunisie : Don de l'UNICEF de 25 500 tests PCR au ministère de la Santé    La Turquie et la Grèce prêtes à des discussions exploratoires    Alassane Ouattara, le dernier round    Pour Bhiri, il faut garder Ghannouchi à la tête d'Ennahdha    Zoubeir Baya en colère !    Tunisie: Tabarka et Ain Draham célèbrent la Journée mondiale du tourisme, le 27 septembre    Pas de distribution communautaire des portefeuilles régaliens    Du cinéma belge plein la vue!    Des nouveautés variées    L'ange blanc rejoint le ciel    Honte à nous ! Le phosphate importé est arrivé aujourd'hui    CS Sfaxien – US Monastir : Voici les formations probables    Libye: Des pourparlers politiques prévus début octobre à Genève    Covid-19 : 1219 nouveaux cas de contamination et 10 décès supplémentaires en 48h    Baromètre de la santé des PMEs MIQYES 2019 : Les entreprises tunisiennes face à la pandémie COVID-19 !    Tunisie : Une plainte contre le maire de Bannene après avoir publié une liste nominative des personnes atteintes de la covid-19    La Tunisie a enregistré 1219 nouveaux cas de Coronavirus et 10 morts à la date du 21 et 22 Septembre    France: Alexandre Benalla positif au Covid-19    CONDOLEANCES : Pr Mohamed KAMMOUN    L'ANSI met en garde contre une vulnérabilité critique dans le service Microsoft Netlogon    Opinion | Afrique-Covid-19 : Reconquête de la souveraineté économique et monétaire    BILLET : Fléau silencieux    En vidéo : Shinohara Shunei présente la JICA en Tunisie    DECES ET FARK : Maître Ahmed MEDDEB    Coupe de Tunisie : liens streaming des demi-finales CSS vs USM & CSC vs EST    Présentation de l'ouvrage "Médias et recompositions politiques dans la Tunisie post-Ben Ali" à l'IRMC    Sabah Bouzouita revient après 11 ans d'absence de la scène théâtrale avec "Mémoire"    Volley-ball | Play-off (10e journée) – play-out – (8e journée) : Le verdict    2 nouveaux décès à Sousse    Météo : Pluies attendues sur le Nord et le Centre    Coupe de Tunisie (1/2 finales) : le programme et programme TV    Sihem Ayadi visite les infrastructures sportive à Bizerte    « 1000Kelmawkelma » 100% online dévoile son palmarès : Sept prix et de belles découvertes d'écrivains en herbe    Cyclisme | Grands prix de la BH Bank et la municipalité de Ksar Said : La palme à Habouria, Kammoun et Tliba    News : Ben Halima rejoint le CA    Tunisie: Coupures d'eau ce mercredi sur ces zones de Tunis    Commentaire | La poudrière libanaise : quand il n'y en a plus, il y en a encore !    Prix Littéraires "COMAR D'OR": "Merminus infinitif "remporte le Comar d'or (Lauréats de l'édition 2020)    Une explosion suivie d'un incendie dans le sud du Liban aurait fait des blessés    Deuxième édition de "Les Cordes Méditerranéennes" du 24 au 31 octobre 2020    Des tunisiens et des turcs forment les officiers de police ivoiriens    Pandémie de la Covid-19 : Les saints seraient-ils fâchés ?    Kamel Chaabouni: Et si la Tunisie adhérait à l'union des Etats-Unis d'Amérique !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie : Ces «compétences» partisanes que l'on souhaite ne plus voir au gouvernement...
Publié dans Tunisie Numérique le 04 - 08 - 2020

Plusieurs ministres ont « brillé » lors de leur passage au gouvernement Fakhfakh. Durant ces quelques mois de ce gouvernement, les tunisiens ont tout vu: bourdes, conflits d'intérêts, soupçons d'abus de biens publics, luttes intestines, cacophonie, etc...
Beaucoup de tunisiens estiment même que la présence de ces « compétences » partisanes, n'est plus acceptable dans n'importe quelle future équipe gouvernementale.
Evidemment, en tête de liste se trouve Abdellatif El Mekki qui a occupé le poste du ministre de la santé. Tout au long de son mandat, il était toujours sous les feux de la rampe. Néanmoins, Mekki a tout fait pour rafler une victoire fictive sur le covid-19. Sans médicaments, ni vaccin, ni même de respirateurs en nombre suffisant, il aurait vaincu la pandémie en multipliant les sorties à la télé. In fine, il a limogé un très grand nombre de cadres du ministère à commencer par Dr Chokri ben Hammouda…
Autre cas, c'est celui de Mohamed Abbou, ministre d'Etat de la Fonction publique et de la lutte contre la corruption. Abbou a échoué dans toutes les épreuves de son domaine de prédilection : la lutte contre la corruption. Il s'agit, entre autres de la gestion chaotique de l'affaire des masques chirurgicaux et de l'affaire de la voiture de fonction du ministre du transport Anouar Maarouf détruite dans un accident par sa fille.
Mohamed Abbou n'a jamais osé aussi ouvrir plusieurs dossiers sensibles, comme celui de l'ancien ministre des Domaines de l'Etat, Slim Ben Hmidane, en rapport avec sa gestion du dossier de la Banque Franco Tunisienne, ainsi que les dossiers de certains hommes d'affaires qui ont été arrêtés ou assignés à résidence, et dont les avoirs ont été gelés pour suspicion de corruption et de blanchiment d'argent.
Anouar Maarouf, « illustre » ministre du transport a à son tour fait longuement parler de lui. Celui-ci s'est donné à son loisir préféré à savoir le limogeage des cadres des entreprises sous la tutelle du ministère en les remplaçant par de fidèles cadres partisans. L'affaire de sa voiture de fonction détruite par sa fille et les agissements qui ont accompagné celle-ci ont défrayé la chronique.
Il ne faut pas oublié aussi Mohamed El Hamdi qui n'a pas réussi son premier bac à la tête du ministère de l'éducation avec des scandales à la pelle telles que les tricheries en masse, l'absence d'équipements de lutte contre la fraude, le tollé du bac « économie » à Béja, les examens à côté des programmes et le les erreurs de calcul des scores de l'orientation...
Voir de nouveau des « compétences » issues des partis qui ont mené le pays vers une crise inédite de son histoire ne fera qu'aggraver la situation et sera une déception de plus pour beaucoup de tunisiens qui souhaitent couper avec l'incompétence des partis politiques.
Partagez1
Tweetez
+1
Partagez
1 Partages
Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.