AFI : Lancement d'une consultation pour assurer l'accessibilité à la zone industrielle, de Jaâfar Raoued et à la résidence pilote "Raoued City Center"    Tunisie : Les jeunes médecins en grève de 2 jours    Béja | Covid-19 : Le taux de guérison a dépassé 98%    Habib Bouhaouel nous quitte : un journaliste de talent et un caricaturiste redoutable    Tunisie | Soldes d'hiver 2021: Un bilan négatif    CAN-U20 : programme des demi-finales    Foot-Europe: le programme du jour    COVID-19 : 651 nouvelles contaminations et 32 décès recensés le 26 février 2021    Mémoires: Dalila BLANCO    Exposition personnelle d'Ismaïl Bahri à la galerie Selma Feriani: Chroniques de l'invisible    Ligue 1 — Cet après-midi le classico (Mise à jour de la 6e journée) et deuxième manche de la 14e journée: Un hors-série qui vole la vedette !    Les plaies toujours ouvertes    NEWS: L'affaire Belkhiter    Mélange d'imprimés et de couleurs: Eviter les faux-pas !    Echappée belle: Voir Kairouan et… vivre    AME: tout ce qu'exige un nourrisson !    Ali Chabbouh, ancien attaquant du COT: «La Coupe 1988 a bousillé mon club»    Portez la chemise blanche et un débardeur avec classe    Tunisie : Le ministère de la Santé autorise la commercialisation du vaccin astrazeneca    8% des Tunisiens sont satisfaits du rendement de Ghannouchi, selon Emrhod    Les routes fermées suite à la manifestation d'Ennahdha    Hamma Hammami : à bas le système    Ghannouchi au parti travailliste : rejoignez-nous pour unifier le peuple tunisien    Facebook rétablit l'accès aux contenus d'actualité en Australie    Si la justice m'était « comptée »...    Associer à une formation scientifique d'excellence, une ouverture intellectuelle...    Sadok Mzabi acquiert 226 290 actions ARTES    Des frappes en Syrie tuent 22 miliciens pro-Iran    Groupes criminels, des "bandits" ou Boko Haram ?    L'Europe s'inquiète, les USA s'estiment «en avance»    Le leader du courtage en assurance et réassurance, Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie Telecom meilleure performance du réseau mobile en 2020    Penser l'histoire et la religion    Les trois religions à l'unisson    Lancement digital d'OPPO Reno 5 | Reno5 5G : une première en Tunisie    Vers une légalisation du cannabis au Maroc    Sur 3 961 analyses 666 contaminations détectées hier    Leader du courtage en assurance et réassurance : Aon Tunisie, change de nom et devient ARS Tunisie    Tunisie-Ligue 1 (J14): les matches de ce samedi    « ADN » de Maïwenn à l'Institut français de Tunisie: Une quête de descendance    « Shayatine » de Amel El Fargi et Wael Merghni: Ecritures croisées, territoire commun    Le Festival de la médina n'aura pas lieu en 2021    Mort d'avoir bu... trop d'eau?    Tunisie Telecom réalise la meilleure performance sur l'Internet mobile en 2020    Habib Ammar préside une rencontre sur le suivi des projets culturels bilatéraux Tunisie-UE    Top 5 des personnes les plus riches au monde    12 pays aux manoeuvres militaires «African Lion» qui auront lieu en Tunisie en juin prochain    La Tunisie abrite l'exercice militaire multinational "African Lion", en juin 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PLF 2020 nécessitera la mobilisation de crédits de plus de 11 milliards de dinar
Publié dans WMC actualités le 17 - 10 - 2019

Le projet du budget de l'Etat pour l'exercice 2020 nécessite la mobilisation de crédits d'une valeur de 11,248 milliards de dinars, dont 2,400 milliards de dinars d'endettement intérieur et le reste constitué d'endettement extérieur.
Le volume de la dette publique atteindra, à la fin 2020, 74% du PIB, contre respectivement 75% et 77% en 2019 et 2018, selon les données du ministère des Finances.
Le gouvernement de Youssef Chahed a soumis les projets de la loi de Finances et du budget de l'Etat pour l'exercice 2020 à l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), après leur adoption par un conseil ministériel, le 14 octobre 2019, soit avant les délais constitutionnels fixés au 15 octobre de chaque année.
Le budget de l'Etat pour l'exercice 2020 est estimé à 47,227 milliards de dinars, soit une augmentation de 9,5% par rapport à l'exercice précédent.
L'élaboration du budget de l'Etat est basée sur des scénarios qui concernent les résultats actualisés de l'exercice 2019 à la lumière des résultats enregistrés, au cours des huit premiers mois de 2019.
Le gouvernement s'est appuyé dans ce projet sur les indicateurs économiques, soit un taux de croissance de 2,7% en prix constants, contre un taux actualisé de 1,4% pour l'exercice en cours, outre le cours moyen annuel du pétrole brut (Brent) (65 dollars le baril) et la croissance des importations de 9% contre 9,7% actualisée en 2019.
A noter, que pour la troisième année successive, le projet du budget de l'Etat n'a pas dévoilé le taux de change du dinar pour éviter la spéculation.
Les recettes du budget de l'Etat proviennent d'une augmentation de 9,2% des recettes fiscales pour s'établir à 31,759 milliards de dinars, réparties sur les impôts directs (13,662 milliards de dinars), impôts indirects (18,097 milliards de dinars) et les recettes non fiscales (3,800 milliards de dinars).
Les recettes non fiscales sont réparties sur les recettes provenant du pétrole et du gaz (1,250 milliard de dinars), les recettes de participation (1,389 milliard de dinars), les recettes des biens confisqués (150 millions de dinars) et les dons extérieurs (300 millions de dinars).
Les dépenses de gestion pour l'année 2020 sont estimées à 28,263 milliards de dinars, soit une augmentation de 5,1% par rapport aux résultats actualisés de 2019.
Ces dépenses sont réparties sur les dépenses salariales (19,030 milliards de dinars, soit 15,2% du PIB, contre 17,165 milliards de dinars pour les résultats actualisés) et les dépenses de subvention (4,180 milliards de dinars) réparties sur les produits de base (1,800 milliards de dinars), les hydrocarbures et l'électricité (1,880 milliards de dinars) et le transport public (500 millions de dinars).
Le projet du budget de l'Etat a alloué 6,900 milliards de dinars, au titre des dépenses de développement, 11,678 milliards de dinars au titre du service de la dette publique et 767 millions de dinars pour les dépenses d'urgence.
Le déficit budgétaire est estimé à 3,782 milliards de dinars, en 2020, soit 3% du PIB, contre 4,071 milliards de dinars, ou 3,5% actualisé pour l'exercice 2019 et 4,8% en 2018, d'où la poursuite d'une tendance baissière du taux de la dette publique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.