Tunisie-Directeur de l'ENIS [VIDEO] : « Nous cherchons à améliorer le classement de nos universités dans le monde »    Où voir les matches d'Aissa Laidouni et Anis Ben Slimane en Europa League ?    Youssef Bouzakher : « La dissolution du CSM n'a jamais été évoquée par le chef de l'Etat »    Dr Rim Belhassine Cherif, Président du groupe régional pour l'Afrique de la Commission d'Etudes 13    Tunisie – Covid : Fermeture d'un troisième établissement scolaire à Djerba    Inauguration du nouveau siège de l'ambassade de l'Etat de Palestine en Tunisie    La Proparco et l'UIB renforcent leur soutien aux entrepreneurs tunisiens affectés par la crise sanitaire    Ali Laârayedh s'offre une sortie qui évoque le dernier repas du condamné    Importation de véhicules en Algérie: Le problème serait-il en voie de règlement?    Zaghouan : Récupération d'une terre domaniale agricole de 120 hectares à Djebel Oust    Kais Saied: Nous n'avons pas de problèmes avec les juifs mais plutôt avec les colonisateurs    France : 3 ministres épinglés pour dissimulation de revenus ça fait beaucoup!    Le marché boursier termine la séance de mercredi, sur une note morose    Tunisie : Rached Ghannouchi reçoit l'ambassadeur de France    L'administration publique, un ''obstacle'' pour 3/4 des PME    Précisions du ministère de la Justice concernant le pass vaccinal    Affaire Khashoggi : le Saoudien arrêté à Paris ne serait pas le bon, Macron soulagé    Coupe Arabe FIFA 2021 : Programme des quarts de finale les 11 et 12 décembre    Les pays où les habitants ont été le plus souvent ivres    Abdellatif Mekki : Les personnes qui gardent encore espoir en Kaïs Saïed n'ont rien compris !    TRANSTU: Changement du trafic du métro sur la ligne 1, entre les stations "Mohamed Ali" et "Kabaria"    NBA : Lakers et Knicks à la relance, Dallas renversé par Brooklyn    UCL : Le Barça pourrait se qualifier ce mercredi ?    Les accords commerciaux avec l'Afrique : Le continent d'avenir    Tunisie: Vers la vaccination des enfants âgés de 5 ans ?    Mandat de dépôt contre le policier ayant agressé le directeur du lycée 9 avril à Sidi Bouzid    Exposition photos, films, concerts et arts numériques au programme de la 1ère édition du "Nawaat Festival"    L'entreprise autrement: Le retard est devenu fatal    Variant «Omicron» — Reprise économique: L'imprévisibilité...!    JTC: Les spectacles au programme du 8 décembre 2021    Sfax: Concert afro-tunisien au théâtre municipal [Vidéo]    Handball — Mondial Dames d'Espagne — Congo-Tunisie (33-24): Un goût d'inachevé    L'équipe de Tunisie se ressaisit: Sursaut rageur et coup d'éclat    LC Europe (Poules / 6è j): le programme de ce mercredi    Le comité scientifique annonce une bonne nouvelle    Comment rendre le système éducatif plus efficace en Tunisie ? Ridha Zahrouni s'exprime sur le sujet [Vidéo]    CONDOLEANCES    Tunisie-officiel : Nouvelle date d'un jour férié    NEWS: Héni Amamou passe à l'EST    Programme de la Cinémathèque Tunisienne du 8 au 18 décembre 2021: Le cinéma fête le théâtre    Les JTC 2021 rendent hommage à la Troupe de la ville de Tunis : Une consécration pour l'Histoire et le parcours    «Corde inconnue, fragment 1» de Fatma ben Aissa à Atelier Y: Déambulation artistique    Tunisie: Augmentation de 14% des prix du fer de construction    Tunisie : Signature d'un contrat de concession pour la restauration «d'El Karaka » de la Goulette et sa transformation en musée de la céramique artisanale    Connect International : Une visite à la capitale sénégalaise Dakar    Coronavirus : Du nouveau concernant Omicron    JO d'hiver 2022 : Le Kremlin appelle à des JO libres de toute politique    Tunisie : Focus sur le projet de réaménagement du musée de Carthage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Etude – COFACE : Risque social élevé en Tunisie
Publié dans Tunisie Numérique le 27 - 10 - 2021

La Compagnie française d'assurance pour le commerce extérieur (COFACE) vient de publier une étude intitulée « Nouvelle vague de mouvements sociaux post – pandémie : le commerce international en victime collatérale » indiquant que si les restrictions liées à la pandémie de la COVID-19 ont mis un coup d'arrêt à la recrudescence des mouvements sociaux, une nouvelle vague se profile à l'horizon.
