Ons Jabeur passe au second tour du tournoi de Wimbledon 2022    Pages éclairées de l'histoire du mouvement national tunisien (6) : Aux origines historiques d'un malaise endémique : une indépendance qui divise    Cyber-sécurité : L'ANSI met en garde contre une nouvelle technique d'hameçonnage    Auto: 16 industriels se sont associés dans le cadre du projet 5G    Laârayedh: Hamadi Jebali doit être hospitalisé à l'hôpital militaire pour une chirurgie urgente    Classement WTA Live : Ons Jabeur retrouve le Top 5 mondial    Une fin de saison houleuse : Dans la tourmente    Point de vue | Trop tard !    L1 | Play-off ( dernière journée) : Le verdict...    UGTT : grève générale au sein de la fonction et du secteur publics    Journée de colère du personnel de la santé: Précisions    Pourquoi | Les estivants et les plages    Voici les 10 chansons qui nous procurent du bonheur    Hubert Tardy-Joubert, directeur de l'Institut Français de Tunisie à La Presse : «La langue française est une langue Monde»    Mourad Messaoudi : les magistrats continueront à faire grève !    OPPO lance des offres exceptionnelles sur ses smartphones de la Série A à l'occasion du baccalauréat et de l'Aïd El Kebir    JM Oran 2022: 1ère médaille à la Tunisie remportée par la karatéka Wafa Mahjoub    Spectacle '24 Parfums Kids' de Mohamed Ali Kammoun Orchestrea    L'avocat et la famille de Hamadi Jebali sollicitent le soutien des Tunisiens    Tunisie: La date de l'Aid El-Idha selon l'Institut de la météorologie    « Espace El Mdina » à Hammamet : Une exposition de peintures géantes et un spectacle scout pour clôturer l'atelier artistique sur la lutte contre les violences économiques faites aux femmes    Zakaria Bouguerra: La vague du Covid-19 va se poursuivre jusqu'au mois d'août    Mabrouk Korchid tacle le Club de Madrid pour avoir appelé à la libération de Hamadi Jebali    INPT : il faut garantir un traitement humain à toutes les personnes privées de leur liberté    Une centrale solaire flottante installée au Lac de Tunis    Quid de la campagne référendaire ?    Mondher Lakhal : la digitalisation pour des services bancaires 24h/24 et 7j/7    Moutons de l'Aïd: Les prix sont fixés entre 500 et 850 dinars    Les sympathisants de 5 partis politiques affirment avoir été agressés par les " milices de Kais Saïed"    À l'occasion du sommet du G7 en Allemagne : D'un monde mieux reconstruit à un monde menacé de la pire crise de famine    Lancement new Opel Mokka en Tunisie, tout sauf normal !    Météo: Températures en hausse, ce lundi    Interview de Sihem Boughdiri Nemsia : le déficit budgétaire dépassera celui prévu par la Loi de Finances 2022    J'agence libanaise des news : un seisme d'une magnitude de 5,1 sur l'echelle Richter frappe Oran en Algerie    JM – Volley (F) : la Tunisie s'incline face à la Grèce    Le Club de Madrid appelle Kais Saïed à libérer Hammadi Jebali    Tunisie-Ligue 1 (Play-Off) : les matches de ce dimanche    Rencontre avec le compositeur Karim Thlibi: Quand la musique s'affranchit de la parole    Hammam-Lif: Le Casino renaîtra de ses cendres    Balti et ses amis se produisent à l'avenue Habib Bourguiba à l'initiative de Orange Tunisie    Attaque à Oslo : notre journaliste raconte    France : La grève générale frappe là où ça fait mal    Monde-Daily brief du 24 juin 2022: L'UE valide la candidature de l'Ukraine, les forces de Kiev ont reçu l'ordre de se retirer de Severodonetsk    Festival Hammamet 2022: L'affiche rend hommage à Maurice Béjart    Près de 150 migrants secourus au large de la Tunisie    Le Maroc va envoyer des travailleurs en Israël    FMI : ''La Tunisie doit remédier de toute urgence aux déséquilibres de ses finances publiques''    African Lion 2022 - La Défense nationale dément la participation d'Israël    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"La première opération de hedging de la Tunisie a été lancée en décembre 2018 " (Taoufik Rajhi)
Publié dans WMC actualités le 14 - 06 - 2019

"Le gouvernement tunisien a lancé, en décembre 2018, la première opération de hedging du pays, en donnant son feu vert à la Banque mondiale pour qu'elle intervienne dans l'exécution de l'opération de couverture. Il s'agit d'une opération de protection du budget contre le risque d'augmentation du prix du pétrole et son impact direct sur le coût de la subvention". C'est ce qu'a fait savoir, vendredi 14 juin 2019, Taoufik Rajhi, ministre auprès du chef du gouvernement chargé des Grandes réformes.
