Kaïs Saïed reprend son rôle d'explicateur    Hubert Tardy-Joubert : de l'IFT au cabinet de la ministre de l'Europe et des Affaires étrangères    La Chine est-elle sur le point de se redresser sur le plan cyclique ?    Hédi Bouraoui élevé Académicien à vie à la Société Royale du Canada    Kais Saïed évoque le sujet de la fuite des médecins [Vidéo]    L'Algérie sera candidate à l'organisation de la CAN 2025    OTE : des pays européens ont l'intention de restreindre les transferts de fonds des résidents étrangers    Abid Briki menace de boycotter les élections législatives [Audio]    Foot-Europe: le programme du jour    Météo | Légère hausse des températures, aujourd'hui    Béja: Le secteur agricole en grève de 3 jours    Kais Saïed veut renforcer le dispositif sécuritaire aux alentours de l'hôpital La Rabta [Vidéo]    CHAN 2022 : La composition des poules de la compétition    Le Pr Tahar Gallali: Un grand homme de science    Deguiche : le ministère veillera à l'application de la loi malgré l'accord entre la FTF et les clubs    Saïed à la Rabta : nos médecins partent par centaines en Europe ! Qui est en train de prêter à l'autre ?    Tunisie – Noureddine Ben Ayed : Il est temps d'accorder à l'agriculture ce qu'elle mérite comme intérêt    NBA pré-saison : Sur quelles chaînes regarder les matches de samedi et dimanche ?    Jasmin Open Monastir : Liste des qualifiées au tableau principal    Tunisie – L'accord avec le FMI est nécessaire mais insuffisant !    Mahdia : La Corniche déclarée première plage écologique en Tunisie    Briki à Saïed : les élections sont en danger !    L'éducation au fil du temps qui passe : Que reste-t-il de l'école publique ?    Législatives anticipées : Quel avenir pour les partis politiques ?    L'édito de Taoufik Habaieb: S'attaquer aux démons    Tunisair pourrait se retrouver dans l'incapacité de payer les salaires de ses employés    En photos - Manifestation de soutien aux Iraniennes à Tunis    Monde-Daily brief du 30 septembre 2022: Guerre en Ukraine : Poutine officialise l'annexion de quatre régions occupées    Poutine facilite l'accès à la nationalité russe si...    Tunisie: 70% des personnes victimes d'une crise cardiaque sont des fumeurs    Ukraine : Poutine l'a fait… !    Razi Meliani : seulement 30% des médicaments sont disponibles à la Pharmacie centrale    Désignation de Haykel Khadhraoui, en tant que DG par intérim de BH Bank    Le policier filmé en train de toucher un pot-de-vin, placé en garde à vue    Le CS Chebba rejette les décisions de la FTF    Une pénurie d'œufs en vue    Spectacle Mallasine Story interprété par Bilel Briki au 4ème art    Les plus beaux dessins de soutien aux Iraniennes    Inauguration de l'académie Africaine de tennis à Sousse : Un acquis irréversible    La France décore Slim Khalbous des insignes de Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres.    La vigilance éternelle    Dialogues éphémères | Considérations sur une politique anti-apocalyptique    Solidarité féminine: Une manifestation de soutien aux femmes Iraniennes    France : La fin de Macron, après la même bourde que Chirac en 1997?    Festival de l'Humour Francophone 'Normal Enti' à Tunis    Le DG de Hyundai Mobis élu président de l'Organisation internationale de normalisation    «Mirath Music : l'exposition sonore itinérante » au Goethe-Institut de Tunis : Musique itinérante    37e édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) : Deux films tunisiens en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le projet de Budget de l'Etat 2012 propose un prélèvement de 4 journées de travail sur les salaires
Publié dans Tunisie Numérique le 05 - 12 - 2011

Le projet de Budget de l'Etat pour l'exercice 2012, propose, un prélèvement de 4 journées de travail sur les salaires des agents des secteurs public et privé, en tant que contribution exceptionnelle au budget.
Cette décision est de nature à alléger les pressions sur le budget de l'Etat, étant donné les impacts financiers attendus des décisions proposées dans le projet de loi de finances 2012 et se rapportant notamment, à la suppression du timbre fiscal sur les voyages et aux mesures fiscales et financières au profit des entreprises.
Elaboré par le gouvernement de transition de Béji Caid Essebsi, le projet de budget proposé au prochain gouvernement, ne précise pas si ce prélèvement sera effectué en une seule fois ou sur plusieurs tranches.
Circonscrire le déficit budgétaire à 6% du PIB
Des sources du ministère des Finances, ont indiqué que la masse salariale dans le secteur public, estimée à 8 543 millions de dinars (MD) pour 2012, devrait représenter près de 37% du total des dépenses de l'Etat. Elle s'est accrue de 900 MD par rapport à 2011, du fait des augmentations salariales et du recrutement de 20 300 agents dans la fonction publique.
Le budget de l'Etat pour le prochain exercice est estimé à 23 125 MD, soit une augmentation de 9,6 %, par rapport à 2011. Il est réparti entre 71% de fonds propres et 29% de ressources d'emprunt.
Ce projet de budget, qui prévoit de limiter le déficit budgétaire à 6% du PIB (contre environ 4% prévu pour 2011), sera financé, essentiellement, par des emprunts intérieurs et extérieurs. A cet effet, le taux d'endettement public augmentera de trois points, soit de 43% en 2011, à 46% fin 2012.
Pour un maintien des subventions et un ajustement des prix des hydrocarbures
En ce qui concerne les dépenses, le projet de budget de l'Etat pour 2012, révèle que l'Etat va maintenir, à un niveau très élevé, la subvention directe des produits de base, des hydrocarbures et du transport. De l'ordre de 2869 MD en 2011, cette subvention sera abaissée l'année prochaine, à 2377 MD, soit de 4,3% à 3,3% du PIB.
La compensation directe des produits de base est estimée à 1200 MD, celle réservée aux hydrocarbures et à l'électricité à 900 MD et au transport à 277,5 MD.
Pour maintenir ce niveau de subvention, une révision à la hausse des prix des hydrocarbures est prévue, sur deux phases, dont la première est attendue à la fin de cette année. Il s'agit de mobiliser des ressources additionnelles de l'ordre de 516 MD. L'objectif est de couvrir les besoins nationaux en produits pétroliers, sur la base d'un cours de 100 dollars le baril.
Par ailleurs, une enveloppe de 400 MD sera allouée au budget de l'Etat, au titre des ressources provenant de la restitution à l'Etat, de l'argent et des propriétés confisqués.
En outre, des ressources extérieures d'environ 3 950 MD seront mobilisées, dans le cadre de la coopération bilatérale et multilatérale, en vue de renforcer et poursuivre les différentes réformes socio-économiques.
Sur un autre plan, le projet de budget 2012 a fixé à 5600 MD, les dépenses de développement, contre 5232 MD en 2011. A cela s'ajoutent, les investissements devant être réalisés dans le cadre de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et du Fonds Générationnel (FG).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.