Football : La Premier League pourrait reprendre le 17 juin    Le ministre de la Santé met en garde contre la consommation d'eau de source inconnue    Rappel du Ministère des Finances : le samedi 30 Mai est le dernier délai pour les entreprises désireuses de bénéficier des mécanismes d'encadrement et de soutien    Un nouveau cas de coronavirus à Bizerte    Décès de l'humoriste français Guy Bedos    On tarde à intégrer l'éthique à la vie politique    Création d'une nouvelle forme de financements exceptionnels refinançables    7 mois de vacances pour la moitié des équipes !    Ahmad Ahmad va témoigner !    Protocole sanitaire du tourisme tunisien    Rohani prône la coopération avec les ultraconservateurs    eux olympiques de Tokyo : les lutteurs tunisiens reprennent les entraînements le 4 juin    Le point sur l'épidémie du coronavirus dans les pays arabes : Mise à jour du 28 mai à 11H00    L'indépendance de la justice sur la sellette    La police dissuade les manifestants à Hong Kong    On traine les gens dans la boue sans aucun égard pour leur dignité    « Nouba 2 », l'exception qui ne fait pas la règle    Le premier roman tunisien sur Covid-19 et le confinement !    Quand le virtuel dépasse le réel    845 nouveaux cas au Koweït en 24 heures    Gafsa : arrestation de deux suspects dans l'incendie de la locomotive appartenant à la CPG    Tunisie: Arrestation deux suspects dans l'incendie de la locomotive de transport du phosphate dont un agent paramédical    Coronavirus : Deux nouvelles contaminations à Ben Arous    Tribune | Merci Albert Memmi d'être resté Tunisien dans l'âme    Quatre personnes arrêtées et une autre maintenue en liberté dans l'affaire de l'empoisonnement au « méthanol » à Hajeb El Ayoun    Didier Raoult défend toujours l'hydroxychloroquine    Date de l'examen de l'affaire de Sami Fehri fixée    Saisie d'argent et de faux bijoux d'une valeur de 250 mille dinars    Tunisie – Météo : Températures en baisse et pluies éparses l'après-midi sur le centre-ouest    Wall Street Journal met à l'honneur l'app mobile visionnaire du Club Sportif d'Hammam-lif    Les villes post-covid-19 | Najem Dhaher, chercheur et maître de conférences en urbanisme et aménagement, à La Presse : « Fin des aménagements dogmatiques et standardisés et retour à l'approche sanitaire »    Leaders Immobilier inaugure prochainement sa nouvelle agence au Lac 2    Inégalité fiscale et économique en Afrique du Nord : Savoir trouver le juste équilibre    REMERCIEMENTS ET FARK : Saïda JAZIRI    Perspectives clubistes : Le combat des chefs    Point de vue : Retour précipité !    Pierre Abi Saab, Journaliste et critique libanais, à La Presse : Questions de culture    MEMOIRE : Saloua KOURAICHI    Le personnel et cadres de la Santé publique observent ce jeudi « Une Journée de colère nationale »    Kais Saied furieux contre les nouveaux tarifs consulaires ?    Tunisie: Les institutions publiques sont priées de mettre fin aux contrats de deux députés    Olivier Poivre d'Arvor, reconduit à la présidence du musée national de la Marine    L'association Nous Tous prépare un programme de célébration de l'œuvre d'Albert Memmi    Zarzis : Mieux vaut tard que jamais !    Tribune | A peu de gens convient le diadème !    Libye : Les Etats-Unis accusent la Russie de transférer des avions de chasse en Libye pour aider ses mercenaires de “Wagner”.    Tunisie: Poursuite par le ministère de la Défense des recherches de migrants clandestins naufragés au large de Sfax    MEMOIRE : Sadok BEN SEDRINE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La lettre poignante de Nabil Karoui à ses partisans
Publié dans Tuniscope le 21 - 09 - 2019

Le candidat au second tour de la présidentielle, Nabil Karoui a envoyé une lettre à son équipe de campagne depuis sa prison.
Nabil Karoui a avoué que sa détention l'a abattue un petit moment mais il a rebondi pour continuer la route.
‘' Tous ceux qui ont vécu avec moi la douleur de la mort de Khalil, savent qu'on a traversé le pire et qu'on en est ressortis plus forts et plus unis que jamais.'', a-t-il signalé.
Voici la lettre complète :

Voici la lettre complète :
Mes Chers amis
29 jours en cellule. Et pourtant on a réussi l'impossible. On est au second tour de la Présidentielle. Je suis tellement fier de vous tous. Cette équipe de guerriers et de guerrières est capable de soulever les montagnes…Je ne vous cache pas que le refus de la justice de me libérer m'a abattu un petit moment. Tant d'acharnement et de haine est très difficilement acceptable. Mais très vite j'ai rebondi comme d'habitude.
"إن ينصركم الله فلا غالب لكم"…
Dieu a décidé ainsi. Dieu a décidé que vous deviez mener cette campagne électorale sans moi. Dieu a voulu que je ne sois pas là pour vous diriger, pour vous encourager et pour vous donner de l'énergie.
Mais le vrai prix c'est moi qui le paye, frustré par tant d'injustice et de manipulation. Ma place est à vos côtés et aux côtés des démunis, des laissés pour compte, des déçus mais aussi aux côtés de ceux qui avancent, qui changent, qui travaillent pour un avenir meilleur.
C'est notre destin, c'est notre mission ça va nous rendre encore plus forts.
Aujourd'hui on est obligés de gagner les deux batailles présidentielle et législative coûte que coûte, vous êtes obligés de les gagner pour que je sorte de prison, c'est ça notre défi. Vous êtes des lions.
Tous ceux qui ont vécu avec moi la douleur de la mort de Khalil, savent qu'on a traversé le pire et qu'on en est ressortis plus forts et plus unis que jamais.
Ce qui m'arrive aujourd'hui, la prison, l'injustice, la calomnie, l'acharnement ne sont rien devant la perte de mon enfant. J'accepte ce qui m'arrive. C'est le prix à payer.
الحي يروّح…
Aujourd'hui il est clair que cette guerre que nous menons est celle de l'avenir de notre pays contre le retour des obscurantistes et leurs drapeaux noirs. Il s'agit d'une ultime bataille que nous livrerons ensemble pour nos enfants, nos rêves, notre pays.
ما تخافوش، ما تأيسوش، أقسم بالله باش نربحوها العركة هذي.
إلّي يعرفني مليح يعرف إلّي وقت نبدا واقف على قنطرة الحق عمري ما نسلم، وأحنا توة لكلّنا واقفين على قنطرة الحق، نخسرو شوية أما نربحو برشة.
La justice vient de décider qu'elle n'était pas compétente pour ma sortie, donc implicitement la justice vient de pointer les vrais responsables. Face à ce déni de justice je reste serein et confiant.
J'ai toujours été un catalyseur dans ma vie, aujourd'hui ma présence en prison montre que tout doit changer.
Il n'y a pas de démocratie sans justice indépendante. Il n'y a pas de pays sans justice.
توّا ما نشدكمش خاتر نعرف عندكم ما تعملوا، انتشروا في الأرض.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.