Ons Jabeur passe au second tour du tournoi de Wimbledon 2022    Pages éclairées de l'histoire du mouvement national tunisien (6) : Aux origines historiques d'un malaise endémique : une indépendance qui divise    Cyber-sécurité : L'ANSI met en garde contre une nouvelle technique d'hameçonnage    Auto: 16 industriels se sont associés dans le cadre du projet 5G    Laârayedh: Hamadi Jebali doit être hospitalisé à l'hôpital militaire pour une chirurgie urgente    Classement WTA Live : Ons Jabeur retrouve le Top 5 mondial    Une fin de saison houleuse : Dans la tourmente    Point de vue | Trop tard !    L1 | Play-off ( dernière journée) : Le verdict...    UGTT : grève générale au sein de la fonction et du secteur publics    Journée de colère du personnel de la santé: Précisions    Pourquoi | Les estivants et les plages    Voici les 10 chansons qui nous procurent du bonheur    Hubert Tardy-Joubert, directeur de l'Institut Français de Tunisie à La Presse : «La langue française est une langue Monde»    Mourad Messaoudi : les magistrats continueront à faire grève !    OPPO lance des offres exceptionnelles sur ses smartphones de la Série A à l'occasion du baccalauréat et de l'Aïd El Kebir    JM Oran 2022: 1ère médaille à la Tunisie remportée par la karatéka Wafa Mahjoub    Spectacle '24 Parfums Kids' de Mohamed Ali Kammoun Orchestrea    L'avocat et la famille de Hamadi Jebali sollicitent le soutien des Tunisiens    Tunisie: La date de l'Aid El-Idha selon l'Institut de la météorologie    « Espace El Mdina » à Hammamet : Une exposition de peintures géantes et un spectacle scout pour clôturer l'atelier artistique sur la lutte contre les violences économiques faites aux femmes    Zakaria Bouguerra: La vague du Covid-19 va se poursuivre jusqu'au mois d'août    Mabrouk Korchid tacle le Club de Madrid pour avoir appelé à la libération de Hamadi Jebali    INPT : il faut garantir un traitement humain à toutes les personnes privées de leur liberté    Une centrale solaire flottante installée au Lac de Tunis    Quid de la campagne référendaire ?    Mondher Lakhal : la digitalisation pour des services bancaires 24h/24 et 7j/7    Moutons de l'Aïd: Les prix sont fixés entre 500 et 850 dinars    Les sympathisants de 5 partis politiques affirment avoir été agressés par les " milices de Kais Saïed"    À l'occasion du sommet du G7 en Allemagne : D'un monde mieux reconstruit à un monde menacé de la pire crise de famine    Lancement new Opel Mokka en Tunisie, tout sauf normal !    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Interview de Sihem Boughdiri Nemsia : le déficit budgétaire dépassera celui prévu par la Loi de Finances 2022    J'agence libanaise des news : un seisme d'une magnitude de 5,1 sur l'echelle Richter frappe Oran en Algerie    JM – Volley (F) : la Tunisie s'incline face à la Grèce    Le Club de Madrid appelle Kais Saïed à libérer Hammadi Jebali    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off) : les matches de ce dimanche    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tunisie - Transport aérien :
Le cri du cœur de Mohamed Frikha
Publié dans WMC actualités le 16 - 07 - 2015

Silencieux depuis de longs mois et l'entrée en crise profonde de Syphax Airlines –dont la cotation à la Bourse des Valeurs Mobilières de Tunis (BVMT) a été, en conséquence, suspendue le 18 novembre 2014-, Mohamed Frikha, fondateur –et ex-président directeur général- de la dernière compagnie aérienne à avoir vu le jour en Tunisie –en 2011- a enfin parlé pour dire ce qu'il a sur le cœur. Il l'a fait le 26 juin dernier, lors de l'audition de Sarra Rejeb, nouveau président directeur général de Tunisair, par la Commission des finances de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP).
Prenant la parole lors du débat ayant suivi la présentation de Mme Rejeb, M. Frikha a parlé d'une voix rendue tremblante par l'émotion, pour «dire quelques vérités sur les trois années écoulées» depuis la création de Syphax Airlines.
Allant droit au but, le fondateur de cette compagnie lance d'entrée de jeu que «si le problème de Tunisair c'est Syphax Airlines, je suis prêt à le dissoudre». Mais précise aussitôt que selon lui les problèmes de la compagnie nationale de transport «sont autres».
Reprenant le film des évènements depuis le début, l'ex-PDG rappelle qu'il a créé Syphax Airlines «pour Sfax, afin d'en faire fonctionner l'aéroport et pour la Tunisie, comme exemple d'investissement à un moment où le pays était confronté à une situation très difficile».
Quatre ans après, «Syphax Airlines est en crise», admet M. Frikha, et «Tunisair en est la cause», accuse-t-il. Et l'ancien patron de la compagnie aérienne privée et actuel député à l'ARP sous la bannière d'Ennahdha, d'égrener quelques-unes des épreuves qu'elle a eu à affronter et des bâtons qu'on lui a mis dans les roues.
«Le premier vol de Syphax Airlines a été bloquée par Tunisair Handling», la filiale de Tunisair en charge de l'activité au sol. Ensuite, un avion de Syphax Airlines a eu droit à un accueil très particulier en arrivant le 29 avril 2011 à Tunis. «La police et les gens de Tunisair étaient présents et on a empêché les voyageurs de descendre», accuse M. Frikha.
Ensuite, Syphax Airlines a voulu, pour devenir autonome et éviter ce genre de problèmes, se doter d'une entité s'occupant de handling. «Le ministère du Transport a refusé notre demande parce que Tunisair s'y était opposée». Idem pour la maintenance.
Enfin, «à la demande du chef du gouvernement, nous avons pris des dispositions pour assurer la Omra. Nous avons investi notamment pour ouvrir une agence en Arabie Saoudite. Mais l'opération n'a pas eu lieu parce que –encore une fois- Tunisair Handling s'y est opposée», se plaint M. Frikha.
«Cela fait trois ans que nous souffrons», résume le fondateur de Syphax Airlines. Qui souligne que sa compagnie aérienne se débat dans «une grande crise». Et que si elle devait y succomber, «c'est le pays qui perdrait».
Mais s'il accuse, encore une fois, Tunisair d'être à l'origine des maux de Syphax Airlines, Mohamed Frikha n'en appelle moins à aider la compagnie aérienne nationale à résoudre ses propres problèmes. En précisant au passage que «c'est le syndicat qui est en train de faire couler» cette société.
Répondant à son confrère, Sarra Rejeb se dit touchée. «Vous avez lancé là un cri du cœur et je suis prête à voir avec vous ce qu'on pourrait faire pour régler ces problèmes», lance la P-DG à l'adresse de M. Frikha.
Lui aussi sensible aux difficultés de son collègue à l'ARP et fondateur de Syphax Airlines, le député Mohsen Hassen (Union Patriotique Libre) lui a proposé de soumettre un dossier résumant toutes les péripéties de cette affaire à la Commission des finances pour qu'elle étudie ce que l'ARP pourrait faire pour l'aider. «Pas en tant que député mais comme investisseur dont le pays a besoin», précise-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.