D'après l'étude de la compagnie, la résurgence des contestations, déjà forte depuis 2017, principalement dans les pays émergents, devrait connaître un regain lié à la dégradation sans précédent des indicateurs socio-économiques.
L'étude a cité, à cet effet, la Tunisie parmi les pays où suite à la crise du COVID-19, l'indicateur COFACE du risque social et politique, a atteint 55% en 2020, et ce, avec la Malaisie, l'Inde, la Thaïlande et l'Algérie.
Plusieurs pays en Asie, en Amérique latine, en Afrique et en Europe orientale voient déjà une nouvelle vague de contestation se manifester, alimentée par des facteurs sanitaires, socio-économiques et politiques, assure la COFACE.
D'après la compagnie, les troubles sociaux auront des répercussions sur l'activité économique des pays touchés en l'occurrence la Tunisie, et ce notamment en ce qui concerne leur commerce extérieur. Elle estime aussi qu'un mouvement social de masse a, en moyenne, des effets négatifs particulièrement prononcés et permanents sur les exportations de biens du pays affecté.
Au cours de l'année du mouvement, elles sont, en moyenne, 4,2% inférieures à leur potentiel estimé, martèle la COFACE.
L'écart reste substantiel au cours des trois années suivantes, puisqu'elles restent de 6,3% à 8,9% inférieures et le choc sur les importations est, lui, plus faible et plus transitoire, précise l'étude. Le choc sur le commerce devrait, ainsi, varier fortement selon les formes des mouvements sociaux : leur persistance et leur intensité s'avèrent être des déterminants clés.
Les résultats de l'étude suggèrent également que le choc dépend des revendications du mouvement tout en soulignant, également, que les manifestations qui intègrent des revendications socio-économiques, et qui ont donc le plus de chance d'émerger après la pandémie, ont, en moyenne, des effets plus durables et plus sévères. Trois ans après le choc, les exportations restent ainsi 20,7% inférieures à leur potentiel et les importations, 5,6%. De plus, la faible marge de manœuvre des politiques économiques dans les pays émergents après la pandémie pour limiter les effets de ces troubles sociaux sur le commerce pourrait amplifier ce phénomène.
Certains pays sont déjà entrés, à des degrés divers, dans la nouvelle vague de contestation sociale assure-t-on et la plupart des pays concernés ont vu les pressions s'accroître du fait de la pandémie ou affichaient déjà des niveaux de risque social supérieurs à la moyenne des pays émergents.
Des manifestations se sont également déclarées suite à des crises politiques dans certains pays comme l'Afrique du Sud, le Guatemala et la Tunisie, qui ont été en proie à des manifestations mêlant l'ensemble des facteurs de risque, affirme la COFACE.
Rappelons que d'après la dernière mise à jour faite par la COFACE en mars 2021, la Tunisie est classée au rang C en termes de risque pays ce qui correspond au « Risque Elevé ». Selon la COFACE, la Tunisie est un pays qui présente plusieurs points faibles justifiant cette notation à l'instar des fortes inégalités sociales et géographiques, le taux de chômage élevé, notamment chez les jeunes (36,5%), conduisant à la multiplication des manifestations et des troubles sociaux.
Elle pointe, aussi, d'autres problèmes tels que le déséquilibre structurel des comptes publics (entreprises publiques déficitaires, salaires représentant 60% des dépenses primaires, poids élevé des subventions), déficience des services publics et les problèmes auxquels est confronté le tourisme notamment d'ordre sécuritaire, concurrence étrangère accrue, manque d'investissement, et diversité limitée tant en gamme qu'en thèmes et ce, parallèlement à la porosité de la frontière avec la Libye, source d'insécurité.









Que se passe-t-il en Tunisie?
Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.