La stratégie du hedging est une couverture du risque des fluctuations du cours d'un produit donné.
"C'est une opération qui a nécessité du courage politique, car elle n'est pas politiquement facile à faire accepter, mais nous l'avons fait ", a-t-il indiqué lors de son intervention à la 15ème conférence annuelle de l'ASECTU, qui se tient à Hammamet (Nabeul), du 12 au 14 juin 2019.
"L'opération lancée couvre environ le tiers des importations annuelles totales de pétrole de la Tunisie, pendant 12 mois. Le gouvernement a officiellement demandé à la Banque mondiale d'exécuter sa première transaction de couverture, qui a été conclue le 19 décembre 2018. La transaction porte sur 8 millions de barils (environ 30% des importations nettes de pétrole brut de la Tunisie). La prime payée par la Tunisie était de 2,24 dollars/ baril".
"Pour une première opération, on n'a pas opté pour une protection totale, nous contentant du tiers des importations. Cette opération vise à garantir une assurance contre la hausse des prix pétroliers, sur la durée de l'exercice budgétaire, une stabilisation des subventions pour protéger le budget de l'Etat pendant la période transitionnelle de réforme des subventions, une maîtrise du défit commercial et une minimisation de la dépréciation de la monnaie locale. Elle a aussi un impact positif sur la perception du marché international et aide à la gestion budgétaire", a t-il expliqué.
"Cette opération intervient dans un contexte de grande volatilité des prix du pétrole qui sont intrinsèquement instables et réagissent à divers événements géopolitiques et économiques majeurs. Cette volatilité entraîne généralement un sentiment accru d'incertitude économique qui fausse les prévisions stratégiques des Etats. Dans cette conjoncture internationale, le gouvernement a aussi dû faire face à des défis internes depuis la révolution, puisque d'un côté, la demande énergétique a augmenté d'un taux de 5% à 11% par an, et de l'autre, la production du pétrole et du gaz naturel a diminué de 15% et 5% en 2017".
Selon Rajhi, la dépendance énergétique de la Tunisie a atteint 49% de la consommation et le poids de la subvention des produits énergétiques a atteint 2,8% du PIB en 2018, mettant la pression sur le compte courant et le déficit fiscal.
L'augmentation du montant alloué aux subventions a contribué en grande partie, à l'aggravation du déficit budgétaire de l'Etat qui était de 650 millions de dinars en 2010 (1% du PIB), pour passer à 5,2 milliards de dinars en 2018 (10% du PIB), a-t-il souligné.
Rajhi a précisé que les banques tunisiennes ne sont pas autorisées de par la loi, à faire du hedging, soulignant qu'une demande a été adressée à la Banque centrale pour prévoir un changement des règles, afin de permettre à ces banques d'accéder à cette pratique.
Le ministre a enfin, fait savoir qu'une stratégie nationale de hedging, est en cours d'élaboration et sera bientôt soumise au conseil des ministres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.