Ennahdha appelle au limogeage du ministre de l'Intérieur    L'ESSENTIEL | La vérité, si je mens ?    Grève des médecins, pharmaciens et dentistes de la santé publique Tunisiens mardi 25 janvier 2022    Que contiendra le nouveau décret de réconciliation pénale que prépare Kaïs Saïed ?    Express    Mutinerie au Burkina Faso : Renversement de Roch Marc Christian Kaboré ?    Ooredoo récompense les supporters Tunisiens : 15000 dinars à gagner ce samedi    Hausse des revenus de City Cars de près de 46%    Rabat pourrait-il "voler" à Alger l'organisation du sommet de la Ligue arabe?    CAN 2021 | Huitièmes de finale : Le Cameroun en favori !    CAN 2021 : Une sélection fait face à une épidémie de gastro-entérite !!    NEWS | La chute de la Ligue 1 !    CA | Retour de la passion en attendant la consécration : Ici, tout commence !    Abdelkader Maalej: Hommage à Ali Baklouti, le fondateur de La Gazette du sud et Chams el janoub    Produit de consommation de base: Les prix varient d'une région à l'autre !    Tunisie – météo : Ciel passagèrement nuageux et températures stationnaires    Passagers du métro agressés : ce que le suspect a dit en garde à vue    Amen Allah Messaâdi : le rythme des contaminations ne régresse pas    Sur nos écrans l «Al Kahen» de Othman Abou Laban : Le genre dans le mauvais    « Art Expo » à la galerie « Musk & Amber » : Action commune    Seulement 13% des Tunisiens sont diplômés    Kamel Ben Messaoud explique la décision du Tribunal administratif en faveur de Béchir Akremi    STEG : -40% en liquidités, 13 milliards de dette…, pourtant les salariés auront leurs primes    Livres | «Ton absence n'est que ténèbres» de Jón Kalman Stefánsson : Une mosaïque romanesque extraordinaire    Gafsa: Plus de 231 infractions économiques relevées    A Bizerte, 2 400 oliviers seront plantés pour la saison 2021-2022    Daily Brief du 24 janvier 2022: Kaïs Saïed ne semble pas avoir compris qu'il s'est fait remonter les bretelles par Macron !    CAN 2021 : Sur quelles chaînes regarder les matches de lundi ?    Kasserine: L'UTICA menace d'organiser des journées de colère    Le couvre-feu va-t-il être prolongé ? Précisions de Amen Allah Messadi    Coupe de Tunisie : résultats complets des matches du 3ème tour    Youssef Bouzakher : le ministère de la Justice et le pouvoir législatif sont responsables de la situation de l'affaire Akremi    Ettakatol: Saied veut démanteler les institutions de l'Etat    Ammar Mahjoubi: Le caractère fondamentalement inégalitaire de la société romaine*    Tunisie : Le CSM met en garde contre "la diffamation sans précédent de ses membres".    Monde : Le président arménien annonce sa démission    Syrie : 4e jour de combat entre Daech et les Kurdes, plus de 120 morts    Foot-Europe: le programme du jour    Tunisie: Ali Abdi testé positif au Covid19    Evènement "Les Nuits de la lecture" en ligne: 6ème édition sous le thème de l'AMOUR    Le chanteur hip-hop Balti et Elyanna réunis dans une chanson tuniso-palestinienne (vidéo)    Sculpture sur un minéral ancestral, le lapis specularis    Gabès Cinéma Fen 2022: les inscriptions pour les films sont ouvertes    Les crises en Tunisie se sont aggravées depuis que Saïd a limogé Mechichi, selon la Confédération Syndicale Internationale    Coronavirus :Fin des mesures sanitaires en Grande-Bretagne    L'histoire de détermination de la nouvelle conseillère de Kais Saied    Un astéroïde "potentiellement dangereux " passera prés de la terre mardi soir    Le combat d'un résistant septuagénaire palestinien écrasé par une voiture de police de l'occupant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les espaces culturels, miroir de la révolution tunisienne
Publié dans TAP le 26 - 01 - 2011

TUNIS, 26 Janv 2011 (TAP)- En l'absence d'une programmation dans les différents espaces culturels de la capitale, les artistes et hommes de culture de toutes tendances et de tous bords s'y réunissent pour mettre à profit ces espaces privilégiés de culture, de réflexion et de libre expression pour évoquer la révolution tunisienne et exprimer leur soutien au soulèvement historique du peuple tunisien.
Depuis mardi 25 janvier, la maison de la culture Ibn Rachiq a ouvert ses portes aux jeunes étudiants et artistes des Instituts du cinéma, de l'audiovisuel et des arts dramatiques de Tunis pour animer des rencontres placées sous le signe "Ensemble pour soutenir la révolution".
M. Hamadi Mezzi, directeur de cet espace a relevé que "cette belle victoire du peuple tunisien, devrait être un point de départ pour promouvoir les créateurs et toute la scène culturelle en Tunisie".
"La culture se fait maintenant dans la rue, c'est émouvant de voir les artistes défendre "leur cause nationale", souligne-t-il. Dans cette mouvance, la maison Ibn rachiq compte reprendre ses activités en s'apprêtant bientôt à accueillir la semaine du cinéma hongrois ainsi que des expositions d'arts plastiques.
D'autre part, des artistes représentant divers secteurs se rencontrent quotidiennement à la maison de la culture Ibn Khaldoun. Prenant la parole, le président de l'association tunisienne pour la critique cinématographique (ATPCC), Mehrez Karoui a fait savoir que des spectacles de solidarité sont prévus au mois de février et dont les recettes seront versées au profit des familles des martyrs.
Cependant, la programmation d'Ibn Khaldoun prévue à partir de la fin du mois de janvier sera maintenue faisant allusion aux rencontres des jeudis et à l'atelier de formation sur le théâtre libre qui sera animé par les artistes Jamel Madani et Mounir El Ergui (31 janvier-3 février) et une exposition de l'artiste peintre Amel Hajjar (1-15 février).
Réunis à la salle du quatrième art à Tunis, plusieurs artistes ont appelé, en collaboration avec les syndicats des écrivains tunisiens, des artistes plasticiens, des métiers des arts dramatiques et des techniciens du cinéma et de l'audiovisuel, au lancement d'une campagne de collecte de dons au profit des familles des martyrs.
Après le "collectif des artistes tunisiens" réuni le 17 janvier 2011, à El Teatro, avec la participation de plusieurs artistes, cet espace a choisi d'ajourner tous ses spectacles prévus dont la pièce de théâtre "une lettre à mon seigneur" du metteur en scène Naoufel Azara. L'espace reste toutefois ouvert pour les hommes de culture désireux d'organiser des actions de solidarité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.