Précisions de la CDC / Article « La Caisse des dépôts et consignations est financièrement solide voire même très solide ! »    Hand | Mondial 2021 : Programme de la 2ème journée    Football : Programme TV de ce samedi 16 janvier 2021    Coronavirus: La situation épidémiologique au kef    THE MODEL, la nouvelle télé-réalité tunisienne aux normes internationales    Khadija Taoufik Moalla: Accepter de perdre des batailles...jamais la guerre !    Le marché Boursier clôture vendredi sur une note quasi-stable (+0,09%)    TOURISME TUNISIEN POST-COVID-19: Les priorités pour retrouver le dynamisme habituel    Retour au calme à Siliana après des émeutes nocturnes    Météo: Temps froid et pluies sur la plupart des régions    Commémoration du 10e anniversaire de la Révolution: Incolore et inodore    TOURISME CULTUREL: Pour un guide des musées et des galeries d'art    A l'échéance, Les fonds Ben Ali en Suisse seront restitués à Leila Trabelsi et sa famille    EST — Staff technique: Confiance renouvelée en Chaâbani !    MISE A NIVEAU INDUSTRIELLE: Des concepts qui refont surface    MEMOIRE    DECES ET FARK: JAMILA STAMBOULI    Tunisie: Les conducteurs de taxis à Sfax appelés à ne transporter que ceux ayant une autorisation de se déplacer    Haltérophilie | en vue des championnats d'Afrique et des J.O. de Tokyo: 17 haltérophiles en stage à Nabeul    News: Rafia absent 20 jours    «Fi Aal mIyeh al maliha» (Dans les eaux salées), autobiographie littéraire de Rafika Bhouri : La femme qui aimait la révolution !    Quatre Films de Selim Gribaâ pour célébrer le 14 janvier 2011: «Confinés, mais libres»    Polémique de partage de données : WhatsApp repousse la modification de ses conditions d'utilisation    La Tunisie ambitionne d'exporter 70 mille tonnes d'huile d'olive conditionnée, d'ici 2025    Confinement : le Théâtre de l'Opéra annonce quatre spectacles virtuels nocturnes    A l'Etoile, on continue à faire du sur place... !    Guterres tente de nommer un émissaire    La justice se prononce sur l'appel posthume du seul condamné    «Libérez ma Patrie» !    « La Révolution n'a nullement impacté les causes mais elle a produit voire amplifié l'état de délabrement de l'économique, du social et surtout du politique du pays »    La Tunisie est-elle proche du seuil de l'immunité collective ?    Lenteur de livraison des vaccins    Un remaniement, pour faire quoi ?    Tunisair: Avis aux passagers à destination de la France    Ghannouchi « proclame » l'innocence de Nabil Karoui !    Une révolution qui reste à faire en Tunisie !    La double peine des habitants de la Bande de Gaza    A quoi il joue?    Pour quand la fin de l'hémorragie ?    Le destin foudroyé de l'Octobre musical    Ken Loach, Stanley Kubrick, Hassen Ferhani et Nacer Khémir...    ATTT : Les nouvelles dates de contrôle technique des véhicules    Pour ne plus pédaler dans la semoule ! (2/2)    Un test PCR négatif sera désormais exigé pour tous les voyageurs arrivant en France    USA: Trump: La vraie cause de ma suspension des réseaux sociaux est politique…mon discours été totalement approprié    Intox : Aucun pilote tunisien n'a été renvoyé à cause d'un vol vers Tel Aviv    USA: 70 000 comptes affiliés à la mouvance pro-Trump QAnon supprimés par Twitter    Tunisie : Une secousse tellurique à Zaghouan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le permis de prospection "Douiret" accordé à la compagnie néerlandaise Mazarine Energy Tunisie B.V
Publié dans WMC actualités le 18 - 07 - 2017

L'Assemblée des représentants du peuple (ARP) a adopté, lundi 17 juillet, en séance plénière, la convention et ses annexes relatives au permis de prospection, de recherche et d'exploitation d'hydrocarbures de "Douiret".
Le permis a été attribué à la compagnie néerlandaise d'exploration et de production de pétrole et de gaz "Mazarine Energy Tunisie B.V" et couvre une superficie de 4.240 km2, dans le gouvernorat de Kébili (sud tunisien).
La convention identifie les conditions et les mesures d'application des engagements et la réalisation des travaux sur le champ précité. Le groupe néerlandais d'exploration et de production de pétrole et de gaz, se charge, en vertu de ce contrat, des dépenses d'exploration durant 2 ans (durée du permis).
Dans leurs interventions, les députés ont convenu de l'existence de soupçons de corruption dans le secteur de l'énergie comme cela a été d'ailleurs confirmé par la cour des comptes dans son rapport pour l'année 2016. Ils ont aussi, évoqué le manque de transparence dans le traitement des dossiers dans ce domaine, notamment, dans les contrats d'exploration, de recherche et de gestion de la production. Ils exigé que toute la vérité soit révélée au peuple dans ce domaine.
La députée Samia Abou a affirmé que l'opacité caractérisant le secteur de l'énergie était "préméditée pour que certaine parties puissent piller les richesses naturelles du pays sous couvert de la loi".
Les députés ont évoqué, également, la hausse progressive du prix des hydrocarbures malgré la stabilité de prix du baril dans le monde.
Le député Zied Lakhdhar a indiqué que le retard de la présentation des permis de recherche et d'exploration au niveau de l'ARP a provoqué la régression de l'activité dans ce domaine, appelant à la nécessité de reprendre les activités de production et d'encourager les investissements dans le secteur des hydrocarbures.
Dans sa réponse aux interventions des députés, la ministre de l'énergie, des mines et des énergies renouvelables, Hela Cheikhrouhou, a fait savoir que la production pétrolière a été stable, du 1er janvier au 31 mai 2017, pour se situer à hauteur de 44.000 barils quotidiennement et 5,8 millions m3 de gaz.
Selon elle, la fermeture progressive de certaines stations de pompage dans le sud tunisien a été à l'origine de la régression du niveau de la production pétrolière à environ 22.000 barils/jour.
Cheikhrouhou a souligné que le secteur pétrolier a contribué aux recettes du budget de l'Etat pour 2016 à hauteur 860 millions de dinars (MDT), jugeant que cette contribution importante mais en deçà des montants enregistrés en 2010 et 2011.
La ministre a fait observer que les sociétés pétrolières étrangères opérant en Tunisie sont de moyenne dimension et que la production pétrolière du pays n'est pas importante contrairement à ce que pensent certains par rapport à l'Algérie (1,3 million de barils), l'Irak (5 millions de barils), les USA (9 millions de barils) et l'Arabie saoudite (10 millions de barils).
S'agissant de la hausse des prix des hydrocarbures, elle a indiqué que le budget 2017 a été élaboré sur la base d'une hypothèse d'un prix moyen de baril de pétrole de 50 dollars et d'un taux de change moyen de dollars de 2,25 dinars alors que le prix de baril a atteint au cours de premier semestre 2017, 52,5 dollars et le taux de change du dollar, 2,4 dinars ce qui a causé une hausse de la subvention de 650 MDT à 1,2 milliard de dinars, en 2017.
Elle a précisé qu'une augmentation de 100 millimes pour l'essence et de 90 millimes pour le gasoil n'a pas résolu le problème, ce qui nécessite de trouver d'autres solutions.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.